Tendances

6 choses à retenir pour trouver un soutien-gorge à sa taille

6 règles pour trouver un soutien-gorge à sa taille

-- Auteur : Marouchka Franjulien Crédits : Instagram @sokolofflingerie / @wacoalamerica

Tendances

6 choses à retenir pour trouver un soutien-gorge à sa taille

La quête d’un soutien-gorge à la bonne taille s’avère souvent ardue. On a testé l’essayage privé de soutien-gorge, donné par la griffe de lingerie Wacoal, afin d’y voir plus clair sur la question. Zoom sur les six règles-clés pour nous faciliter la tâche!

Leçon No 1: «L’essayage est incontournable»

Essayer, essayer, essayer... Voilà le mot d’ordre à retenir! «Chaque soutien-gorge est différent, explique Mylène Landry, spécialiste en essayage pour Wacoal. Deux 34B d’un même modèle ou d’une même marque, par exemple, ne seront jamais totalement identiques.» Pour éviter les surprises, on préfère toujours essayer notre pièce avant de l’acheter, et ce, même si on est une habituée de la griffe!

Leçon No 2: «On se sent à l’étroit? C’est normal!»

«On ne connaît souvent pas sa vraie taille de soutien-gorge, dit Mylène Landry. Lorsqu’on en porte un aux bonnes dimensions pour la première fois, on peut se sentir un peu serrée. Pas de panique: ça veut dire que notre poitrine est – enfin – soutenue!» Notre pièce ne doit pas être trop étriquée pour autant. Si l’armature coupe le sein sur le côté ou que la bande remonte dans le dos, le soutien-gorge est trop petit!

Leçon No 3: «Les soutiens-gorge sombres sont souvent plus petits»

«À cause de la teinture, les soutiens-gorge noirs ou sombres sont souvent plus petits que les modèles clairs», précise Mylène Landry. Lorsqu’on choisit une pièce de lingerie de cette teinte-là, il est donc souvent nécessaire d’essayer une taille au-dessus de celle qu’on porte habituellement.

Leçon No 4: «Les bralettes sont réservées aux poitrines menues»

La mode des bralettes – ces soutiens-gorge sans armatures – n’est pas prête de disparaître de sitôt. Malheureusement pour les poitrines généreuses, les bralettes n’apportent aucun soutien, ou presque. «Ce type de lingerie va comme un gant aux poitrines menues, dit Mylène Landry. Pour les autres, on privilégie la bralette la fin de semaine, lorsqu’on a envie d’être à l’aise sans avoir besoin d’un bon support.»

Leçon No 5: «Un soutien-gorge en dentelle fait une forme plus naturelle»

«Un soutien-gorge en dentelle épouse parfaitement la forme du sein», dit Mylène Landry. La silhouette est donc plus naturelle qu’avec un soutien-gorge à coques. Cela dit, les deux pièces visent le même résultat: un bon maintien!

 Leçon No 6: «Un soutien-gorge adapté: le secret pour une jolie silhouette»

«Lorsque notre soutien-gorge est à la bonne taille, les vêtements nous vont mieux», affirme Mylène Landry. Avec une brassière qui nous soutient parfaitement, la poitrine arrive au bon endroit des coutures et le tombé du vêtement est préservé.

Pour tester l’essayage privé de soutien-gorge, donné par Wacoal, prenez rendez-vous à La Baie d’Hudson du Centre-Ville de Montréal.

À DÉCOUVRIR:
10 règles pour bien choisir et entretenir sa lingerie
Lingerie: les dessous prennent le dessus
Shopping mode: la vie en rose

Commentaires
Partage X
Tendances

6 choses à retenir pour trouver un soutien-gorge à sa taille