Designers

La pop et la mode: un duo inséparable

BANG Photographe : BANG Auteur : Elle Québec

Designers

La pop et la mode: un duo inséparable

On se rappelle Françoise Hardy habillée en Courrèges, incarnant une toute nouvelle idée de la modernité; les Sex Pistols fringués en Vivienne Westwood, leur esprit rageur reflété par son esthétique punk à elle; Madonna vêtue en Jean Paul Gaultier, son sex-appeal animal exalté par ses créations à lui... Ce n'est donc pas d'hier que date l'histoire d'amour entre les stars de la pop et les designers! Mais des deux parties, qui influence qui? Le couturier créet- il la diva, ou est-ce plutôt le contraire?

«Quand on songe aux liens qui unissent les designers et les vedettes de la chanson, la première image qui nous vient en tête, c'est celle du bustier conique que Jean Paul Gaultier a dessiné pour Madonna», affirme Alice van der Klei, qui a récemment écrit sur les influences croisées de Lady Gaga et de Madonna dans la revue scientifique Pop-enstock. Cette chargée de cours en études littéraires à l'UQAM observe notamment un changement d'attitude de la part des pop stars relativement à la mode: «Autant Madonna et Jean Paul Gaultier ont déclaré haut et fort leur association dans les années 1980, autant Lady Gaga essaie de faire croire aujourd'hui qu'elle s'est faite toute seule, alors que n'est pas tout à fait vrai», explique la chercheuse. «Comme elle, certaines des chanteuses les plus extravagantes se servent des vêtements pour passer un message, et non plus seulement pour briller sur scène.» Rihanna, Nicki Minaj, M.I.A.: les vedettes pop du moment s'expriment autant par leurs tenues que par leurs chansons, et sans nécessairement citer leurs sources... Exactement comme Lady Gaga, qui s'approprie les looks les plus déjantés et module les vêtements comme si c'était elle qui les concevait! «Ce faisant, elle essaie de dire à ses fans qu'ils peuvent s'habiller comme ils le veulent, que ça participe de l'expression de soi et qu'il n'est plus nécessaire de souscrire à un style en particulier pour être accepté de ses pairs», explique Alice van der Klei.

Photo: Lady Gaga aux MTV Video Music Awards 2010, dans la fameuse robe en viande crue, créée par le designer Nicola Formichetti. 

LADY GAGA et  NICOLA FORMICHETTI

Leur collaboration La Lady peut bien affirmer qu'elle est l'unique cerveau derrière l'agencement de ses tenues les plus excentriques, le fait est que le styliste-designer Nicola Formichetti veille au grain. Au sein de la Haus of Gaga, M. Formichetti occupe d'ailleurs le poste de directeur mode... ce qui lui permet d'avoir un oeil sur la garde-robe de la star. Gaga et Nicola se sont rencontrés en 2009 pendant une séance photo pour le magazine V, et ils ne se sont plus jamais quittés. Depuis septembre 2010, Nicola porte aussi un second chapeau, soit celui de directeur de la création chez Thierry Mugler. Toujours aussi humble, miss Gaga affirme qu'elle exerce une certaine influence sur les défilés récents de Mugler... mais qu'elle ne voudrait surtout pas s'en attribuer tout le mérite!

L'apothéose La fameuse robe de viande que Nicolas Formichetti a fait porter à Lady Gaga aux MTV Awards 2010 restera célèbre. Confectionnée à partir de 40 livres de steak d'aloyau, sans compter les chaussures et le sac (tout aussi... bios), la chose était signée Franc Fernandez, un artiste et designer argentin. Notons que Lady Gaga a dû demander à Cher de tenir son sac pendant qu'elle recevait la statuette récompensant le clip de l'année pour Bad Romance...

Ce qu'elle a dit «Je suis comme un doigt d'honneur ambulant parce que je fais ce que ma vision artistique me dicte de faire», at- elle récemment affirmé dans les pages du Vogue américain. «Les gens ne comprennent pas ça. Ils croient que je m'habille comme ça pour avoir de l'attention.»

Ce qu'il a dit «Si [Lady Gaga] n'était pas célèbre, je travaillerais quand même pour elle. On fait des choses amusantes et intéressantes ensemble. Chaque fois, c'est une nouvelle expérience», s'est extasié Nicola Formichetti sur teenvogue.com.

