Designers

Des designers qui ont la cote

Auteur : Elle Québec

Designers

Des designers qui ont la cote

De fil en aiguille
Rien ne destinait Nathalie Gervais à devenir créatrice de mode. Très vite, ses études en droit international à Bruxelles lui donnent la piqûre des voyages. Puis, elle est fascinée par des images de mode. C'est le déclic. Se fiant à son instinct, elle entreprend des études à Paris, où elle remporte des prix qui l'amènent à parfaire sa formation à New York. Elle y fait des rencontres décisives et s'introduit rapidement dans l'univers de Jean Paul Gaultier, d'Issey Miyake et de Dolce & Gabbana. Cinq ans plus tard, elle retourne à Paris et commence chez Gucci aux côtés de Tom Ford. Sa carrière internationale est lancée. En 1999, elle est nommée directrice artistique chez Nina Ricci et, en 2004, elle prend les commandes de la création de Salvatore Ferragamo. Depuis 2006, elle dirige la création de la prestigieuse maison de mode italienne Piazza Sempione.



La signature de Piazza Sempione?
Nous apportons la technicité, la qualité et la recherche qu'offrent les grandes maisons de luxe, mais en les traduisant de manière intemporelle et dans des pièces qui ne hurlent pas leur appartenance à une marque. C'est la discrétion affirmée.

Votre collection d'automne?
Elle est extrêmement colorée, taillée dans des matières sensuelles et raffinées, avec certains détails qui jouent sur le volume et le mouvement.

Votre style personnel?
J'aime beaucoup travailler avec les volumes. Mon style s'adresse donc à une femme très affirmée. Je joue avec les couleurs, les accessoires. C'est à la fois théâtral, architectural et intemporel, mais toujours très féminin.

Un mot qui décrirait chaque marque pour laquelle vous avez travaillé?
Stratégie pour Gucci, féminité pour Valentino, lumière pour Nina Ricci et histoire pour Ferragamo.

Vos designers favoris?
Balenciaga pour les volumes et la géométrie, et Yves Saint Laurent, que je trouve incroyable. D'un point de vue plus actuel, j'aime le travail de Karl Lagerfeld pour Chanel Haute Couture. C'est un mélange sublime de raffinement et d'intelligence. Et il y a aussi Marni et Chloé.

Et votre touche québécoise?
L'honnêteté peut-être. Le côté spontané et pas impressionné par les feux de la rampe. Le Québec possède quelque chose d'unique, une force tranquille extrêmement dynamique. C'est effervescent!

Les vêtements de la collection Piazza Sempione sont offerts chez Holt Renfrew. Chic, c'est éthique!
La marque suisse FTC (Fair Trade Cashmere) pratique un commerce équitable avec ses artisans asiatiques. Résultat? De bonnes conditions de travail et des vêtements en cachemire impeccables. Réputée pour ses pulls à taille légèrement ajustée, FTC est toujours à l'avant-garde, car elle produit une collection tous les deux mois. Les tendances de la saison? Les couleurs fruitées et les bleus vibrants. Aussi: les décolletés en V ou en U très profonds à porter en superposition. Les détails hype? Le tissage à imprimé floral, à motifs d'étoile ou de tatouage. (Pulls: de 295 $ à 395 $; info: 514 843-6527) Photo: FTC


Tricot machine
Les accessoires en mailles surdimensionnées signés Frédérique S. ravissent les passionnées de mode inusitée. Pour sa nouvelle collection, la designer de tricot a utilisé un fil géant de 2 cm de diamètre. L'effet est extrême et, surtout, moderne. «Pour la première fois, j'ai manié les aiguilles et délaissé la machine», admet la Montréalaise Frédérique Sarrazin. Ses créations? Un bonnet de style capuchon, un boa hallucinant et un chapeau à oreilles évoquant les années 20. En prime, elle collabore avec plusieurs designers – et marques – d'ici: Rad Hourani, complexgeometries et m0851. (À partir de 200 $; info: 514 692-2076) Photo: Frédérique S.
Commentaires
Partage X
Designers

Des designers qui ont la cote