Soins

Les dessous de l'épilation du bikini!

Istock Auteur : Elle Québec Crédits : Istock

Soins

Les dessous de l'épilation du bikini!

Les douillettes préféreront un simple bikini régulier (on enlève les poils qui dépassent la ligne de la culotte), tandis que les plus braves ne craindront pas un bikini intégral. On entend par là l'épilation totale, y compris des zones les plus retranchées. Les bikinis brésiliens – on laisse une mince ligne au centre – restent les plus populaires, affirment les esthéticiennes. Toutes les autres coupes – «ticket de métro», triangle, rectangle, en biais – ne sont qu'une variation sur ces trois airs connus.





LES MÉTHODES D'ÉPILATION

La cire
Un grand classique, cette technique peut s'avérer assez douloureuse, surtout quand on opte pour un bikini intégral, mais elle est rapide, abordable et efficace. En général, les poils repoussent après trois ou quatre semaines et beaucoup plus lentement qu'après un rasage.

Cire tiède ou chaude
On la retrouve dans la majorité des salons. À vérifier: certaines cires sont de meilleure qualité que d'autres. La blanche serait la meilleure: «Elle convient mieux aux peaux sensibles et limite les réactions cutanées», estime Julie Allaire, esthéticienne au salon Lili Dolce. La cire chaude sèche sur la peau et s'enlève sans bandes épilatoires, épargnant davantage les personnes très sensibles. On ne l'utilise que sur des petites régions, comme la zone du bikini et des aisselles.

Les moins: La peau peut être rouge et irritée dans la journée qui suit. Il peut aussi y avoir de petits saignements. Évitez de vous exposer au soleil 48 heures après une épilation, pour prévenir le risque de taches pigmentaires.

Cire froide
Elle se révèle idéale pour vous épiler à la maison,car il existe des cires froides en vente à la pharmacie. Elles sont plus faciles à manier mais moins efficaces que la cire tiède. Pour réduire les irritations, choisissez une cire douce, avec de l'azulène ou de l'aloe vera. Évitez de replonger dans le même pot pour épiler le bikini et la lèvre supérieure afin de diminuer tout risque d'infection!

Les moins: «Je ne recommande pas les bandes autocollantes enduites de cire froide pour le bikini, affirme Julie Allaire. Les poils sont trop forts pour que ce soit efficace.»

 

LA SUITE : Le sucre et le laser

Sucre
Il s'agit d'une technique maghrébine de plus en plus pratiquée ici. L'esthéticienne prépare un mélange d'eau, de citron et de sucre de la consistance voulue. On peut obtenir une texture tendre ou dure, selon le dosage. La boule de sucre est ensuite roulée sur la peau, arrachant les poils au passage. L'épilation est plus douce, moins inconfortable et elle ne provoque pas de réactions allergiques (contrairement à la résine).

Les moins: C'est plus cher et cela fonctionne plus ou moins bien selon les types de peau. «Au contact d'une peau très chaude, le sucre fond un peu», explique Julie Allaire.


L'électrolyse
Une technique en perte de faveur depuis l'avènement du laser, elle reste tout de même couramment pratiquée. Elle permet de se débarrasser des poils aussi sûrement que le laser et elle est meilleur marché. Là où le laser ne réussit pas à enlever les poils blonds ou gris, l'électrolyse le permet. «Après des traitements au laser, il reste un 10 ou 15 % de poils. Je conseille aux clientes de les éliminer par électrolyse, dit Julie Allaire. C'est plus rapide et plus avantageux financièrement.»

Les moins: C'est douloureux, surtout dans cette région intime. On doit revenir souvent (une fois par semaine environ) et la méthode peut provoquer des réactions cutanées. La pose peut aussi être assez inconfortable, surtout s'il s'agit d'une zone difficile à atteindre.


Le laser
De plus en plus en demande, c'est une méthode d'épilation relativement confortable et définitive, même s'il arrive que les poils réapparaissent suite à un changement hormonal. «Ce n'est pas très douloureux si la clinique possède un refroidisseur de peau, précise Sylvie Jeannot, propriétaire de la clinique Urania Pur Laser. Il ne s'agit pas d'une crème, mais d'une pièce à main qu'on insère dans l'appareil.» Comme la pièce coûte cher, ce ne sont pas toutes les cliniques qui l'ont… Au bout de combien de séances peut-on espérer avoir le bikini de ses rêves? De six à huit, selon les annonces mais en réalité «c'est plutôt huit», précise Sylvie Jeannot.

Les moins: Comme le laser cible le pigment du poil, il ne fonctionne pas bien sur les poils pâles ou roux. «Il y a des cliniques qui prétendent y arriver avec certains types de lasers, mais c'est très long», avance Sylvie Jeannot. Si vous avez la peau noire, il y a aussi le risque que le laser cause une dépigmentation.

Merci à Sylvie Jeannot, de Urania Pur Laser, à Julie Allaire, de Lili Dolce et au Réseau esthétique.

 

image-maillots.jpgMaillots de bain : tout savoir avant de plonger

Commentaires
Partage X
Soins

Les dessous de l'épilation du bikini!