Soins

La crème antirides est-elle un lifting en pot?

Auteur : Elle Québec

Soins

La crème antirides est-elle un lifting en pot?

Les rides et les ridules n'ont pas la cote et pour contrer les effets du temps, les laboratoires rivalisent d'innovation à la recherche d'actifs de plus en plus élaborés pour donner à la peau un coup de jeunesse. Tous ces produits sont-ils aussi performants que les messages publicitaires le promettent? Sont-ils sécuritaires? Comment faire un choix éclairé parmi toutes ces propositions?

L'évolution de la peau

Les soins antirides peuvent atténuer les petits désagréments cutanés, le vieillissement est un processus inéluctable auquel nous sommes toutes confrontées.

La peau se renouvelle continuellement, mais avec le temps, on observe des anomalies au niveau de la coloration. On fait référence aux taches brunes qui apparaissent en vieillissant, à la couperose et à l'inégalité du teint, parce que les tissus sont moins bien oxygénés et moins bien vascularisés. On retrouve également des anomalies au niveau de l'épaisseur de la peau. Avec le temps, cette dernière devient plus fine et vulnérable. De plus, le tissu de soutien, qui est fabriqué de fibres de collagène (des fibres élastiques), va perdre son élasticité et entraîner des cassures. Ces cassures, ce sont les rides.

Les coupables? Le patrimoine génétique, évidemment, mais aussi le mode de vie, le tabac, les expositions au soleil...

Le visage, notamment le contour des yeux et des lèvres, est la zone du corps la plus sensible au vieillissement, puisque la plus exposée.

Efficaces les crèmes antirides?

Les crèmes antirides peuvent certainement agir sur l'aspect fripé, le côté un peu craquelé de la peau, résultats de ridules dues à l'environnement (froid, pollution, soleil). Il existe des produits cosmétiques qui peuvent revendiquer un aspect lissant, raffermissant, tonifiant et donner une perspective plus claire et plus lumineuse à la peau. Par contre, celles qui souhaitent voir disparaître leurs grandes rides, doivent savoir qu'il est ardu d'agir sur ces rides liées au mouvement du visage. On pense davantage aux injections de produits de comblement et au photorajeunissement pour résoudre cette problématique.

Mais comment choisir une crème antirides qui aura des effets sur notre peau? Y a-t-il des dangers à utiliser certains ingrédients? Jetons un coup d'œil sur les actifs présents dans les crèmes et leurs incidences sur la peau.

Les rides et les ridules n'ont pas la cote et pour contrer les effets du temps, les laboratoires rivalisent d'innovation à la recherche d'actifs de plus en plus élaborés pour donner à la peau un coup de jeunesse. Tous ces produits sont-ils aussi performants que les messages publicitaires le promettent? Sont-ils sécuritaires? Comment faire un choix éclairé parmi toutes ces propositions?

L'évolution de la peau

Les soins antirides peuvent atténuer les petits désagréments cutanés, le vieillissement est un processus inéluctable auquel nous sommes toutes confrontées.

La peau se renouvelle continuellement, mais avec le temps, on observe des anomalies au niveau de la coloration. On fait référence aux taches brunes qui apparaissent en vieillissant, à la couperose et à l'inégalité du teint, parce que les tissus sont moins bien oxygénés et moins bien vascularisés. On retrouve également des anomalies au niveau de l'épaisseur de la peau. Avec le temps, cette dernière devient plus fine et vulnérable. De plus, le tissu de soutien, qui est fabriqué de fibres de collagène (des fibres élastiques), va perdre son élasticité et entraîner des cassures. Ces cassures, ce sont les rides.

Les coupables? Le patrimoine génétique, évidemment, mais aussi le mode de vie, le tabac, les expositions au soleil...

Le visage, notamment le contour des yeux et des lèvres, est la zone du corps la plus sensible au vieillissement, puisque la plus exposée.

Efficaces les crèmes antirides?

Les crèmes antirides peuvent certainement agir sur l'aspect fripé, le côté un peu craquelé de la peau, résultats de ridules dues à l'environnement (froid, pollution, soleil). Il existe des produits cosmétiques qui peuvent revendiquer un aspect lissant, raffermissant, tonifiant et donner une perspective plus claire et plus lumineuse à la peau. Par contre, celles qui souhaitent voir disparaître leurs grandes rides, doivent savoir qu'il est ardu d'agir sur ces rides liées au mouvement du visage. On pense davantage aux injections de produits de comblement et au photorajeunissement pour résoudre cette problématique.

Mais comment choisir une crème antirides qui aura des effets sur notre peau? Y a-t-il des dangers à utiliser certains ingrédients? Jetons un coup d'œil sur les actifs présents dans les crèmes et leurs incidences sur la peau.

Les d'une crème antirides

Peptides: c'est une séquence d'acides aminés identifiée comme un code par les cellules de l'épiderme pour enclencher une synthèse, initier un processus de cicatrisation, etc. Elles sont omniprésentes dans les soins antiâges et utiles à tout âge.

Acide folique(ou vitamine B9): il a fait l'objet de 11 324 publications! Acteur essentiel du métabolisme cellulaire et de la construction de l'ADN, il aide ce dernier à se répliquer sans altération et permet un renouvellement cellulaire sain.

