Tendances

8 conseils pour un ménage efficace de sa garde-robe

8 conseils pour un ménage efficace de sa garde-robe

-- Photographe : Getty Auteur : Emmanuelle Martinez-Curvalle Source : ELLEQuébec.com

Tendances

8 conseils pour un ménage efficace de sa garde-robe

Votre penderie déborde, mais vous n’avez jamais rien à vous mettre? Vous portez toujours les mêmes pièces malgré des séances de shopping effrénées? Pour gagner temps, argent, style et clarté d’esprit, des pros du minimalisme vous aident à faire un ménage libérateur.

Et si on essayait de se concentrer sur l’essentiel pour vivre mieux avec moins? C’est la philosophie du minimalisme. On purge notre espace visuel et mental du superflu pour garder uniquement ce qu’on aime et ce qui nous sert vraiment. Épurer sa garde-robe est un bon exercice, car peu d’entre nous peuvent se vanter de porter chacune des pièces qui la composent. Qui n’a pas une robe qui sommeille sur son cintre ou une paire de talons hauts ayant à peine frôlé le bitume? Accumulées, ces pièces qu’on garde par nostalgie ou par culpabilité prennent non seulement de la place, mais nous empêchent également de voir celles qui reflètent vraiment notre style.

Caroline Joy Rector, une Américaine résidant au Texas, a lancé le blogue Un-fancy, après un grand ménage qui lui a ouvert les yeux: «J’avais l’habitude de magasiner dès que j’étais de mauvaise humeur, en quête d’un remède instantané. Je n’achetais pas tant des vêtements que du bonheur. Évidemment, ma penderie n’avait aucun sens. J’ai eu envie d’arrêter de dépenser de l’argent pour des achats émotionnels et d’opter pour des choix réfléchis, afin de retrouver mon style et ma confiance en moi.» Après quelques recherches en ligne, la blogueuse est tombée sur le concept de la «garde-robe capsule», qui consiste à faire une sélection restreinte et pertinente de vêtements de qualité. En l’appliquant à son mode de vie, elle n’a gardé que 37 pièces incluant hauts, bas, robes, manteaux et chaussures. On vous entend déjà hurler. Précisons tout de même que cette capsule est élaborée par saison et qu’elle exclut bijoux, accessoires, sacs, sous-vêtements, pyjamas et vêtements de sport. La question qui brûle les lèvres: et la fantaisie dans tout ça? Une garde-robe aussi riquiqui ne limite-t-elle pas les options, surtout quand on est fana de mode? Au contraire. «Ma créativité a décuplé! Lorsque j’ouvre mon placard, souligne Caroline, je ne vois que des pièces que j’aime, qui me vont bien et qui collent parfaitement à la saison. Surtout, grâce à cette capsule, je consacre plus de temps et d’énergie à ce qui en vaut la peine (moins de lavage/de temps perdu à me demander ce que je vais porter) et j’ai plus d’argent à dédier à mes rêves et à des causes plutôt qu’à des vêtements que je ne porte jamais. Bref, je suis plus heureuse.»

Inspirant, non? Mais par où commencer? Que vous décidiez de bâtir votre capsule ou de désencombrer simplement votre penderie, nous avons demandé à Anuschka Rees, la fondatrice berlinoise du blogue Into Mind, dont le livre The Curated Closet paraîtra le 20 septembre, de nous donner des conseils pratiques pour bien entamer ce processus. L’objectif: y voir plus clair, analyser son style et ses besoins pour dépenser mieux et surtout, s’amuser!

CONSEIL N°1 : Ménagez-vous quelques heures et videz votre garde-robe

Plutôt que de trier les pièces une par une, sortez-les TOUTES de votre penderie et étalez-les sur votre lit. Vos pièces préférées vont vous sauter aux yeux.

Le conseil d’Anuschka

Si l’ampleur de la tâche vous décourage, procédez à l’envers: «Mettez un chrono de 10 minutes et attrapez les pièces dont vous pouvez vous départir facilement, comme des chaussures trop petites ou un jean que vous ne portez plus parce que vous en avez des plus seyants. Cette première sélection rapide va vous motiver à continuer.»

CONSEIL N°2 : Faites trois piles

OUI: Ce vêtement vous fait sourire, vous vous y sentez bien et vous le porteriez là, tout de suite.

NON: Une pièce abîmée, mal coupée ou que vous ne portez pas depuis plus d’un an; jetez, donnez ou vendez.

PEUT-ÊTRE: C’est la pile la plus complexe. Elle se compose de pièces que vous ne mettez pas, mais auxquelles vous êtes attachée. Un souvenir? Un cadeau? Un achat onéreux (bonjour culpabilité)? Difficile aussi de dire adieu à un bel article qui vous renvoie une certaine image de vous-même – soit fantasmée, soit révolue – déconnectée de votre mode de vie ou de votre style actuel. Un pantalon en cuir devenu trop petit, une robe un peu transparente que vous n’assumez pas... Pensez à celle que vous êtes aujourd’hui.
Et (soupir!) lâchez prise.

