Soins
20 févr. 2014

Lise Watier: la route du thé du labrador

Par Angélique Martel

Auteur : Elle Québec

Soins
20 févr. 2014

Lise Watier: la route du thé du labrador

Par Angélique Martel

À DÉCOUVRIR:

Les conseils anti-âge des rédactrices beauté ELLE 

Soins: trois alliés anti-âge 


Galerie photos

prev next 1 de 9

Lise Watier: la route du thé du labrador

La forêt boréale saguenéenne

Le sol de la forêt boréale saguenéenne est ce qu’on peut appeler un terreau fertile. Plus de 500 espèces végétales différentes y sont à ce jour répertoriées, et seulement une cinquantaine ont été l’objet d’analyses, de tests et de recherches diverses. Ce qui fait dire aux chercheurs André Pichette et Jean Legault, respectivement professeurs de chimie et de biochimie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), que l’antidote à bien des maux – beauté ou santé – pourrait se trouver au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

La forêt boréale saguenéenne

.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Le Thé Labrador

Le Ledum Groenlandicum – nom savant du « Thé du Labrador » - est une plante feuillue. Capable de faire face aux écarts de température les plus marqués, elle émerge hiver comme été. Et pour résister aux froids mordants comme à l’humidité accablante, elle développe à outrance ses mécanismes naturels de défense. D’où son intérêt en cosmétique: incorporée à des crèmes, cette plante accroît la résistance cutanée et réfrène le vieillissement accéléré.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Exploité dans les règles de l’art

Favorisant l’essor régional, la préservation des richesses du terroir et l’emploi local, le Thé du Labrador est exploité dans les règles de l’art par la Coopérative forestière Ferland-Boileau, non loin de la ville de Saguenay (à La Baie). La récolte a lieu en septembre, car c’est au lendemain des fortes chaleurs et humidités estivales que la plante présente sa plus forte concentration d’antioxydants.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Une plante ancestrale

L'intérêt porté aux mille et une vertus du Thé du Labrador ne date pas d'hier. Les savoirs ancestraux des Amérindiens sur cette plante nordique sont d’ailleurs nombreux. Depuis toujours, les Innus cuisinent et infusent le Thé du Labrador, en plus de s’en faire des cataplasmes pour apaiser les douleurs menstruelles, soigner les rhumatismes, voire provoquer les accouchements.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Réconfortant et désaltérant

Son nom peut porter à confusion. Car infusé, le Thé du Labrador s’apparente plus à une tisane qu'à un thé. Pas de théine au menu, donc, mais un goût subtil, légèrement mentholé. Se voulant à la fois réconfortant et désaltérant, le Thé du Labrador se consomme chaud (nature ou avec une lampée de miel), comme froid (façon « thé glacé », avec une touche de sirop d’érable et de jus de citron).

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Un ingrédient hautement antioxydant

Chez Lise Watier, on s’intéresse au Thé du Labrador depuis 2006-2007. Mise au fait des vertus beauté de la plante par les scientifiques de l’UQAC, la vice-présidente recherche et développement de la maison québécoise (Daphné Mollot) a rapidement travaillé de concert avec les chercheurs de l’Université. Au terme d’une batterie d’analyses in vitro, le Ledum Groenlandicum s'est révélé être un ingrédient hautement antioxydant (trois fois plus que la vitamine C, quatre fois plus que l’extrait de pépins de raisin, 20 fois plus que l’idébénone, et 140 fois plus que la vitamine E).

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Cinq années d'expérimentation

Il a fallu cinq années d’expérimentation en laboratoires, à l’UQAC, pour mettre au point un procédé fiable et efficace, capable d’extraire un maximum de principes actifs du Thé du Labrador. Grâce à ce procédé pointu et exclusif, les petits pots portant la griffe de Lise Watier peuvent clamer haut et fort que leur ingrédient star, outre ses performances antioxydantes notables, est aussi riche en vitamines et oligo-éléments, des éléments de toute beauté, capables de lisser le relief cutané, nourrir la peau et l’éclaircir visiblement.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com

Lise Watier: la route du thé du labrador

Cibler les premiers signes de vieillissement

À l’origine, le Thé du Labrador a servi à enrichir les pouvoirs de la gamme antirides pour peaux matures Age Control Supreme. Cette saison, d’autres déclinaisons beauté du label Lise Watier profitent des vertus antioxydantes de la plante, dont une gamme pour les 25-35 ans, ciblant les premiers signes de vieillissement (Age Prevention Supreme); un beurre corporel anti dessèchement et anti flétrissement; ainsi qu’un fond de teint et un correcteur lissants.

Par : Angélique Martel Source: ElleQuebec.com Crédits: ElleQuebec.com
Partage X
Soins

Lise Watier: la route du thé du labrador