Célébrités

Eugenie Bouchard sur la couverture du magazine ELLE QUÉBEC du mois d’août!

par

MontagecoversEugenie Eugenie Bouchard sur la couverture du magazine ELLE QUÉBEC du mois d’août!Depuis quelques mois, le nom d’Eugenie Bouchard est sur toutes les lèvres. Ça tombe bien : la star de notre prochain numéro, c’est elle!

C’est par une fraîche journée d’avril que nous avons retrouvé Eugenie Bouchard et sa mère au studio des photographes Leda & St-Jacques, dans le Mile-End. Fraîche comme une rose et dorée par le soleil de son récent séjour en Australie, la joueuse de tennis montréalaise nous confiait alors (et en français) que l’univers de la photo de mode était « nouveau et très différent» du sien.

À la question: «Es-tu nerveuse?», elle nous a pourtant répondu du tac au tac: «Nerveuse, moi? Non, pas du tout.» Voilà. Il faut le savoir: celle qui vient aujourd’hui d’entrer dans l’histoire en devenant la première joueuse canadienne à se rendre en finale de Wimbledon est d’un calme olympien, en toutes circonstances.

Avant de procéder à l’entrevue de la joueuse, pendant laquelle on a bien évidemment évoqué son parcours  mais aussi son quotidien, sa vie sociale, ses rêves..et Justin Bieber (vous saurez tout en vous procurant notre édition d’août), on a même réussi à savoir ce qu’une pro des courts transporte dans son sac à main!

Eugenie n’a peut-être que 20 ans mais lors de cette séance photos, elle n’a pas eu de mal à épater toute l’équipe par son professionnalisme…Sans compter qu’on a tous été soufflés par sa beauté! Déterminée et consciencieuse, cette gagnante est une star en puissance. D’ailleurs, elle qui figurait au 20 ème au rang mondial ce jour-là est aujourd’hui la 7ème meilleure raquette au monde! Tout simplement incroyable.

On vous le dit: le phénomène Eugenie Bouchard ne fait que commencer!

À DÉCOUVRIR:
Dans les coulisses de la séance photo avec Eugenie Bouchard
Dans les coulisses de la séance photo avec les soeurs Dufour-Lapointe
13 raisons de regarder la Coupe du Monde 2014

À lire sur le même sujet :

Elle aime aussi

avatar

À propos de Emmanuelle Martinez-Curvalle

Je me souviens d’une époque lointaine où, ado, je portais essentiellement du noir et traînais les pieds, hiver comme été, dans ma paire de Dr. Martens. Les vêtements et le maquillage, je m’en servais surtout – et mal – pour cacher mes défauts. Puis, j’ai expérimenté, essuyé quelques échecs (mes sourcils et mes cheveux en ont sacrément bavé), appris à me connaître davantage, à m’aimer, et c’est là que j’ai véritablement commencé à m’amuser! Car oui, m’habiller et me maquiller est alors devenu un jeu. Mieux, un remède contre le spleen. Je vois surtout ça comme un petit moment à moi (précieux quand on est maman) qui me fait du bien au même titre que danser, me plonger dans un polar bien ficelé, boire mon café assise sur une terrasse en regardant la vie passer ou revoir pour la énième fois Singin’ in the rain, mon film préféré.