Shopping
1 oct. 2013

Mode: Les quatre incontournables de l'automne 2013

Par Manon Chevalier

Imaxtree.com Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree.com

Shopping
1 oct. 2013

Mode: Les quatre incontournables de l'automne 2013

Par Manon Chevalier

Notre styliste: Véronique Delisle

Son incontournable: un pantalon qui en dit long

Elle le veut à motif tartan, l'imprimé vedette de la saison que «Stella McCartney, Céline et Saint Laurent ont réinterprété à leur façon». Cela dit, Véronique ne suit jamais une tendance aveuglément: «Moi, je craque pour le motif écossais classique, qui flatte mon teint de rousse.» Elle opte donc pour un pantalon à carreaux verts, marine et rouge flash - un motif so british! - , doublé et en lainage assez épais pour qu'il ait un tombé parfait.

Comment va-t-elle le porter? Comme il s'agit d'une pièce forte, elle ira mollo pour le haut. Un pull en fine laine bleu marine («parce que le marine, c'est le nouveau noir!») ajoutera selon elle du chic à un pantalon coupé à la cheville. Autre choix: une veste oversized ou un veston smoking légèrement cintré, parfaits avec des derbys et des chaussettes assorties. Pour la touche finale, elle enfilera trois grosses bagues en argent sur les doigts d'une main. Les jours où elle aura envie d'un look plus pointu, Véronique mariera son pantalon tartan à un pull à imprimés et à une veste avec appliques en cuir; côté accessoires, des lunettes rétro imposantes et un sac clouté ponctueront le tout.

Où le dénicher? Chez Simons ou Holt Renfrew pour la version griffée de Smythe, et Jacob pour la version accessible.

Photo: Défilé automne-hiver 2013-14 de Moschino

À DÉCOUVRIR: Tendances mode automne-hiver 2013-2014: le tartan

Notre styliste: Sara Bruneau

Son incontournable: une petite robe noire

Attention, pas n'importe laquelle! Sara rêve d'une robe noire inspirée des années 1940, parce que cette pièce a envahi les passerelles avec sa silhouette à la fois féminine et austère, sa taille haute et sa longueur ultratendance (sous le genou). «Je l'ai repérée chez Prada, Dior et Gucci, mais je vais m'offrir la version en lainage noir à dos nu créée par le duo montréalais UNTTLD.»

Comment va-t-elle la porter? Le jour, avec des chaussures lacées à talons plats noires, bordeaux ou grises, ou parsemées d'une poussière de paillettes pour la touche funky. Pour laisser toute la place à la robe, un collant nude invisible et un grand sac en cuir noir suffiront. Les matins frileux, elle glissera un chemisier blanc sous sa robe, et elle couvrira ses épaules d'un cardigan en fin lainage cintré, parce que «ça habille une robe stricte». Et le soir? Sara mariera sa robe épurée et rétro à une camisole en dentelle noire à motifs floraux (si le dos est nu), et elle l'accessoirisera avec une broche scarabée à la Dries Van Noten, une minaudière bronze et des bottillons à talons hauts. Le faux pas à éviter? Le collant noir opaque ou la botte haute, qui «cassent toute l'élégance du look».

Où la dénicher? À la boutique Quai 417 pour la robe signée UNTTLD et chez Zara pour une variante chic et pas chère de l'esprit années 1940.

Photo: Défilé automne-hiver 2013-14 de Gucci

À DÉCOUVRIR: Tendances mode automne-hiver 2013-2014: les années 1940

Notre styliste: Cloé Legault

Son incontournable: des chaussures plates, mais pas ennuyantes

Elle a déjà repéré une paire de richelieus qui semble tout droit sortie du vestiaire d'un homme élégant, parce que c'est la it shoe de l'automne et qu'«elle donne du caractère à tout ce qu'on porte, sans exception». Cloé a adoré les réinterprétations de ce grand classique de la chaussure masculine chez Lanvin (où elle a vu des derbys portés avec des robes en taffetas) et chez Dries Van Noten (qui en a proposé une version plus casual, avec des superpositions de tweed à l'esprit grunge).

Comment va-t-elle les porter? De bien des façons, mais en misant sur la sobriété, car «c'est une pièce qui parle beaucoup!» Pour un look punk sophistiqué, elle agencera perfecto chic, gros pull de tricot et jean troué à des richelieus en cuir mat noir, à talons plats. Pour une allure plus garçonne, elle optera pour une chemise blanche masculine à demi rentrée dans un jean skinny noir qu'elle retroussera négligemment pour révéler des oxfords gris ou beiges à bouts pointus. Pour un ensemble plus féminin, elle choisira une paire en cuir verni, à talons: le complément idéal à une jupe circulaire qui frôle le mollet nu - «surtout pas de collant!» -, accessoirisée avec un sac de docteur glam, dans un ton neutre.

Où les dénicher? Holt Renfrew, Cahier d'exercices ou Ssense pour la vraie chaussure des défilés; Little Burgundy pour une paire à prix doux et chez Dr. Martens pour la version punk pure et dure.

Photo: Défilé automne-hiver 2013-14 de Lanvin

À DÉCOUVRIR: Tendances mode automne-hiver 2013-2014: le style punk

Notre styliste: Azamit

Son incontournable: le boa de fourrure

Inconditionnelle des accessoires intemporels, elle ne jure cette saison que par le boa de fourrure extralong, pour trois raisons. Primo, c'est «une pièce très, très forte, l'accessoire phare des derniers défilés de Lanvin, de Prada et de Marni». Deuzio, c'est un indémodable, qu'elle compte bien conserver pendant des années (ce qui justifierait l'investissement!). Et tertio, «ça ajoute une touche de luxe et de raffinement à tous les looks». Sa couleur de prédilection? Le gris. «C'est moderne et plus doux que le noir. Une fourrure blanche ou beige, c'est bien aussi.»

Comment va-t-elle le porter? «Avec tout! Il ne faut pas avoir peur de l'agencer à toutes sortes de matières, que ce soit de la laine torsadée, du cuir, des paillettes... À moins de le porter directement sur la peau nue! Le soir, ça fait très années 1920 avec une robe à dos ouvert ou une camisole.» Et le jour? «Ça ajoute un chic fou à un ensemble jean, col roulé et veste en cuir. Si on n'a pas le temps de se faire belle, il suffit d'enrouler un long boa autour du cou pour donner un éclat instantané à une robe toute simple ou à un gros pull et un legging.» La question brûlante: choisira-t-elle un boa en vraie ou en fausse fourrure? «Je préfère la vraie fourrure et la fourrure recyclée. Les poils sont plus lustrés et plus lisses.» Elle se montre intraitable sur l'imitation de piètre qualité: «Les poils "grichous", épars et décolorés enlèvent toute élégance. À fuir!»

Où le dénicher? Chez Musi ou à la boutique Harricana, pour un boa fait à partir de fourrure recyclée.

Photo: Défilé automne-hiver 2013-14 de Lanvin

À DÉCOUVRIR: Tendances mode automne-hiver 2013-2014: la fourrure

Mots-clés
Partage X
Shopping

Mode: Les quatre incontournables de l'automne 2013