Soins
11 oct. 2013

On a testé la microélectrolyse

Par Emilie Villeneuve

Getty Images Auteur : Elle Québec Crédits : Getty Images

Soins
11 oct. 2013

On a testé la microélectrolyse

Par Emilie Villeneuve

ON Y VA POUR?

On va y va pour en finir de façon définitive avec les poils du visage ou les poils plus pâles, qui résistent au laser. La microélectrolyse convient aussi particulièrement aux peaux sensibles.

C'EST COMMENT?

«On insère un petit filament chargé de courant électrique dans le follicule pileux, ce qui affaiblit le poil et finit par le faire disparaître», explique Julie Dahan, propriétaire de Moss Esthétique, clinique spécialisée en microesthétique. «Ce qui différencie la microélectrolyse de l'électrolyse traditionnelle, c'est qu'on utilise un microscope au lieu de la loupe usuelle. Ça permet d'être encore plus précis.»

LES AVANTAGES

On diminue les risques d'irritation de 50 %, non seulement parce que la technique est plus précise, mais aussi parce que les filaments utilisés propulsent plus efficacement le courant. Par conséquent, on réduit également le nombre de rendez-vous. De plus, cette méthode fonctionne sur tous les types de poils. Qu'ils soient blancs, roux ou noirs, tous abdiquent après quelques séances.

LES CONTRINDICATIONS

«Il faut éviter les bains de soleil sans protection dans les 48 heures suivant une séance, car ça pourrait irriter la peau», indique Julie. Une raison de plus de commencer le traitement à l'automne. INFO Moss Esthétique, 819, av. Laurier Est, Montréal, 514 419-4500 ou mossesthetique.com.

PRIX

À partir de 20 $ les 15 min.

 

On a aussi testé:

Huit crèmes antiâge

Les crèmes hydratantes pour le visage

Les soins en institut

Mots-clés
Partage X
Soins

On a testé la microélectrolyse