Mode
30 sept. 2014

Le dernier défilé de Jean Paul Gaultier à la semaine de la mode de Paris

Par ELLEQuebec.com
Elle Québec
Mode
30 sept. 2014

Le dernier défilé de Jean Paul Gaultier à la semaine de la mode de Paris

Par ELLEQuebec.com

 Jean Paul Gaultiers final show for PFW Spring 2015 Tu sais que le défilé auquel tu t’apprêtes à assister est convoité lorsqu’on t’approche dans la rue pour te proposer d’acheter ton billet. Par Noreen Flanagan. C’est ce qui m’est arrivé le soir où Jean Paul Gaultier a présenté à Paris son ultime collection de prêt-à-porter. Ses fans — qui avaient enfilé pour l’occasion les looks de ses dernières saisons — se bousculaient pour parvenir aux rangs normalement réservés aux plus assurés (lire: les plus agressifs) des photographes de street styles. J’ai réussi à me faufiler parmi la foule d’admirateurs pour finalement devoir m’insérer dans une autre file, celle des détenteurs de billets qui attendaient pour pouvoir entrer. À LIRE: Rencontre avec Jean Paul Gaultier À part les communs des mortels — incluant une famille dont chacun des membres portait les classiques marinières de Gaultier —, j’ai aperçu pas mal de célébrités, dont Catherine Deneuve, Boy George et les designers Alber Elbaz et Rick Owens. À l’intérieur du cinéma Le Grand Rex, Gaultier avait imaginé un genre de cabaret pour faire une rétrospective de sa carrière, en tournant autour du thème des concours de beauté à la Miss France. Au final, c’est Coco Rocha qui a été couronnée gagnante — ce qui tombe sous le sens, puisqu’elle entretient une relation de longue date avec le designer. À VOIR: Jean Paul Gaultier, sa carrière en images Dans une entrevue donnée au New York Times, Rocha a affirmé que ce dernier traitait les mannequins comme des humains. «Je sais que ça sonne ridicule, mais parfois on se rend dans des castings où personne ne connaît nos noms. On n’est là que pour porter des vêtements, a-t-elle affirmé. Tandis que lorsqu’on va à l’atelier de Gaultier, on sait qu’il y aura de la nourriture et qu’il s’assoira avec nous. Il m’a même déjà amenée sur son toit pour qu’on admire ensemble le coucher de soleil. Il prend le temps de rencontrer chacun de ses modèles et de leur expliquer le concept du défilé. On se sent donc forcément plus créatives. On a envie de donner notre meilleur et on ne se contente pas de juste marcher sur la passerelle.» JPGaultier Canadianmodels 1024x1024 Jean Paul Gaultiers final show for PFW Spring 2015 Des Canadiennes à Paris: Coco Rocha, Anaïs Pouliot, Jessica Stam et Alana Zimmer. Images: Imaxtree  Jean Paul Gaultiers final show for PFW Spring 2015 Quelques instants après la spectaculaire finale du défilé, Anaïs Pouliot était encore renversée par l’expérience qu’elle venait de vivre. «C’était vraiment un honneur pour moi d’être là ce soir, m’a-t-elle confié. Au début, on était toutes plutôt inquiètes de devoir descendre des escaliers pendant la première partie du défilé, mais une fois rendue là, je me suis bien sentie. Je n’arrêtais pas de me demander quel effet ça donnait pour ceux qui étaient du côté de l’auditoire.» Puisque j’ai pu apprécier ce point de vue, je peux vous dire que c’était un vrai spectacle de mode et un hommage tout indiqué pour un homme qui a su redéfinir le sens même de ce que veut dire «faire un coup d’éclat». Au-delà des références artistiques, l’autre contribution exceptionnelle de Gaultier est son désir d’amener de la diversité sur les passerelles, tant pour les silhouettes, la couleur de la peau, l’âge et le genre. L’enfant terrible de la mode française, comme il a souvent été surnommé, a été un irrévérencieux et émouvant défenseur d’une mode sans loi ni contrainte. Comme il l’a souvent dit: Ce qu’il y a de beau, c’est d’être soi-même. Merci Jean Paul!
Partage X
Mode

Le dernier défilé de Jean Paul Gaultier à la semaine de la mode de Paris