Soins
30 mars 2015

Routine beauté: 8 conseils pour l'épilation du bikini

Par Ava Baccari adapté par Joanie Pietracupa

Getty Images Auteur : Elle Québec Crédits : Getty Images

Soins
30 mars 2015

Routine beauté: 8 conseils pour l'épilation du bikini

Par Ava Baccari adapté par Joanie Pietracupa

Soyons honnêtes: la première épilation du bikini nous apparaît comme une expérience pour le moins inquiétante. Pour la démystifier, rien ne vaut bien s'informer. On découvre ainsi que, tel un pansement vite et bien arraché, elle peut s'effectuer avec rapidité et ne causer qu'un léger inconfort. Iryna Richert, esthéticienne et experte du bikini, nous donne ses meilleurs trucs et astuces pour avoir une épilation au top.

Astuce no 1: La préparation

Une fois votre premier rendez-vous fixé, familiarisez-vous avec ces quelques astuces pour faire de l'épilation une expérience aussi douce et agréable que possible. «Exfoliez-vous régulièrement afin d'éliminer les poils incarnés, dit Iryna Richert. Et ne vous rasez surtout pas avant votre séance!» Ce dernier point est très important, car les poils doivent mesurer au moins 5 mm pour que la cire puisse les capturer et laisser une ligne bien lisse et nette.  

Astuce no 2: L'information

Soyez prête: la première épilation du bikini est la plus douloureuse. Pourquoi? Parce que les poils sont solidement ancrés dans la peau. Comme les follicules pileux sont plus épais que les pores, ces derniers peuvent se fendiller lorsque les poils sont retirés de l'épiderme, ce qui entraîne parfois des saignements. La bonne nouvelle? Une fois la première séance passée, les suivantes se déroulent en général bien mieux, puisque le follicule s'amincit et que le poil s'enlève sans difficulté, nous rassure notre experte.

Astuce no 3: Le choix

Le plus important lorsque vous décidez de vous faire épiler la ligne du bikini pour la toute première fois? Réaliser qu'il s'agit d'une longue aventure et que vous ne devrez ni raser ni couper vos poils entre les séances. Iryna Richert suggère de fixer vos rendez-vous aux quatre à six semaines, en fonction de la rapidité de pousse de vos poils. «Après ce temps, le poil est encore attaché au follicule, explique-t-elle. Alors, lorsqu'on l'enlève, on tue aussi ce dernier, ce qui diminue le risque de repousse.» Elle indique aussi que la plupart des femmes remarquent une bonne différence quant à la vitesse de repousse après seulement deux rendez-vous, la longueur du poil étant en général réduite de moitié. Et si vous poursuivez les séances (seulement d'épilation!), vous pouvez être certaine que d'ici cinq ans, vous constaterez les mêmes résultats que si vous aviez opté pour le laser, par lequel la longueur du poil se voit diminuée de 75%.

PLUS: Épilation: 5 erreurs courantes à éviter 

Astuce no 4: Le jour J

Pour atténuer la douleur, Iryna Richert recommande d'avaler deux comprimés d'Advil 30 minutes avant la séance. «Ou, si vous sortez du bureau pressée et stressée, une gorgée de vodka, suggère-t-elle en riant. Peu importe le remède, pourvu que vous arriviez calme et détendue.» Elle suggère également aux débutantes de prendre rendez-vous tôt le matin, quand les muscles et la peau sont encore calmes et décontractés. «Nous devenons toutes plus tendues et stressées au cours d'une journée au boulot», dit la pro, qui ajoute que les crispations musculaires coincent le follicule pileux, ce qui le rend plus difficile à extraire du pore. «Et, peu importe son état, je dois l'arracher!» L'experte conseille aussi d'éviter de fixer son rendez-vous de trois à quatre jours avant le début de ses menstruations, période durant laquelle la peau est très sensible. Et lors de celles-ci? «J'accueille souvent des clientes qui ont leurs règles. Je leur demande simplement de porter un tampon et d'être prêtes à endurer une douleur plus élevée que d'habitude.»