Les antioxydants ces substances antiâges prennent la forme de vitamines A, C, E, d'oligo-éléments (zinc, magnésium, potassium, silicium), de végétaux (thé vert, pépins de raisin) et d'algues. Elles permettent de lutter contre les radicaux libres et d'améliorer le relief de la peau. Les antioxydants réparent les dommages causés par la pollution. Les crèmes à base d'antioxydants sont recommandées pour les peaux fines et peu denses.

La vitamine A: fréquemment employé pour lutter contre l'acné, cet actif puissant est remplacé dans les crèmes antirides par le rétinol, un dérivé moins irritant. Il stimule le renouvellement cellulaire, le lissage des ridules peu profondes et augmente l'épaisseur de la peau. Son utilisation est conseillée à partir de 35 ans pour des peaux précocement ridées ou dès 20 ans, en prévention.

Les AHA (alpha hydroxyacides): ces acides sont présents dans les agrumes, le raisin et la canne à sucre. Ils bénéficient d'un pouvoir exfoliant qui élimine les cellules mortes de l'épiderme, hydrate et lisse les traits pour raviver l'éclat du teint. À privilégier en cas de peaux épaisses (fumeur) ou abîmées par le soleil. Il est à noter que ces acides ne font pas bon ménage avec les bains de soleil. Il est fortement recommandé d'appliquer un FPS pour protéger la peau des rayons UV.

Les - d'une crème antirides

Le DMAE (2-diméthylaminoéthanol): on le retrouve dans de nombreux produits antirides présentés dans les publicités sous forme de face-lift instantané et d'antidotes au passage des ans. On en retrouve également dans des cosmétiques traditionnels tels que, des rouges à lèvres, des shampoings, des savons, etc.

La conclusion de tests in vitro publiée dans le British Journal of Dermatology démontre que l'application de DMAE provoque un gonflement rapide et spectaculaire des vacuoles de cellules cutanées appelées fibroblastes. Le gonflement pathologique de ces fibroblastes serait dû à l'absorption de DMAE et d'eau dans les vacuoles, selon les chercheurs. Ils ont aussi observé, dans les heures suivant l'application du DMAE, un ralentissement important de la division cellulaire, allant jusqu'à son arrêt, ainsi qu'une inhibition de certaines réactions métaboliques et la mort d'un pourcentage significatif de fibroblastes.

Les conservateurs

Les conservateurs sont indispensables pour empêcher la prolifération de microbes et autres bactéries. Mais certains peuvent poser des problèmes. Certains parabens peuvent provoquer des allergies ou avoir des effets sur le système hormonal et reproducteur. Les parabens ont eu mauvaise presse ces dernières années, mais il faut savoir qu'il existe plus de 8000 types et que plusieurs sont naturellement présents dans la nature (carottes, fraises) et dans certains médicaments.

On conseille d'éviter l'isobutylparaben et le butylparaben, les deux parabens les plus incriminés aujourd'hui. Les autres ne posent pas de problèmes et, pour l'instant, ils sont utilisés sans aucune difficulté.

Lire les ingrédients de la crème antirides

Il est important, de bien lire les notes qui accompagnent les produits et de scruter la liste des ingrédients à la loupe. Plus cette liste est restreinte, moins elle contient de préservatifs, plus limités seront les risques de réactions cutanées.

Investir ou non dans une crème antirides?

Le prix des soins monte en flèche lorsqu'ils sont composés d'actifs exclusifs et brevetés qui sont le fruit de recherche en laboratoire. Ce à quoi s'ajoutent les procédés d'extraction ou de fabrication, ainsi que les tests et les études qui s'y rattachent. Souvent, les fragrances et les galéniques ont été savamment concoctés de façon à ce que le produit devienne une véritable expérience multi sensorielle. On constate que ces crèmes ont un spectre d'action très large, car elles remplacent souvent tout un programme de soins.

Autre aspect non négligeable, on retrouve souvent ce type de produit dans les spas et les instituts, qui sont plus enclins aux services-conseils que les magasins à grandes surfaces ou les pharmacies. Les esthéticiennes utilisent les marques qu'elles vendent et qu'elles connaissent sur le bout de leurs doigts.

Si vous avez une peau réactive ou à problèmes, la dépense vaut le coup, car vous investirez dans une crème antirides de meilleure qualité et les risques d'allergie seront diminués.

Maximiser l'effet des crèmes antirides

Si, généralement, tous les ingrédients actifs sont des alliés de choix pour diminuer efficacement les pattes d'oie et autres ridules, ils ne se montrent véritablement efficaces que s'ils sont accompagnés de mesures d'hygiène préventives. S'exposer au soleil sans protection solaire, fumer, ne pas nettoyer sa peau consciencieusement avant de se coucher sont des gestes qui vont littéralement ruiner toutes actions prises pour contrer le vieillissement de la peau.

Il ne faut pas oublier que c'est la nuit que la peau se refait et qu'elle a besoin d'oxygénation. Ce mécanisme se déroule entre 22 h et 4 h du matin. C'est à ce moment que ce qu'on appelle le flash calcique, quand le calcium est relancé, se met en branle.

Investir dans une crème ou un sérum de prestige sera superflu si la peau n'est pas bien exfoliée au préalable. L'exfoliation est à la base même d'une peau saine. De plus, cette action stimule la régénération cellulaire et consolide toute application de produits hydratants. Tout protocole beauté devrait inclure ce geste au moins deux fois dans la semaine.

Source
Clinique Rewind

Commentaires
Partage X
Soins

La crème antirides est-elle un lifting en pot?