Soins

Sourcils 101: tout pour les dompter

D�fil� Alexander Wang/Imaxtree.com Auteur : Elle Québec Crédits : D�fil� Alexander Wang/Imaxtree.com

Soins

Sourcils 101: tout pour les dompter

SOURCILS DE STARS

Quand on parle sourcils, on pense aussitôt aux arcades broussailleuses de Brooke Shields, à celles ultra sophistiquées de Dita Von Teese, ou à la ligne extra fine qui a fait la renommée de Marlene Dietrich. Car les sourcils, en surplombant les paupières, encadrent le visage, lui donnent du panache et de la personnalité. Pour peu qu'ils soient trop ronds, ils nous donnent l'air ahuri. Trop plats, ils rapetissent le regard. Trop courts, ils rapprochent à ce point les pupilles qu'on a l'air d'avoir les deux yeux dans le même trou. Pas étonnant qu'à L.A., les stars fassent la file devant l'institut d'Anastasia Soare, la reine du sourcil dessiné au pochoir! Car on dit que c'est à elle que Madonna, J.Lo, Penélope Cruz et Oprah doivent leur arcade sourcilière parfaite, en accent circonflexe.

 

SURVEILLER SA LIGNE

L'époque où on s'épilait les sourcils à l'extrême est révolue. Aujourd'hui, avec leur filet de poils au-dessus des yeux, nos mères nous envient nos arcades denses et larges (ce qui explique sans doute pourquoi elles se sont enflammées à ce point quand, à 15 ans, on a empoigné gauchement leur pince à épiler devant le miroir). «Depuis que Julia Roberts a redonné ses lettres de noblesse aux arcades naturelles, en 1990, la mode est aux sourcils authentiques, qui vont dans le sens de la physionomie et de la pilosité de chacune», note Hélène Tokia Constantin, fondatrice des Studios Sourcils Tokia (aménagés entre autres chez La Baie, au centre-ville, à Laval et à Pointe-Claire).

 

RADAR PODIUM

Sur les podiums des défilés printemps-été, la tendance était aux sourcils presque «nude», se fondant presque avec la peau tellement ils étaient décolorés. «Dans la vie de tous les jours, pas besoin d'aller jusque là, rassure l'expert maquilleur pour MAC, Luc Bouchard. Il suffit simplement de les soigner, sans trop appuyer leur ligne au fard ou au traceur». 

VOYEZ NOTRE GALERIE PHOTO DE STARS AUX GROS SOURCILS!

 

SE FAIRE LA MAIN

Avant de commencer à épiler ses sourcils, il faut en déterminer la longueur idéale. Pour y arriver, on plaque un crayon à la verticale contre l'aile du nez et on l'aligne avec le coin interne de l'œil: c'est dans son prolongement que devrait commencer l'arcade sourcilière. Le point final du sourcil, lui, devrait se trouver au prolongement du crayon, quand ce dernier est aligné de l'aile nasale au coin externe de l'œil. Enfin, le point de hauteur du sourcil - celui qui donne un angle flatteur et aguicheur aux arcades - se trouve aux trois-quarts de la ligne, plus précisément là où pointe le crayon quand on regarde droit devant soi et qu'on l'aligne du nez à la limite extérieure de l'iris.

Le reste n'est que question de physionomie: les visages carrés sont adoucis par des arcades arrondies; les visages ronds gagnent en structure si leurs sourcils sont arqués; le visages longs retrouvent de plus justes proportions lorsque surplombés par des arcades plates; et les visages ovales- les chanceux !- peuvent se permettre toutes les audaces. Si on en est à ses premières armes, on demande l'aide d'expertes (esthéticiennes ou maquilleuses), ou on trace sa ligne en s'aidant avec un pochoir pré-calibré.