Ce que Lady Gaga lègue à la mode On a vu le style de certaines minettes de la pop se transformer au cours des dernières années, repoussant les limites de l'extravagance (on pense à M.I.A.) ou encore de la décence (souvenons-nous de Rihanna et de ses clips à la sauce sadomaso). On soupçonne que Mother Monster a déjà engendré des petits...

 

CHER et BOB MACKIE

Leur collaboration Certains en rient, d'autres en pleurent. Une chose est certaine: tout le monde en parle... Depuis 45 ans en effet, la garde-robe de Cher alimente les conversations. En 1967, la chanteuse a rencontré sur le plateau du Carol Burnett Show celui qui allait devenir son styliste attitré: Bob Mackie. Elle a retenu le nom du créateur qui dessinait les costumes pour cette série télé et lui a demandé de l'habiller pour ce qui allait devenir le légendaire Sonny and Cher Comedy Hour. S'en est suivie une idylle qui dure encore aujourd'hui (pensons notamment au body semi-transparent qu'elle a porté, à 64 ans, aux MTV Awards 2010!). Plumes, paillettes, coiffes de danseuse de french cancan... Mackie a fait de la grande dame au corps de Barbie une star qui craint moins le ridicule que l'oubli.

L'apothéose Son costume pour la cérémonie des oscars de 1986 restera dans les annales: il était composé notamment d'un ensemble ultrarévélateur, d'une cape en cachemire et... d'une coiffe réalisée avec plus de 800 plumes de coq. Engagée comme présentatrice, la chanteuse - qui n'avait pas été mise en nomination pour sa performance formidable dans Mask - avait alors expliqué au public: «Comme vous pouvez le constater, j'ai bien reçu le manuel de l'Académie expliquant comment s'habiller comme une actrice sérieuse.»

Ce qu'elle a dit «Vous ne pouvez être extraordinaire qu'à partir du moment où vous êtes prêt à avoir l'air fou», a affirmé Cher dans les pages du Vanity Fair. Voilà qui explique certains de ses choix...

Ce qu'il a dit «Elle était ma poupée. Je pouvais l'habiller toutes les semaines», s'est rappelé Bob Mackie en évoquant l'époque du Sonny and Cher Comedy Hour, lors d'une entrevue pour barbiecollectibles. com. Le créateur a d'ailleurs dessiné pour Mattel plusieurs Barbie à l'effigie de la chanteuse.

Ce que Cher lègue à la mode De toute évidence, la diva fait partie du groupe de bonnes fées marraines qui se sont penchées sur le berceau de cette autre reine de la pop qu'est Lady Gaga. Qui sait, la garderobe de cette dernière ne serait peut-être pas aussi débridée aujourd'hui si la célèbre interprète de Moonstruck (pour lequel elle a finalement reçu un oscar!) n'avait pas déjà en quelque sorte tracé le chemin...

 

CÉLINE DION et  ANNIE HORTH

Leur collaboration Des jambes interminables plantées dans une paire d'escarpins hors de prix, un corps mince et musclé moulé dans des robes à faire rêver... Ces dernières années, la star planétaire qu'est devenue Céline nous a incontestablement fait oublier l'allure mal fagotée de la petite chanteuse de Charlemagne. Pour ça, il faut entre autres remercier la styliste Annie Horth. Oui, bien sûr, il y avait un bout de temps que la chenille était devenue papillon, mais pas au point de s'envoler avec autant de sensualité dans une robe Versace! Comment la styliste et la diva se sont-elles rencontrées? En 1996, déjà, elles s'étaient croisées sur le plateau du clip L'amour existe encore, mais leur vraie collaboration a débuté 10 ans plus tard, quand Annie a été engagée pour renouveler la garde-robe de scène de Céline pour la série A New Day, à Las Vegas. Balenciaga, Alexander McQueen, J.Mendel: notre Céline a sorti ses griffes. En 2008, la chanteuse est repartie en tournée mondiale avec Taking Chances. Pour souligner l'aspect pop-rock du spectacle, Annie Horth a choisi des créations plus sexys signées Balmain, Lanvin et Givenchy. «J'ai privilégié une approche très mode. J'avais même envie qu'on reconnaisse la signature des couturiers », explique la styliste au cours d'une entrevue téléphonique. En 2011, elles ont travaillé de nouveau ensemble pour le spectacle Céline. Résultat: une esthétique intemporelle, indémodable, à l'image du répertoire de ce show présenté à Las Vegas.


