Designers

MARKANTOINE: rencontre avec le designer québécois

MARKANTOINE: rencontre avec le designer québécois

Campagne MARKANTOINE automne-hiver 2017-2018 Photographe : Geneviève Charbonneau

Designers

MARKANTOINE: rencontre avec le designer québécois

Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec le designer montréalais MARKANTOINE, qui signe une collection créative et haute en couleurs pour l’automne-hiver 2017-2018.

En janvier dernier, MARKANTOINE a fait appel aux stars d’ici pour présenter sa collection du printemps 2017. Julianne Côté, Sarah-Jeanne Labrosse et Catherine Brunet ont ainsi prêté leur visage à l’univers survolté du designer. Avec sa nouvelle collection pour la saison automne-hiver 2017-2018, MARKANTOINE nous plonge dans les mystères du sud profond des Etats-Unis, le « deep south » comme il l’appelle. Rencontre avec un designer inspiré et inspirant.

 

Campagne Markantoine

Campagne MARKANTOINE automne-hiver 2017-2018 Photographe: Geneviève Charbonneau

 

Quelles sont les inspirations derrière cette nouvelle collection ?

J’ai été inspiré par le «deep south» américain, les mystères de la Nouvelle-Orléans, du Nouveau-Mexique et des supposés extraterrestres de Roswell. J'ai eu la chance d’aller à plusieurs reprises à la Nouvelle-Orléans durant les dernières années et je sentais le besoin d’exprimer mon interprétation de cet endroit que j’adore. J’ai voulu faire quelque chose d’exotique pour l’hiver, d’oser des couleurs que je n’avais jusqu’ici jamais utilisées. J’ai aussi essayé de diversifier les tissus choisis. Au final, la collection compte 62 matières différentes! Ça été un exercice et un défi personnel que je me suis imposé.

 

Campagne Markantoine

Campagne MARKANTOINE automne-hiver 2017-2018 Photographe: Geneviève Charbonneau

 

Comment décrirais-tu l’univers de ta campagne publicitaire qui accompagne cette collection automne-hiver 2017-2018? Visuellement, le choix du corridor étroit est intéressant !

La photographe Geneviève Charbonneau, avec qui j’ai collaboré cette saison, est arrivée avec cette suggestion de couloir que j’ai trouvée très intéressante. Je voulais donner l’impression que les mannequins étaient prises dans un corridor d’un vieil hôtel abandonné de la Nouvelle-Orléans, d’où le choix des couleurs des murs et du plancher.

Campagne Markantoine

Campagne MARKANTOINE automne-hiver 2017-2018 Photographe: Geneviève Charbonneau

Qu’est-ce que tu aimerais que les gens retiennent le plus de cette collection?

Tout? (rires) «Deep South Motel», de son nom, est une collection plus personnelle. Je n’ai pas vraiment de morceaux préférés, je crois que la force de la collection vient de son entièreté. J’ai eu la chance de collaborer avec plusieurs créateurs montréalais qui lui ont donné un sens, que ce soit pour les chapeaux (East Crown Hat Co.), les sacs (ALEKSI), le graphisme (Robert Khoury), les bijoux (Alexandre Bergeron et Yogini Collection) ou l’énorme structure portable (SALEM) que l’une des mannequins portait pendant le défilé. C’est avec l’aide de ces artistes que je peux raconter une histoire complète.

Campagne Markantoine

Campagne MARKANTOINE automne-hiver 2017-2018 Photographe: Geneviève Charbonneau

Pour ta dernière campagne publicitaire, tu as fait appel à des stars d’ici. C’est une belle plateforme pour tes créations!

J’ai l’immense chance d’avoir une amie qui me fait confiance depuis plus d’un an: Catherine Brunet. C’est une grande amitié qui s’est transformée en un partenariat où chacun y trouve son compte. Nous avons une vision du style et de la mode similaire, et je crois que notre intérêt commun a donné la piqûre à d’autres. Certains stylistes de stars ont également joué un rôle important en croyant en mes créations. Résultat, on a pu voir Sarah-Jeanne Labrosse et Julianne Côté dans ma dernière campagne, mais aussi Karine Vanasse et Vanessa Pilon sur les tapis rouges ou encore la chanteuse canadienne Nelly Furtado sur scène portant mes créations. On pourra d’ailleurs bientôt apercevoir Pénéloppe McQuade, Maripier Morin, Alex Nevski, Antoine Pilon ou encore Marie-Mai habillés en MARKANTOINE…

Campagne Markantoine

Campagne MARKANTOINE automne-hiver 2017-2018. Photographe: Geneviève Charbonneau

On a beaucoup entendu parler de toi ces derniers mois. Comment vis-tu cette évolution rapide dans le milieu de la mode ?

Je crée pour les gens, pour les passionnés, ceux qui veulent avoir du «fun». Alors si on parle de moi et de ma marque, c’est qu’il y a un intérêt et que j’ai réussi à faire plaisir à certaines personnes. La mode est un milieu particulier, en constant changement. Il faut savoir s’adapter si l’on veut pouvoir grandir. C’est ce que j’essaie de faire: avoir une esthétique affirmée tout en ayant toujours une nouvelle histoire à raconter. Je surfe sur cette «drive». MARKANTOINE, c’est un gros party qui ne finit pas !

As-tu l’impression que ton univers de création évolue?

Je change d’idée toutes les 5 minutes, donc sans aucun doute. J’ai vraiment une façon particulière de fonctionner, mais au final je suis toujours assez content du résultat. Je crois que ça fait partie de l’ADN de la marque de surprendre, collection après collection.

Qu’est-ce qui s’en vient pour toi?

Céline Dion? J’attends toujours l’appel de son styliste (rires)! Blague à part, j’ai beaucoup de projets. Le Festival Mode & Design, le Gala des Gémeaux et aussi Fashion Preview, en octobre prochain, où j’aurai encore la chance de clore l’événement. Avec mon équipe, on prépare d’ailleurs un «méchant show», si je peux me permettre. J’ai aussi une collaboration à venir avec la merveilleuse chanteuse KROY. Et pour finir, j’ai l’appel de ma piqûre de jeunesse: la télévision. Qui sait, on me verra peut-être bientôt à l’écran avoir du fun et parler de mode…

 

 

 

Commentaires

Partage X
Designers

MARKANTOINE: rencontre avec le designer québécois