Le conseil d’Anuschka

«On partage toutes la même inquiétude: “Et si j’ai envie de (re)porter ça un jour?” Ma solution est simple. Placez dans une boîte les pièces dont vous n’êtes pas sûre de vouloir vous départir et glissez-la sous votre lit. Si l’envie vous prend de porter l’une d’elles, vous y aurez facilement accès, mais il y a fort à parier que vous oublierez tout simplement leur existence.»

CONSEIL N°3 : Posez-vous les bonnes questions

Pour éviter que votre boîte de «peut-être» ne déborde, posez- vous ces questions pour chaque pièce et soyez intraitable:

  • L’ai-je portée dans la dernière année?
  •  Est-elle chère/difficile à entretenir (repassage nécessaire/ nettoyage à sec obligatoire/lavage à la main), et cela en vaut-il la peine?
  •  Dois-je peser un certain poids pour m’y sentir bien?
  • Symbolise-t-elle une version de moi idéalisée ou pourrais-je facilement la porter au travail, le week-end ou lors d’une sortie/occasion spéciale?
  • L’idée de la donner me rend-elle triste, mais celle de la vendre pourrait-elle me convaincre de m’en départir?

Et si une pièce a une véritable valeur sentimentale, conservez-la, mais remisez-la hors de votre champ visuel.

CONSEIL N°4 : Évitez ce piège!

Dans la frénésie d’un grand ménage, il se peut que vous vous débarrassiez de trop de choses d’un coup. Pour la blogueuse d’Into Mind, on court alors le risque de se retrouver face à un grand vide qu’on a tendance à vouloir remplir en achetant une tonne de nouveaux articles.

Le conseil d’Anuschka

«Ne vous séparez pas d’une pièce que vous portez au moins deux fois par mois, comme un soutien-gorge nude ou la seule paire de chaussures plates que vous pouvez mettre au travail. Gardez quelques pièces plus pratiques qu’aimées, en attendant de les remplacer par une version qui vous plaira à 100 %.»

CONSEIL N°5 : Préparez des boîtes et des sacs recyclables

Les boîtes (en plastique idéalement) accueillent les vêtements de la prochaine saison, et ceux de la pile des «peut-être». Remisez-les dans un endroit sec. Les vêtements et les accessoires rangés dans les sacs recyclables sont destinés aux dons, aux ventes ou aux échanges entre amies.

CONSEIL N°6 : Analysez pour mieux magasiner

Évaluez les pièces que vous conservez et celles dont vous voulez vous départir. Analysez les coupes, les matières, les styles et tirez-en des conclusions. Vous avez conservé trois chandails rayés et éliminé la plupart de vos pièces colorées et jeans à taille basse? Reconnaissez que vous trouvez ça plus joli sur une autre. Et pensez-y la prochaine fois que vous magasinerez!

CONSEIL N°7 : Organisez votre penderie

Marie Kondo, pionnière et reine japonaise du rangement, est à l’origine de la méthode KonMari. Côté vêtements, tout réside dans l’art du pliage. «Roulés» et rangés debout plutôt qu’à plat, ils sont faciles à identifier, durent plus longtemps et prennent moins de place dans un tiroir. L’essayer, c’est l’adopter!

Suspendez robes, blouses en soie, vestes, manteaux, pièces en cuir ou avec boutons, jupes et pantalons.

Pliez ou enroulez t-shirts, tricots et jeans.

CONSEIL N°8 : Aérez au maximum

Rangez en fonction de votre logique et de l’espace à votre disposition, mais gardez en tête que l’idéal est de voir le contenu de votre penderie en un coup d’œil et de libérer le maximum de surface au sol.

LES BONNES ADRESSES 

Dernière étape, on gère les vêtements dont on se déleste.

On les vend en ligne...

sur Deuxième édition

Cette friperie en ligne consigne nos pièces à petit prix ou griffées et nous remet jusqu’à 50 % du prix de la transaction. (deuxiemeedition.com)

On les vend en boutique...

Charlotte & Gabrielle

Pour des pièces et des accessoires haut-de-gamme, c’est une adresse à connaître à Westmount. (charlottegabmtl/facebook)

On les donne...

L’Étoffe du Succès Montréal

Permettre aux femmes de décrocher un emploi, voilà le but de cette organisation 100 % féministe, dont elle Québec est partenaire! (dressforsuccessmontreal.org)

au Chaînon

Nos dons de vêtements contribuent à financer cet organisme qui vient en aide aux femmes en difficulté. (lechainon.org)

À DÉCOUVRIR:

Le shopping en ligne en 10 leçons

Organiser sa garde-robe pour gagner du temps... et de l'espace

 

Commentaires
Partage X
Tendances

8 conseils pour un ménage efficace de sa garde-robe