Tendances
17 juin 2011

Anvers: renaissance flamande

Par Shirine Saad

Auteur : Elle Québec

Tendances
17 juin 2011

Anvers: renaissance flamande

Par Shirine Saad

Les créateurs
La ville d'Anvers, deuxième plus grand port d'Europe, était un centre culturel important de la Renaissance. Jérôme Bosch, Pierre Paul Rubens et ses disciples y ont peint de grands chefs-d'œuvre. Des merveilles architecturales gothiques, beaux arts, Art déco et modernistes y furent érigées. Mais c'est dans les années 1980 que la ville s'est transformée en capitale de mode conceptuelle, grâce au succès d'un groupe de créateurs avant-gardistes baptisé les Six d'Anvers. Aujourd'hui, grâce entre autres au département de mode de l'Académie royale des beaux arts, la tradition ultra-créative des Six persiste dans la charmante ville flamande de 460 000 habitants.

Au défilé annuel des finissants en mode de l'Académie au mois de juin, il y avait des robes drapées aux cagoules architecturales, des maillots découpés aux appliqués en plastique, des costumes canins en tricot coloré. Ce niveau d'avant-gardisme est typique de l'école, qui favorise la créativité brute et le style individuel de ses étudiants. Dans les années 1980, sous la direction de Linda Loppa, l'établissement a participé à la promotion de six jeunes créateurs de talent qui ont fait fureur à Londres et à Paris, et été désignés comme les Six d'Anvers. Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Marina Yee, Dirk Bikkembergs, Dirk Van Saene et Walter Van Beirendonck ont présenté leurs collections tous ensemble à Londres en 1988, et quelques années plus tard à Paris, accompagnés de Martin Margiela. Si le style de chacun est unique, les sept créateurs partagent un profond savoir-faire, une grande liberté d'expression, et une approche conceptuelle qui remet en question le rôle de la mode dans la société.


Photo: Défilé printemps-été 2011 de Dries Van Noten (Imaxtree.com) 

La relève

Depuis, plusieurs créateurs reconnus ont pris la relève: Raf Simons, le designer de Jil Sander (un autodidacte), et les anciens de l'Institut, Bernhard Willhelm Véronique Branquinho et Haider Ackermann, le prodige de la mode néorock actuellement courtisé par les grandes maisons. La force des créateurs d'Anvers reste l'accent qu'ils mettent sur l'identité de marque, une excellente technique, et une volonté de travailler à petite échelle sans céder aux pressions des multinationales du luxe. Cette vision puriste est évidente au ModeMuseum, situé au ModeNatie, le même édifice qui abrite l'école de mode de l'Académie. Érigé au 19e siècle, le bâtiment de style haussmannien a été transformé en temple de création en 2002. Au musée, les salles sont asymétriques et labyrinthiques, et les expositions explorent de nouveaux concepts de présentation. Celle qui a lieu actuellement, par exemple, illustre l'histoire de la maille et son importance pour la libération de la femme moderne, des costumes traditionnels aux créations de jeunes designers. Dès septembre, le musée explorera l'univers loufoque de Walter Van Beirendonck, qui dirige aujourd'hui l'Académie.

Photo: Défilé printemps-été 2011 d'Haider Ackermann (Imaxtree.com)

La boutique d'Ann Demeulemeester est tout épurée, avec des plafonds hauts, des plumes blanches et des néons. (Photo: Shirine Saad)

Les boutiques

Les créateurs d'Anvers aiment leur ville et y ont, pour la plupart, pignon sur rue. La magnifique boutique de trois étages de Dries Van Noten, nichée dans un ancien grand magasin du 19e, est à voir absolument. Celle d'Ann Demeulemeester est tout épurée, avec des plafonds hauts, des plumes blanches et des néons. Celle de Walter Van Beirendonck est plus ludique, avec des meubles vintage et des œuvres d'art. La boutique Louis vend depuis les années 1980 les collections des designers les plus prestigieux, comme Margiela ou Demeulemeester.

Boutique-Dries-400.jpgDernièrement, de nouveaux magasins concept ont poussé un peu partout. Renaissance, au rez-de-chaussée du ModeNatie, offre des marques branchées comme Alexander Wang, Preen et Viktor & Rolf dans un énorme espace minimaliste. Au restaurant adjacent, les adeptes de lèche-vitrine affamées peuvent se ravitailler en tartare de thon et en millefeuilles de légumes. Hospital occupe une ancienne écurie dans le quartier le plus tendance de la ville, le Zuid. On y trouve des merveilles d'Alexander McQueen, Marc Jacobs, Sonia Rykiel et autres grands noms. Après avoir dégusté des coquilles Saint-Jacques au restaurant de la boutique, on peut se détendre au Bed & Breakfast, juste en dessus. Mais la boutique la plus novatrice est RA, sur la poétique rue «des antiquaires». Ses deux propriétaires, Romain Brau et Anna Kushnerova, ont transformé un immense local délabré en un espace très personnel peuplé de mode et d'art. Lunettes de Linda Farrow, robes de Rodarte, vestes de Rad Hourani... La boutique regorge d'objets de luxe, mais on se croirait chez un antiquaire un peu fou. On y trouve aussi disques, livres, une statue du dieu Râ, une hutte en paille et un jardin suspendu. Au café rempli de meubles recyclés, les petits plats et jus bio sont délicieux, surtout après une journée intense de magasinage.

La magnifique boutique de trois étages de Dries Van Noten, nichée dans un ancien grand magasin du 19e. (Photo: Shirine Saad)

 

 

 

 

À LIRE: Haider Ackermann et Philippe Dubuc: Deux hommes tendance

 

 

 

 

Partage X
Tendances

Anvers: renaissance flamande