Designers
21 avr. 2014

10 questions à Christian Louboutin

Par Manon Chevalier

Imaxtree Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree

Designers
21 avr. 2014

10 questions à Christian Louboutin

Par Manon Chevalier

Qu'est-ce qui vous réjouit le plus après 23 ans de création? C'est d'être libre et heureux. Ça se traduit dans mon amour pour les femmes, dans mon désir de sublimer leur silhouette, leurs jambes, leur cambrure... Il arrive qu'une création soit jolie sur papier, mais qu'en réalité elle fasse la cheville énorme, alors je la repense pour qu'elle affine la jambe de celle qui la portera. Car ce qui me passionne dans mon travail, c'est de susciter le désir.

C'est pour ça que vos souliers dénudent le pied plus qu'ils ne l'habillent? Oui, j'aime sublimer la longueur des jambes, qui vont de la hanche jusqu'au décolleté du soulier. En révélant la naissance des orteils, mes escarpins font gagner quelques millimètres. En plus, c'est très érogène.

Vos souliers sexys font certes fantasmer, mais ils sont parfois décriés pour leur hauteur irréaliste, non? Dans le monde du désir, il existe un tas d'idées reçues auxquelles je m'oppose. Une femme qui se perche sur des talons serait une femme-objet, voire une crétine. Or, pour moi, les souliers sont une extension de la puissance féminine. Les femmes sont libres de choisir ce qu'elles aiment ou non. Elles sont maîtresses de leur destin.

ON AIME: Les 20 plus belles chaussures des défilés printemps-été 2014

Qu'est-ce qui change lorsqu'une femme enfile une de vos créations? Quand une femme essaie un escarpin, elle cherche à se plaire à elle-même. Elle regarde tout d'abord sa silhouette, sa cambrure, la ligne de ses jambes. Ensuite, elle considère le soulier. Ce n'est qu'après s'être plu à elle-même qu'elle exercera son pouvoir de séduction sur l'autre. Entre nous, plusieurs clientes m'ont avoué que leur vie avait changé depuis qu'elles portaient des talons hauts...

Les stars marchent divinement avec vos talons hauts. Mais nous, simples mortelles, on s'y prend comment? Avec un talon haut, la cambrure du dos change et le centre de gravité du corps aussi. Il faut trouver son équilibre, avoir une démarche chaloupée et ralentir le pas. Ça exige un peu d'apprentissage pour certaines. Il ne faut surtout pas avoir peur de prendre de la hauteur!

Faut-il absolument se jucher sur des talons hauts pour être sexy? Pas du tout! J'ai une préférence pour les talons, mais le soulier plat, décliné en ballerines, en bottes ou en sandales, peut être aussi très flatteur.

Pourquoi sommes-nous si obsédées par les chaussures? Parce que ça évoque quelque chose de charnel, de ludique. Ça joue le rôle d'un transport - au sens propre comme au figuré - dans l'imaginaire des femmes. Ça a un lien avec le désir, le langage secret du corps, la séduction. Cet attrait reste un mystère pour les hommes...

Pourtant, vous créez aussi des collections pour hommes, maintenant... Oui, et ça s'est produit de manière très naturelle. Le chanteur Mika m'a demandé de lui faire des souliers pour une tournée. Je me suis alors mis à dessiner une collection complète, je l'ai proposée dans les boutiques, et ça a décollé. Il a fallu que je sois inspiré par un showman comme Mika, qui m'a rappelé la notion de spectacle qui me passionnait à mes débuts, pour me donner envie de me tourner vers l'univers masculin.

Shopping: les chaussures métallisées

Si vous pouviez dessiner des souliers pour une célébrité disparue, de qui s'agirait-il? Je créerais des souliers qu'on voit de face pour Marlène Dietrich, à cause du galbe de ses jambes, de ses arabesques... Et si les escarpins étaient vus de dos, je choisirais Marilyn Monroe, pour les sublimer avec sa démarche sexy et ses courbes plantureuses.

Un dernier conseil pour trouver la paire de souliers idéale? Il faut toujours la choisir quand on est seule... jamais avec sa meilleure copine.

À DÉCOUVRIR:
Ostwald Helgason, une marque à suivre!
Thierry Mugler, l'étoile de la galaxie mode
L'étonnant régime de Marilyn Monroe

 

Mots-clés
Partage X
Designers

10 questions à Christian Louboutin