Soins
2 août 2012

Marie-Mai nous confie ses secrets de beauté

Par Mélanie Frappa

R�gine Mahaux Auteur : Elle Québec Crédits : R�gine Mahaux

Soins
2 août 2012

Marie-Mai nous confie ses secrets de beauté

Par Mélanie Frappa
C'est la première fois que je la rencontre. On me l'avait décrite comme spontanée et enthousiaste. C'est vrai. Je la trouve surtout très belle. Et très occupée. Au moment de l'entrevue, elle s'apprête à se rendre en France pour assurer la première partie du show de Johnny Hallyday au Stade de France, tout en terminant l'enregistrement de son quatrième album. Elle vient de donner un concert avec l'OSM, et elle est en répétition pour le spectacle de la Saint-Jean à Québec et celui de la fête du Canada à Ottawa. En plus, elle vient d'être choisie comme l'égérie des cosmétiques Annabelle. Un chausson avec ça?

Elle m'avoue qu'elle a la tête «divisée en 10 000 morceaux» à cause de tous ses projets en cours et qu'elle n'est pas au meilleur de sa forme pour cette entrevue. Pourtant, Marie- Mai se donnera à 100 % - une expression qu'elle utilise souvent -, comme dans tout ce qu'elle entreprend. C'est certainement cette fougue qui explique le parcours si particulier, voire magique, de cette jeune chanteuse. Pour rendre compte de son énergie, de son flot de paroles et de ses éclats de rire, il nous aurait fallu 15 pages. Voici nos morceaux choisis.

 

Le matin, lorsque vous vous regardez dans le miroir, que voyez-vous?

Une fille imparfaite qui aime ses imperfections, qui s'accepte comme elle est. Ça n'a pas toujours été le cas. Quand j'étais jeune, j'étais convaincue que j'étais une extraterrestre: je ne me trouvais pas particulièrement jolie et j'étais lunatique, j'avais des problèmes de concentration. Alors, dès le primaire, j'ai eu beaucoup de difficulté à prendre ma place. Ce n'est que lorsque je suis montée sur scène [au spectacle de fin d'année de son école secondaire] que j'ai eu un déclic, que j'ai accepté mes différences.

 

Votre premier souvenir beauté?

Je revois ma mère en train de se maquiller et de se parfumer devant le miroir. Je la trouvais tellement belle! Quand je lui demandais si je pouvais me maquiller, elle me répondait: «On peinture seulement les vieilles granges!»

 

Votre pire gaffe beauté?

Au cours de la tournée de Star Académie, le maquilleur expérimentait beaucoup de choses sur moi. Une fois, il m'a fait un smokey très coloré. Je ressemblais à un perroquet. Sur le moment, j'ai trouvé ça super. Mais quand je regarde les photos aujourd'hui, je me dis que ce look n'a pas du tout résisté au passage du temps!

 

Comment vous trouvez-vous en brune?

J'ai beau être une blonde naturelle, j'ai l'impression que je suis brune. C'est une couleur intense, qui reflète vraiment bien ma personnalité. On dirait que je m'assume plus comme ça.

Vous venez de vous associer avec Annabelle. Le fait que cette compagnie soit québécoise a-t-il pesé dans la balance? C'est sûr et certain. C'était important pour moi d'encourager une marque d'ici qui existe depuis 45 ans. C'est quand même impressionnant, cette longévité! Ce n'était pas la première fois qu'on m'approchait pour représenter des cosmétiques. Cette fois, j'ai accepté parce que je trouvais que l'équipe d'Annabelle y croyait, qu'elle voulait collaborer avec moi pour les bonnes raisons. Ses produits sont d'une qualité extraordinaire et ils ne sont pas chers. Les premiers crayons pour les yeux que j'ai achetés quand j'étais ado étaient de cette marque. Encore aujourd'hui, je les utilise.

 

Qu'avez-vous appris en vieillissant au sujet du maquillage?

Ce n'est pas ça qui nous rend plus beau. [Marie-Mai a participé à la Journée sans maquillage en publiant une photo d'elle au naturel sur Twitter.] Avant, si je n'en mettais pas, j'avais l'impression que j'étais moins belle. Maintenant, ce n'est plus le cas. Je m'amuse avec les cosmétiques. C'est une partie de plaisir. Et je m'accepte comme je suis, que j'en porte ou non.

 

Pour vous, vieillir, c'est...

... beau. Je n'ai pas peur de prendre de l'âge, au contraire même. Je pense que les femmes deviennent tellement plus belles en vieillissant! Elles gagnent en sagesse. C'est la même chose dans le cas de mon chum [Fred St-Gelais, qui est aussi son collaborateur]: il a 10 ans de plus que moi et je le trouve encore plus beau aujourd'hui que lorsque je l'ai rencontré. Toute son expérience se lit sur son visage. Je trouve ça magnifique...

 

Que diriez-vous à la petite fille que vous étiez?

Qu'elle est belle et qu'il faut qu'elle soit patiente. Je voulais tellement finir mes études au plus vite! Je me faisais niaiser à l'école; ce n'était vraiment pas facile. Je pensais que ça allait être comme ça pour le restant de mes jours. Je dirais à cette petite fille qu'elle doit s'accrocher, que ça va aller. Que ce sont toutes ses petites différences qui lui permettront de se démarquer, de se faire remarquer, et que les gens l'aimeront exactement comme elle est.

