Partager

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

* Champ obligatoire.

Klorane: 40 ans de botanique

Une petite compagnie de savonnettes devenue multinationale de soins cosmétiques naturels.

Par
Karina Goma
evaluation

Pagination

Klorane: 40 ans de botanique

Récit d'une réussite
Au début des années 60, Pierre Fabre, pharmacien passionné de botanique, est à la tête d'un laboratoire pharmaceutique en pleine expansion. Sa brillante trouvaille: le Cyclo 3, un médicament à base de petit houx qui soulage efficacement les jambes lourdes. De plus en plus intéressé par les cosmétiques, il fait alors l'acquisition, en 1965, de Klorane, une modeste entreprise de la région parisienne spécialisée dans la fabrication de savons. L'année suivante, sous la gouverne énergique de Pierre Fabre, la marque Klorane lance deux shampoings, dont le fameux shampoing à la camomille, une véritable révélation sur les chevelures blondes. Le succès, porté par une campagne publicitaire vigoureuse orchestrée dans les grands magazines féminins de l'époque, est instantané. Rapidement, Klorane élargit sa gamme avec cette fois des shampoings – traitants et qui donnent du reflet –, dont les extraits botaniques nourrissent en profondeur la fibre capillaire.





Une petite marque qui monte, qui monte...
Grâce à la qualité exemplaire et aux vertus de ses produits, Klorane domine, en un rien de temps, le marché français. Peu de temps après, la marque poursuit sa percée en Europe et distribue ses formules botaniques en Suisse, en Belgique, en Espagne, en
Italie et en Angleterre. Dans les laboratoires, les chimistes continuent d'innover en imaginant le premier shampoing sec en aérosol. L'intérêt pour cette formule hyper pratique est tel qu'en 1977 plus de 1,3 million de bombes seront vendues. Pour assurer la qualité de ses soins, Klorane revendique son appartenance à l'univers pharmaceutique et commence à déposer des brevets garantissant l'extraction rigoureuse des principes actifs,ainsi que leur origine végétale.

Fin des années 70, l'image de Klorane se précise. Les fameuses planches botaniques qui font sa renommée apparaissent sur l'étiquette des produits. Quelques années plus tard, la marque crée le shampoing extradoux au lait d'avoine, véritable précurseur d'une nouvelle génération de formules à usage fréquent. Inspirées par la réussite de Klorane, de nombreuses compagnies cosmétiques lancent à leur tour des gammes capillaires à base de plantes et des shampoings à usage quotidien.

La naissance de la phytofilière
Début 90, alors que les préoccupations environnementales deviennent un enjeu planétaire, Klorane met au point un concept original et unique au monde: la phytofilière. Cette chaîne d'expertise pharmaceutique permet un contrôle absolu de la qualité des plantes. Le procédé de traçabilité rigoureux de Klorane – depuis la recherche, la culture, la récolte, l'extraction du principe actif jusqu'à la fabrication du produit – lui garantit un approvisionnement et des matières premières d'une qualité absolument irréprochable.

Sur le terrain, des ethnobotanistes sont envoyés aux quatre coins du monde pour étudier les plantes locales et les médecines traditionnelles. Constamment à la recherche de nouveaux principes actifs végétaux, les scientifiques effectuent plus de 200 000 essais biologiques par année, testant ainsi plus de 500 organismes marins et plus de 3000 plantes. Afin d'assurer un approvisionnement constant de très haute qualité, Klorane crée aussi ses propres cultures en Europe, en Asie, en Afrique et dans le Pacifique. Ses matières premières de prédilection: les extraits de camomille, de bleuet, de quinine, de henné, d'avoine, de grenade, de beurre de mangue, ainsi que de calendula, utilisés dans l'excellente ligne Klorane bébé.

L'éducation et le respect de la nature: un devoir
L'engagement de Klorane envers la nature est désormais une priorité. Son but? Mettre en valeur la richesse botanique qui nous entoure. En 1994, L'Institut Klorane, situé dans le sud-ouest de la France, voit le jour. Cette fondation, qui vise la protection et l'utilisation responsable du patrimoine végétal, multiplie les activités de sensibilisation sur la connaissance et la protection de l'environnement. En juin 2001, le Conservatoire botanique Pierre Fabre ouvre ses portes. Cet organisme situé à Castres, ville d'origine de Pierre Fabre, devient le centre géographique de la phytofilière. Chaque année, 5000 visiteurs parcourent les serres et l'immense jardin botanique de ce conservatoire où poussent plus de 900 espèces végétales. Et pour cause, sa vocation est à la fois pédagogique (vulgarisation auprès du public et des élèves), scientifique (culture de variétés expérimentales) et de conservation (sauvegarde d'espèces menacées). Nul doute, 40 ans après sa création, Klorane poursuit avec brio sa mission d'origine: tirer le meilleur profit de la nature tout en préservant soigneusement son intégrité. Bravo!

Photo: Laboratoires Pierre Fabre.

 



Elle aime aussi

comments powered by Disqus

VIDEOS

Concours