L'apothéose «J'ai tenu à miser sur le sex-appeal et les jambes de Céline pour son dernier spectacle. J'ai notamment déniché une robe courte en chaînes dorées d'Alexander McQueen», nous confie Annie. Céline a eu le coup de foudre pour la tenue. Seul hic, elle ne savait pas à quel moment du spectacle la porter. «Un soir, après la fin de la représentation, elle l'a mise et elle est montée sur scène, pour avoir une meilleure idée de l'effet et pour bouger dans le vêtement. Elle a dit: "Il faut que je chante River Deep dans cette robe!"» Le classique d'Ike et Tina Turner ne faisait pas partie du spectacle, mais, explique Annie, «le vêtement de McQueen a donné un souffle nouveau à Céline, je dirais même une énergie libératrice.»

Ce que Céline a dit «Le vêtement ne doit pas me dominer, je dois pouvoir me l'approprier», a-t-elle affirmé à l'émission Extra.

Ce qu'Annie a dit «Il y a deux choses qui reviennent lorsque je travaille avec Céline: nous recherchons le grand chic associé aux robes longues et aux silhouettes épurées, et puis, j'aime imaginer des looks plus sexys, plus rock, mais toujours soignés et féminins.»

Ce que Céline lègue à la mode Le côté «vieux Hollywood» de Céline l'a propulsée encore plus loin dans le firmament des divas de la chanson. Son élégance classique, pimentée d'une touche d'audace, inspire les étoiles montantes, comme Adele ou Jennifer Hudson: des chanteuses à voix qui, malgré leur jeune âge, jouent déjà les grandes dames.

 

FLORENCE WELCH et KARL LAGERFELD

Leur collaboration Connu pour s'éprendre régulièrement d'une nouvelle égérie, Karl Lagerfeld a rencontré sa dernière muse après un de ses défilés, il y a près de deux ans. Florence Welch, la coqueluche de la musique indie, avait beau souffrir d'une gueule de bois, ça n'a pas empêché le kaiser Karl de voir en elle une incarnation de la femme Chanel. Depuis, ils se sont revus à plusieurs reprises, notamment dans le mythique appartement de Mlle Chanel. La chanteuse british y a donné un concert intimiste au cours duquel elle a interprété sa très belle chanson What the Water Gave Me (Ce que l'eau m'a donné). À la fin de la prestation, M. Lagerfeld a révélé à sa rousse amie que les fonds marins avaient justement inspiré sa plus récente collection...

L'apothéose C'était écrit dans le ciel: puisque Karl et Florence partageaient une même fascination pour l'eau, la chanteuse a été priée de chanter au défilé printemps-été 2012 de Chanel. L'image de Florence jaillissant d'un coquillage, vêtue d'une longue robe à franges et munie d'un micro, est déjà iconique. Qu'importe que M. Lagerfeld soit connu pour s'enticher régulièrement (et platoniquement) d'actrices et de chanteuses: parions que cette foisci, ce ne sera pas un feu de paille!

Ce qu'elle a dit «Je ne pense pas que j'arriverai un jour à avoir l'air parfaite. Je suis toujours un peu brouillonne. Vous savez, ces femmes qui semblent toujours être cool? J'aurais tellllllement envie de leur ressembler!» a récemment confié la chanteuse à un journaliste du Vogue britannique.

Ce qu'il a dit Dans une entrevue vidéo menée pour Chanel, le couturier a déclaré que Florence avait l'allure «d'une grande dame anglaise alors qu'en réalité, c'est une drôle de jeune fille».

Ce que Florence lègue à la mode Bien que miss Welch soit désormais associée à Chanel, elle a aussi été la muse de Frida Giannini, la directrice artistique de Gucci, qui lui a consacré son défilé automne-hiver 2011. Le style bohème et éclectique de Florence (elle parcourt encore les friperies dans ses rares moments libres) fascine également Donatella Versace et Giorgio Armani. Gageons que son allure à la fois sombre, éthérée et théâtrale n'a pas fini de faire vibrer la planète mode!

 

 

À LIRE: La mode évolue-t-elle trop vite ?

 

 

 

Commentaires
Partage X
Designers

La pop et la mode: un duo inséparable