Designers

«Ma journée chez Coco Chanel»

Nelson Simoneau Auteur : Elle Québec Crédits : Nelson Simoneau

Designers

«Ma journée chez Coco Chanel»

Un jour, en pleine planification du numéro d'octobre du magazine, quelqu'un a eu l'idée de tourner un reportage mode dans les vrais appartements de Coco Chanel, à Paris. Primo, il fallait marquer la sortie du film d'Anne Fontaine, « Coco avant Chanel », qui sera en salles le 25 septembre. Le film est d'autant plus attendu qu'Audrey Tautou (qui incarne Coco dans le film) sera à Montréal pour la première. Deuxio, c'était notre numéro 20e anniversaire et on avait envie de faire quelque chose de grand. On voulait un reportage mode exceptionnel. Tertio... on n'a pas vraiment eu besoin d'une troisième raison: l'idée de réaliser un reportage à Paris était bien assez emballante comme ça.

En tant que responsable web de ELLE Québec, les chances que je sois du voyage étaient d'une sur dix mille. Mais voilà que je reçois un coup de fil de Clarie Cholley, la rédactrice en chef: «Est-ce que ça t'intéresserait de te rendre à Paris pour tourner une petite vidéo sur le making of de la séance photo?»

Si ça m'intéressait?

J'ai failli m'étouffer au téléphone. D'habitude, je rédige des articles pour le site et je tourne souvent des vidéos- avec notre caméraman attitré. Cette fois, je serais seule pour filmer, prendre des photos et documenter le tout. Mais pour Coco, j'étais prête à tout.

8h30 du matin, à Paris- Je suis en face de chez Mademoiselle Chanel, au 31 rue Cambon. C'est une adresse célèbre: chaque année, il y a des fans qui s'y rendent comme en pèlerinage. Si la mode est une religion, Coco Chanel est l'une de ses déesses. Et là, je suis devant le temple!

8h45
L'équipe du reportage mode arrive au compte-gouttes. La maquilleuse, Claire, est justement en train de lire « L'irrégulière », la biographie de Coco qui a inspiré le film avec Audrey Tautou. Décidément, Coco est dans l'air...

On a tout filmé de notre journée chez Coco Chanel! Voyez notre récit vidéo en cliquant ici.

Voir les photos des coulisses du reportage

Lire la suite de l'article

IMG-3548.JPG

 

9h00
On visite les appartements de Mademoiselle. Même si elle n'y dormait pas- elle passait ses nuits au Ritz, où elle avait une résidence permanente- le lieu est chargé d'histoire, de symboles. On sent sa présence partout. Dans les C croisés en fer forgé de l'immense lustre en cristal, qui descend du plafond de la salle de séjour. Dans le chiffre 5 présent dans le même lustre, qui rappelle le parfum célèbre qui servait de chemise de nuit à Marilyn Monroe. Dans les statuettes de lions, présentes un peu partout dans l'appartement. C'était le signe astrologique de Coco Chanel, et comme elle était très superstitieuse, elle ne manquait pas de le placer un peu partout.

Ce qui frappe, chez elle? Pour une créatrice connue pour avoir imposé une nouvelle simplicité à la garde-robe féminine, son appartement était loin d'être minimaliste. L'endroit est luxueux, opulent, chargé de bibelots. Tout est resté exactement dans le même état que le jour où Mademoiselle est décédée, le 10 janvier 1971. Ce qui veut dire qu'on peut encore trouver, par exemple, dans la gueule de l'une des grenouilles décorant une table basse, une breloque tombée du lustre, que Coco avait placée là pour ne pas la perdre. Impressionnant...

9h30
Quand la mannequin arrive, le reste de l'équipe se jette des regards ravis. Elise a 19 ans, elle vient de Toronto et sa carrière décolle. Mais surtout, elle est rousse, d'une beauté pure et fraîche qui conviendra parfaitement à la collection d'automne de Chanel.

11h00
Pas évident, de prendre des photos dans les quartiers privés de Coco! Comme l'appartement est devenu un musée dont l'entrée est réservée à des happy few, il ne faut surtout rien toucher. Il y a des choses hors de prix dans cet espace, dont les paravents chinois en laque de coromandel. Comme en plus, on est une dizaine de personnes entassées dans le salon, le photographe, Nelson Simoneau, doit se contorsionner un peu pour avoir la meilleure prise. S'il s'éloigne trop, il se heurtera au panache de la statue de chevreuil derrière lui. Évidemment, on s'inquiète pour le panache.

11h37
Le cœur du gardien de sécurité s'arrête de battre, pendant un instant. En déplaçant le trépied qui porte un spot de lumière, les assistants de Nelson ont manqué de heurter le lustre en cristal avec les deux C entrecroisés. LE lustre! Quel stress. C'est pas reposant, être invité chez Coco! Surtout qu'on apprend qu'il s'agit de la dernière séance photo autorisée dans cet espace. La direction de Chanel le trouverait trop galvaudé. Notre reportage pourrait bien devenir historique...

14h00
Entre deux photos, Elise, la mannequin, descend changer de vêtements dans un salon privé aux plafonds immenses et aux murs en miroir. Des deux côtés de la pièce, des armoires vitrées fermées à clef. Derrière les portes, des robes de haute couture de la maison Chanel. Chacune est un exemplaire unique, sur lequel les couturières ont passé des centaines d'heures de travail. J'ai aperçu l'une de ces robes sur Keira Knightley, mais en toute modestie, je trouve qu'elle m'irait mieux. Si seulement chez Chanel, on était de mon avis!

17h00
C'est incroyable, et ça n'arrive jamais en mode, mais pour une fois, on termine tôt. Tôt, ça veut dire 17h00. Franchement inhabituel! Il nous reste encore toute une soirée à être hyper gâtés par Chanel: d'abord, on nous emmène dîner dans un chic resto sur les bords de la Seine, puis on sera de retour à notre hôtel sur la célèbre avenue George V... Non, vraiment, on n'est pas à plaindre. Seul hic, il faudra qu'on se lève tôt le lendemain matin pour attraper nos avions et revenir dans nos appartements, qui sont loin de ressembler à celui de Coco. C'est la vie!

Le reportage photo d'ELLE Québec dans les appartements de Coco Chanel est publié dans notre numéro d'octobre 2009, en kiosques à partir du 28 août.

Pour voir la vidéo des coulisses de la séance photo, cliquez ici.

Pour voir les photos de la journée, cliquez ici.

Commentaires
Partage X
Designers

«Ma journée chez Coco Chanel»