Mode
21 août 2014

Retour sur la conférence de Nathalie Rykiel au FMD

Par emartinez
Elle Québec
Mode
21 août 2014

Retour sur la conférence de Nathalie Rykiel au FMD

Par emartinez

nathalie rykiel fmd

Après Garance Doré, c'est Nathalie Rykiel, femme de mode et présidente d'honneur du FMD, qui donnait hier sa conférence au MAC. Le public était au rendez-vous pour (re)découvrir l'histoire de la Maison Rykiel de la bouche de sa passionnante, et passionnée, ambassadrice. Nathalie Rykiel fait partie de ces personnes que l'on pourrait facilement écouter parler pendant des heures. Celle qui a commencé par faire des études en mathématiques pour plaire à son père, a vite été propulsée dans l'univers de la mode en devenant mannequin, à 20 ans, pour sa mère, Sonia Rykiel. «C'était une expérience à la fois très agréable, complètement narcissisante, et particulièrement flippante», avoue-t-elle. C'est ce genre de phrase, claire et franche, qui a parsemé l'heure qu'a duré l'entrevue de cette femme d'affaires, de culture et de mode. À LIRE: Notre entrevue exclusive avec Nathalie Rykiel Nathalie Rykiel a bien sûr retracé l'histoire et les raisons du succès de la Maison Rykiel, rappelant au passage la façon dont Sonia, autodidacte tombée dans l'univers de la mode par hasard et un peu par ennui, est parvenue à créer l'ADN de la marque en moins de 10 ans: «Elle a imaginé des vêtements à la fois confortables et sexys, le tout dans un esprit de liberté qui correspondait parfaitement au contexte social de l'époque. Grâce à toute une série de petits actes pionniers, elle a créé un lien affectif avec ses clientes et sa mode est devenue le symbole d'une femme libre, active, sensuelle, intelligente plus qu'intellectuelle, engagée et pleine d'humour», précise Nathalie. À VOIR: Notre dossier sur le Festival Mode & Design Ce que j'ai retenu de cette conférence? Nathalie Rykiel est une femme d'affaires qui a compris les réalités d'un marché en constante évolution et a toujours su s'adapter, en finesse et sans hypocrisie. Lorsqu'elle a pris les rênes de la Maison, elle a su rajeunir une marque qui commençait à vieillir sans trahir son essence et surtout, en valorisant son côté familial, authentique et indépendant. Interrogée au sujet de son adossement au groupe hongkongais Fung Brands (NDLR: Depuis 2012, la compagnie est appuyée financièrement à 80% par Fung Brands), Nathalie, qui est aujourd'hui la Vice-Présidente de son nouveau Conseil d'Administration, a répondu: «Soyons francs. Si Sonia Rykiel a toujours été une Maison indépendante, il est aujourd'hui extrêment difficile voire impossible de fonctionner sans l'appui financier des banques. Cet adossement a probablement été la décision la plus difficile à prendre de ma vie mais si je ne voulais pas que la Maison meure, c'était la seule solution.» souligne-t-elle. Une décision crève-coeur donc mais qu'elle assume parfaitement. [caption id="attachment_15563" align="aligncenter" width="488"] Nathalie Rykiel lors de la séance de signatures de son livre, L'Élégance. Nathalie Rykiel lors de la séance de signatures de son livre, L'Élégance.[/caption] Son conseil aux jeunes designers? «Au-delà du talent, il faut avoir une vision. Avoir des idées, c'est facile mais pour durer, les jeunes créateurs qui travaillent au sein d'une maison doivent absolument comprendre son ADN, s'y fondre et savoir le réinventer.» Quels sont ceux qui l'inspirent aujourd'hui? Hedi Slimane pour Saint-Laurent et Muccia Prada, «parce que c'est ce qui me touche et me correspond à moi». Nathalie Rykiel le précisait dans notre entretien exclusif, elle est surtout une femme de littérature. Hier, elle présentait l'un de ses livres, L'Élégance, un ouvrage qui s'interroge sur une notion qui dépasse la mode. Je terminerai donc ce billet en citant cette phrase, qu'elle a prononcée de sa voix grave et douce, avec ce phrasé lent où chaque mot est minutieusement choisi: « L'élégance n'est pas seulement esthétique. Bien sûr, il y a une symétrie, une beauté, une harmonie visuelle qui nous touche. Mais l'élégance est également morale et se traduit dans la façon de laisser leur place aux autres. Par définition, elle est insaisissable. C'est ce moment de grâce, lorsque l'esthétique rencontre l'éthique.» À DÉCOUVRIR: Retour sur la conférence de Garance Doré Le défilé FMD Collections en photos Festival Mode & Design: les défilés du jour 1 en photos Style de rue au Festival Mode & Design
Partage X
Mode

Retour sur la conférence de Nathalie Rykiel au FMD