Soins

Les agents antiâges: leçon de vocabulaire

Imaxtree Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree

Soins

Les agents antiâges: leçon de vocabulaire

BHA Les acides bêta-hydroxy (à ne pas confondre avec le BHA hydroxyanisole butylé) sont des dérivés de fruits et de plantes, comme le sont les AHA (acides alpha-hydroxy). Grâce à leur action exfoliante, qui provoque de légers picotements sur la peau, ils gomment les aspérités, unifient et éclaircissent le teint.

Céramides Les céramides entourent les cellules à la manière d'un mortier sur un mur de briques et ils assurent la cohésion de la couche cornée (la couche superficielle de l'épiderme), en plus d'empêcher la peau de se déshydrater.

Férulique L'acide férulique ralentit la production de mélanine (donc, le développement des taches pigmentaires), stimule la production de collagène et d'élastine (indispensables pour conserver un visage ferme et pulpeux) et lutte contre les radicaux libres, qui accélèrent le vieillissement de la peau.

Glucosamine C'est sous la houlette du groupe Estée Lauder que ce glucide (extrait de la carapace de crustacés, et donc déconseillé aux personnes allergiques aux fruits de mer) a trouvé sa première application dans le domaine de la beauté: diminuer l'apparence des pores et affiner le grain de la peau.

Hyaluronique La molécule d'acide hyaluronique (HA), qui est présente dans nos tissus, est souvent comparée à une éponge, car elle retient jusqu'à 1000 fois son poids en eau. D'où l'intérêt de l'incorporer à des crèmes antiâges. Elle permet d'hydrater la peau, de lui conserver son élasticité et de stimuler l'activité des fibroblastes. Ceux-ci, véritables usines à collagène et à élastine, baignent naturellement dans l'acide hyaluronique, lequel assure leur bon fonctionnement. La molécule est aussi utilisée dans les injections afin de redessiner les lèvres et de combler les sillons.

Kojique L'acide kojique est une solution de remplacement à l'hydroquinone, que la communauté médicale juge cancérigène. Utilisé à une concentration très faible (moins de 1 %), il permet d'éclaircir le teint et, au fil des applications, d'atténuer le contraste entre les taches pigmentaires et la carnation.

LR 2412 Fruit des recherches de Lancôme, cette molécule aux 20 brevets s'immisce dans chacune des strates de la peau pour y déclencher des bienfaits en cascades (pores resserrés, ridules nivelées, taches solaires et cicatrices d'acné atténuées). Elle est tout indiquée pour les femmes de 30 à 40 ans.

Matrixyl Cet amalgame de cinq peptides redonne le sourire aux épidermes vieillissants, celui des personnes de 45 ans et plus, qui voient leurs traits s'émacier, se relâcher et se froisser avec les années. C'est aussi un agent doux et hydratant, qui traite les peaux sèches et sensibles.

Niacinamide Le groupe Procter & Gamble est parmi les premiers de l'industrie à avoir démontré les vertus antiâges de cette forme de vitamine B3. En plus de limiter les taches pigmentaires et d'atténuer les rougeurs, cette substance régule la production de sébum. Pour les adultes à la peau à tendance acnéique qui veulent aussi éliminer leurs rides.

Pro-Xylane Cette molécule antioxydante mise au point par le groupe L'Oréal restaure le tissu de soutien de l'épiderme, pour que le visage des femmes ménopausées gagne en densité, en élasticité et en tonicité.

Rhamnose En chimie, le suffixe -ose est employé pour désigner les sucres. Ceux-ci, qui agissent comme un carburant auprès des cellules cutanées, donnent de l'énergie à la peau. L'intérêt du rhamnose réside dans le fait qu'il se colle aux membranes des cellules et les incite à se renouveler. Idéal pour préciser l'ovale du visage, retendre les rides et effacer les traits tirés. Sirtuines Ces enzymes, surnommées protéines de longévité, prolongent la durée de vie des cellules et de leur ADN. Pour les activer, on les combine au resvératrol, qui provoque les effets d'un régime sévère. Ainsi, mises en état de survie, les sirtuines s'activent.

Urée C'est un ingrédient actif idéal pour traiter les peaux sèches. À des concentrations de 5 % à 10 %, cet agent humectant (aussi appelé carbamide) aide la peau à conserver son niveau d'hydratation optimal.

Vitamine C Appliquée comme un topique, elle agit sur la texture, le relief et la couleur de la peau. Elle réduit l'apparence des premières rides, satine l'épiderme et chasse le teint gris, pourvu qu'on l'utilise au moins trois mois d'affilée et que sa concentration soit digne de mention (de 5 % à 10 %). La vitamine C favorise aussi la synthèse du collagène et la cicatrisation des lésions.

 

 

 

 

À LIRE: Soins: trois alliés anti-âge

 

 

 

 

Commentaires
Partage X
Soins

Les agents antiâges: leçon de vocabulaire