Designers

Quatre designers anglais qu'on aime

Imaxtree Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree

Designers

Quatre designers anglais qu'on aime

Sarah Burton

Née en 1974 et élevée à Manchester, Sarah Burton fait ses premières armes à Londres en entrant au prestigieux Central Saint Martins College of Art and Design. Son immersion dans le monde de la mode la plonge très tôt dans l'univers fantasque et grandiose du talentueux Alexander McQueen, qui l'engage comme stagiaire avant de l'embaucher dans son équipe, dès la fin de ses études. À la mort du designer, en 2010, Sarah est nommée à la tête de la maison McQueen et en devient ainsi la directrice artistique. Fidèle au style fantaisiste de son prédécesseur, la dernière collection (automne 2012) qu'elle signe perpétue la tradition avec ses silhouettes féminines et structurées, ses tailles marquées, et la richesse des détails et des matières (plumes, fourrures) qui ornent ses pièces. Acclamée par ses pairs et couronnée de plusieurs prix dont le ELLE Style, Sarah connaît son heure de gloire lorsque la future princesse de Galles, Kate Middleton, la choisit pour dessiner sa robe de mariée, en 2011. Une réussite et une consécration pour cette jeune femme qui habille aujourd'hui les plus grandes personnalités, de Michelle Obama à Cate Blanchett en passant par Lady Gaga et Gwyneth Paltrow.

 

 

 

Saundersa.jpgJonathan Saunders

Jonathan Saunders voit le jour en Écosse en 1977. Il obtient son diplôme de la Glasgow School of Art en 1999, puis affine sa maîtrise des textiles imprimés au fameux Central Saint Martins College of Art and Design jusqu'en 2002. Ce talentueux couturier ne met pas trop de temps à se tailler un nom dans l'univers de la mode puisque, à peine quatre ans plus tard, il est récompensé par le Conseil de la mode britannique et qu'en 2007, il reçoit le trophée ELLE Style du designer de l'année. Sacré palmarès pour ce jeune talent qui possède sa propre marque en plus de tenir les rênes artistiques de la griffe Pollini. Par ailleurs, le designer n'hésite pas à collaborer avec des grandes enseignes telles que Topshop ou Target. Sa signature? L'utilisation des imprimés. Sa matière fétiche? La soie. Son style? Un mélange de lignes pures et de matières riches qui donne le jour à un look minimaliste mais jamais classique. Sa dernière collection mêle donc le tweed à la soie, le vert pâle au bordeaux et les fleurs aux carreaux. Une luxuriance qui tranche avec la sobriété des coupes, droites et impeccables.

 

 

 

 

Marka.jpg Mark Fast

C'est à Londres que le Canadien d'origine Mark Fast, né en 1982, découvre sa vocation et décide de cultiver son talent pendant cinq ans au Central Saint Martins College of Art and Design, passage obligé des plus grands noms de la mode. Sa spécialité? La maille. Sa philosophie? Faire du vêtement une véritable seconde peau grâce à l'utilisation de matières qui moulent le corps et suivent ses courbes naturelles. Ainsi, le designer travaille ses pièces à la main et met même au point des techniques de couture qui lui permettront de créer des mariages audacieux tels que celui de la laine avec le lycra. Adepte du mélange des genres et soucieux de l'équilibre des volumes de la silhouette, Mark Fast aime fondamentalement l'idée d'un vêtement qui s'adapte et se confond avec la personne qui le porte afin de mieux les révéler l'un et l'autre. Pour sa dernière collection, où le cuir prédomine, ce natif de Winnipeg a choisi de revenir aux sources en collaborant avec l'entreprise canadienne Danier. Une minicollection issue de cette association devrait voir le jour sous peu.

 

 

 

 

Kanea.jpgChristopher Kane

Né en Écosse en 1982, Christopher Kane est lui aussi diplômé du Central Saint Martins College of Art and Design de Londres. C'est la designer Donatella Versace qui est la première à remarquer le potentiel du jeune talent lorsqu'il remporte le trophée Lancôme Colour, en 2005. Il lance sa première collection en 2006 et marque les esprits en présentant une série de robes courtes aux couleurs néon coupées dans la veine des «bandages» des créations d'Hervé Léger. Ce premier défilé est une réussite qui lui vaut un succès aussi bien public que critique et lui apporte instantanément une clientèle de célébrités au style très pointu telles que Chloë Sevigny ou Kate Moss. Entre ses nombreuses collaborations avec Swarovski, Manolo Blahnik et Versus de Versace, Christopher Kane continue à se concentrer sur sa propre marque. Sa dernière collection contraste particulièrement avec les précédentes, puisque le designer a délaissé les couleurs vives et les fleurs pour signer une saison sombre et presque grunge. Le noir côtoie le violet irisé ou le rouge sang, et les coupes cessent de coller au corps pour créer une silhouette nettement plus ample.

 

 

 

 

 

À LIRE: Nicolas Andreas Taralis:un Canadien à la conquête de Paris

 

 

 

Commentaires
Partage X
Designers

Quatre designers anglais qu'on aime