DÉBROUSSAILLER LES SOURCILS

L'idée est de nettoyer le sourcil pour que sa ligne paraisse plus franche, pas de faire une coupe à blanc! On garde donc la main légère et on épile d'un coup sec, dans le sens de pousse du poil (autrement, il risque de casser à mi-chemin, laissant une pointe disgracieuse difficile à déloger). On nettoie ainsi le dessous du sourcil et l'espace entre les sourcils, mais jamais le dessus. Les experts recommandent l'usage d'une pince biseautée, «précise, sécuritaire et plus ergonomique que les instruments ronds ou pointus, quand on s'épile à la maison», note Hélène Tokia Constantin. On débroussaille sa ligne de sourcils environ tous les 10 à 14 jours, mais si on désire un résultat durable, on se tourne vers l'électrolyse (douloureuse mais moins risquée que la cire qui, au fil du temps, ramollit la peau et tend à faire tomber prématurément les paupières). À tester aussi: l'épilation au fil, une pratique asiatique ancestrale (dispensée dans certains instituts de beauté montréalais) et qui offre des résultats similaires à la pince.

ASTUCE

Si vous êtes douillette, épilez-vous au sortir de la douche: quand les pores sont dilatés, la douleur est moins vive. Ou encore, insensibilisez la zone à épiler avec un glaçon ou une solution contre les poussées dentaires.

 

UN TRACÉ ASSURÉ

Mais on a beau suivre à la lettre toutes les étapes, Dame Nature ne nous a pas toujours dotées de sourcils sans reproches. Souvent en raison de l'asymétrie, on se retrouve avec deux arcades inégales, trop courtes ou trop diffuses. Heureusement, les crayons et les fards viennent à notre rescousse. Pour allonger son arcade, on se sert d'un traceur de la même couleur que ses cheveux, en crayonnant par à-coups, comme pour imiter l'aspect des poils. Pour étoffer des sourcils clairsemés, on gagne plutôt à user de fards poudreux, qui s'immiscent avec plus d'efficacité entre les poils.

 

DE LA DISCIPLINE, SVP!

Des poils qui frisent ou rebiquent, on laisse ça à notre grand-père! Pour plus de féminité, on taille au ciseau la pointe hirsute de nos sourcils rebelles, et pour une allure léchée, façon Dita Von Teese, on a le choix: ou on utilise une pommade, colorée ou transparente, pour les discipliner, ou on vaporise de fixatif une vieille brosse de mascara, avant de s'en servir comme d'un peigne pour coiffer les poils des sourcils de bas en haut.

 

 

COLORATION? ATTENTION!

Quand on change de tête ou que le gris commence tranquillement à faire son nid, on est tentée, au passage, de teindre aussi ses sourcils. Attention, danger! Les colorants de commerce (les kits maison vendus en pharmacie et dans les grandes surfaces) sont si puissants qu'ils peuvent provoquer la cécité. Mieux vaut s'en remettre à des experts. En institut de beauté, les esthéticiennes colorent les sourcils à notre guise avec des solutions végétales sans danger. Il en coûte en moyenne 25 $ et on est tranquille pour un mois, au bas mot.

REPRENDRE DU POIL DE LA BÊTE

Si on a usé et abusé de la pince à épiler, il y a fort à parier que nos sourcils aient déclaré forfait. On peut tenter d'en restimuler la pousse en appliquant sur nos arcades des sérums activateurs (mis au point, à l'origine, pour les grands brûlés ou les gens affectés par la chimiothérapie). Mais le processus est long. Pour les impatientes, il existe le maquillage permanent, qui nous «tatoue» des sourcils pour la vie moyennant 400$ à 500$, ou encore la greffe de sourcils, pratiquée par des médecins chirurgiens (prix variables, selon les besoins).

 

NOTRE SHOPPING SOURCILS:

1) Masque à sourcils ShapeUpBrow de Tokia chez La Baie et en pharmacies sélectionnées. www.tokiacosmetics.com

2) Palette Brow Ex-Press d'Anastasia, avec pochoirs, cire, fards et pinceau 49 $ en exclusivité chez Sephora. www.sephora.com

3) Gel teinté pour les sourcils Speed Brow de BeneFit 21 $ chez Sephora, et dans les Pharmaprix et La Baie sélectionnés. www.benefitcosmetics.com

4) Le Crayon Poudre de Lancôme 27,50 $ en pharmacies, grands magasins et sur www.lancome.ca

5) Pince à épiler en biseau de Tweezerman 26 $ en pharmacies sélectionnées, boutiques beauté et chez Sephora. www.tweezerman.com.

6) Sérum Lash Boosting de L'Oréal Paris 15 $ en pharmacies et grandes surfaces. www.lorealparis.ca

Commentaires
Partage X
Soins

Sourcils 101: tout pour les dompter