 

... et à l'adolescente que vous étiez?

Je suis fière de l'ado que j'étais. J'étais tellement déterminée! J'ai fait tout mon possible pour atteindre mon but. J'aurais pu commencer à faire le party et oublier que je voulais devenir chanteuse. Mais non. J'ai toujours cru en mon rêve et en mon instinct.

 

Vous êtes mariée depuis un an. En quoi cela a-t-il changé votre vie?

Je ne m'attendais pas à ce que ça change quoi que ce soit. Parce que ce n'est pas quelque chose dont je rêvais depuis que j'étais toute petite. Mais ça faisait huit ans qu'on était ensemble, Fred et moi, et on voulait ça. Curieusement, on dirait que ça m'a transformée. Je suis plus posée. J'essaie toujours de voir les choses dans une perspective plus globale. En ce moment, je me sens bien dans ma peau. Mais être avec quelqu'un qui nous aime, ça nous aide encore plus à nous accepter.

 


UN QUATRIÈME ALBUM À L'AUTOMNE

Le lancement de son nouveau disque, dont le titre demeure secret, est prévu pour le 24 septembre. Marie-Mai le qualifie de très personnel: «Par le passé, j'ai souvent eu peur de parler de mes propres expériences. Je trouvais plus facile de me cacher derrière les histoires des autres. Quand je parlais de moi, je me concentrais sur mon côté déterminé, comme dans la chanson C'est moi. Si j'abordais le thème de l'amour, je jetais le blâme sur un gars ou sur une situation, comme dans Déjà loin. Cette fois, c'est différent. Et puis, les sujets que je traite sont plus positifs. J'ai eu beau essayer d'écrire des choses tristes, ça ne venait pas. Certainement parce que je suis heureuse.»

LA CROQUEUSE DE PETITS POTS!

 

SON ORDONNANCE BEAUTÉ Le plus important, c'est ma peau. Je n'en ai qu'une et je tiens à ce qu'elle ne subisse pas de dommages. Alors, l'été, je mets une bonne crème hydratante avec un FPS 30. Je tâche aussi de boire beaucoup d'eau. L'hiver, j'utilise un soin plus riche, comme la Crème de la mer, et un bon baume pour les lèvres. 

 

  • Crème de la mer, de La Mer (170 $). 

 

 

 

SON PRODUIT ÉPATANT La crème BB, d'Annabelle. Elle fait tout. Elle protège la peau et camoufle les imperfections. Elle est teintée, mais pas trop. Donc, quand on a envie de se sentir au naturel, mais avec un petit truc en plus, c'est elle qu'il faut choisir.

  • Crème BB baume beauté multi-action FPS 15, d'Annabelle (16 $).

 

 


SES COULEURS L'été, j'aime jouer avec des ombres à paupières bronze. Mais dernièrement, pour les besoins de la campagne d'Annabelle, on a utilisé des produits de couleur mauve pour mes yeux et mes lèvres. J'ai adoré ça.

 

  • Crayon rouge à lèvres rétractable twistup-MM.JPGTwistUp, d'Annabelle (10 $).
  • Ombre à paupières Mono, d'Annabelle (6 $).

 


SES EFFLUVES PRÉFÉRÉS

J'en ai plusieurs. Selon mon humeur, je peux porter Mûre sauvage, J'adore ou, Midnight rain.

 parfumsmariemai.jpg

  • Mûre sauvage, de Dans un Jardin (34 $ le 50 ml d'eau de toilette). 
  • J'adore, de Dior (105 $ le 100 ml d'eau de toilette). 
  • Midnight rain, de La Prairie (160 $ le 50 ml d'eau de parfum).

 

 

 

SES CHEVEUX J'adore les produits de Kérastase et de Shu Uemura. C'est ma nouvelle obsession. C'est cher, mais ça en vaut la peine, car ils hydratent vraiment bien mes cheveux, qui sont mis à mal par les colorations.

shuumeramariemai.jpg


  • Shampoing nourrissant Moisture velvet et Soin amplifiant Muroto volume, de Shu Uemura (45 $ et 55 $). 

 

 

 

 

 


SON TRUC INFAILLIBLE J'ai facilement des boutons. Tous les soirs, après m'être lavé le visage, j'applique la Lotion invisible Pores en profondeur, de Spectro AcneCare. C'est incroyable comme ça a réglé mon problème!

 


SES SPAS Comme mes spectacles sont assez exigeants physiquement, j'ai besoin de me faire masser. Je vais au Skyspa (skyspa.ca), à Brossard, et au Strom Spa (stromspa.com), à L'Île-des-Soeurs.

 


SON SPORT Mon chum et moi, on a un running gag à ce sujet. Pratiquement chaque jour, je lui dis: «Demain, je vais faire du cardio», et je ne fais rien. En revanche, quand le début d'une tournée approche, je dois m'y mettre si je veux pouvoir bouger sur scène sans que ma voix s'en ressente. Une fois que la tournée est lancée, ce sont mes spectacles qui me servent d'entraînement.

 

 

À LIRE: Les 5 plus beaux looks de Marie-Mai

 

 

 

 

Partage X
Soins

Marie-Mai nous confie ses secrets de beauté