Soins
12 mars 2015

Michael Straub, responsable du jardin de plantes médicinales chez Weleda

Par Andrée-Anne Léonard

Auteur : Elle Québec

Soins
12 mars 2015

Michael Straub, responsable du jardin de plantes médicinales chez Weleda

Par Andrée-Anne Léonard

«J'ai grandi dans le sud de l'Allemagne, sur une fermette où j'aidais mes parents à produire les céréales qui servaient à la fabrication des pains de leur petite boulangerie. J'ai su très tôt que je voulais travailler au grand air, et c'est tout naturellement que je me suis dirigé vers une formation en agronomie.

«Une fois mon diplôme obtenu, j'ai décroché un premier emploi à l'Institut national de recherche agricole, à Weinsberg. Mon mandat consistait à mener des études sur diverses pratiques agricoles, lesquelles m'ont amené à m'intéresser à Weleda, une marque européenne connue pour ses produits naturels. Aussi, quand la compagnie m'a proposé, en 1998, de succéder au responsable des jardins de plantes médicinales qui prenait sa retraite, j'ai tout de suite accepté.

«J'effectue l'essentiel de mon travail en Allemagne, mais je me rends aussi parfois à l'étranger pour m'assurer que nos jardins et ceux de nos partenaires - en Argentine et au Brésil - sont cultivés conformément aux principes de l'agriculture biodynamique. On n'utilise donc ni pesticides ni engrais chimiques, et on tient compte de la composition des sols, des interactions entre les espèces, ainsi que des cycles lunaires et planétaires.

«D'une certaine façon, mon poste m'a permis de faire la promotion de l'agriculture durable. J'ai réussi à convaincre des fermiers aux quatre coins du monde - dont nos producteurs de roses de Turquie et de Bulgarie, et ceux d'arnica, en Roumanie - de se convertir à l'agriculture biodynamique.

«Au fil des ans, j'ai eu la preuve que ce système d'exploitation agricole contribue à régler des problèmes écologiques et économiques. La marque pour laquelle je travaille en est d'ailleurs un exemple parfait.


«Ce que j'apprécie le plus de mon métier, c'est que je peux l'exercer en restant en contact avec la nature. Ça, et aussi le sentiment que, grâce à lui, je peux contribuer au bien-être et à la santé des gens.»  

À DÉCOUVRIR:
Beauté: 8 initiatives écolos
Aerin Lauder, la beauté en héritage
Carrière: Isabelle Hudon, femme d'affaires exemplaire

Mots-clés
Partage X
Soins

Michael Straub, responsable du jardin de plantes médicinales chez Weleda