Astuce no 5: Au spa ou au salon

Vous vous sentez gênée de vous dénuder pour votre épilation du bikini? Sachez que la plupart des spas ou salons offrent des sous-vêtements jetables que vous pouvez porter lors de la séance. Iryna Richert propose aussi à ses clientes d'apporter une vieille culotte, si elles le préfèrent. «Oubliez les dessous couvrants à la garçonne, toutefois; je dois pouvoir bien voir votre ligne de bikini!» En ce qui concerne la «coupe» à adopter, si vous hésitez, sachez que le Ritual Spa, à Toronto, offre un «menu» visuel d'options: triangle, ticket de métro, V... Et pour les braves, le bikini intégral! Comme elle utilise des bandelettes de coton et de la cire chaude - qui ne servent jamais deux fois, précise-t-elle -, Iryna Richert parvient normalement à éliminer les poils superflus (selon leur épaisseur) avec tout juste cinq bandes. Elle ajoute que ses clientes sont en général déshabillées, épilées et sorties du spa en moins de 10 minutes, et que l'épilation en soi ne dure que deux ou trois minutes. «Si vous devez ressentir de la douleur, je préfère que ça se fasse aussi vite que possible; ça vous évite de rester assise là pendant 45 minutes à vous demander combien de temps ça va prendre.» La pro préfère la cire chaude classique à la cire durcissante. «À mon avis, cette dernière est moins efficace parce qu'elle brise le poil en deux en séchant sur la peau, au lieu d'arracher le follicule à sa racine», explique-t-elle. Elle précise que même si le procédé est moins douloureux, les poils brisés ont tendance à repousser sous la peau (un peu comme lorsqu'on se rase).

PLUS: Des jambes de stars en 9 exercices

Astuce no 6: Les petits soins

Après chaque séance d'épilation, Iryna Richert passe une lingette fraîche pour bébé sur la peau irritée afin de l'apaiser. L'alcool contenu dans la serviette agit aussi comme désinfectant sur les pores ouverts. Petit conseil: évitez de toucher l'épiderme fraîchement épilé durant les 30 minutes qui suivent le traitement, pour laisser au corps le temps de refabriquer ses huiles naturelles. «Et n'appliquez surtout pas de lotion parfumée sur votre peau au moins 12 à 24 heures après l'épilation», prévient l'experte, au risque de causer des éruptions cutanées. L'esthéticienne recommande aussi d'attendre cinq jours avant de s'exfolier, puisque l'épilation enlève la couche supérieure de peau sèche, dont la reconstitution nécessite quelques jours. Ce délai passé, on gomme son épiderme tous les deux jours à l'aide d'une éponge douce ou en fibres naturelles (sous la douche, si on a la peau sensible).

Astuce no 7: L'hygiène

D'après notre pro, il n'y a que deux régions du corps où les poils se trouvent attachés à des glandes spéciales qui produisent des odeurs: les aisselles et la ligne du bikini. Épiler ces endroits endommage ces glandes, ce qui atténue la transpiration et les odeurs, et procure une sensation de douceur et de fraîcheur. Ainsi, les écoulements vaginaux se déposent sur les sous-vêtements au lieu de rester accrochés aux poils toute la journée. «Ça fait une énorme différence sur le plan de l'hygiène», indique Iryna Richert. Pour entretenir la région du bikini, utilisez l'ensemble I Love My Muff (38 $, en vente dans les salons et spas), une gamme de soins végétalienne 100% canadienne composée d'un nettoyant enrichi d'huiles essentielles, d'un vaporisateur, d'une lotion et de lingettes rafraîchissantes.

Astuce no 8: Les trois règles d'or

Iryna Richert a établi trois règles faciles à retenir pour les débutantes qui souhaitent se convertir à l'art de l'épilation du bikini. Elles se résument en une routine simple et pas trop contraignante:

1) Évitez de raser ou de couper vos poils entre les séances;
2) Exfoliez-vous tous les deux jours;
3) Prenez rendez-vous pour une épilation toutes les quatre à six semaines. Son mot de la fin? «N'ayez pas peur!»  

À DÉCOUVRIR:
10 mythes sur l'épilation intégrale du bikini
Ménage du printemps: quels produits de beauté jeter quand?
L'ABC de la protection solaire

Partage X
Soins

Routine beauté: 8 conseils pour l'épilation du bikini