Soins

Huit conseils de pro pour une épilation du bikini sans souci

Imaxtree Photographe : Imaxtree Auteur : Elle Québec

Soins

Huit conseils de pro pour une épilation du bikini sans souci

Avouons-le, la première séance d'épilation du bikini à la cire peut être une expérience assez inquiétante. Mais lorsqu'on sait de quoi il retourne, on comprend qu'elle peut s'avérer rapide et presque sans douleur si elle est effectuée correctement. La ligne de maillot devient alors un tracas de moins, et la perspective d'une sortie à la plage, beaucoup plus attrayante.


Iryna Richert, esthéticienne au Ritual Spa de Toronto et experte de l'épilation du bikini à la cire, nous prodigue ses conseils en la matière.

 

 Conseil no 1: préparatifs avant le rendez-vous

Le premier rendez-vous est fixé, et vous sentez monter en vous une petite angoisse? Sachez qu'il existe quelques trucs qui rendront l'expérience plus agréable et moins douloureuse. «Les femmes devraient exfolier leur peau, car cette action empêche les poils incarnés de se former, explique Iryna Richert. Et si une épilation est à l'horaire, vous ne devez pas vous raser avant.» En effet, pour que la cire s'accroche bien aux poils et laisse la zone lisse, ces derniers doivent être longs d'au moins cinq millimètres.

 

Conseil no 2: se faire à l'idée

Préparez-vous. La première fois est la plus douloureuse, car les poils sont bien enracinés sous la peau, prévient Iryna Richert. Puisque le follicule pileux est plus large que le pore, il peut le rompre en sortant et provoquer un saignement. La bonne nouvelle? «Dès les séances suivantes, les follicules s'amincissent et les poils sortent plus facilement», dit la pro.



 

Conseil no 3: prévoir un plan à long terme

Le meilleur conseil qu'on puisse donner à quelqu'un qui décide d'entreprendre un traitement d'épilation à la cire est de s'y soumettre sur une base régulière, sans effectuer de rasage ni de taille entre les séances. Iryna Richert suggère d'espacer les rendez-vous de quatre à six semaines, selon le temps que mettent les poils à repousser. «Comme ceux-ci sont toujours attachés à leur follicule, on réussit alors mieux à les arracher et à les éliminer dans la foulée, et ils risquent moins de repousser», explique-t-elle. L'esthéticienne confirme qu'après les deux premiers rendez-vous, la plupart des femmes observent une différence significative lors de la repousse et voient leur pilosité réduite de moitié. Si vous utilisez exclusivement la cire comme méthode d'élimination des poils, sans tricher, «vous obtiendrez les mêmes résultats qu'en recourant à une épilation au laser, en l'espace de cinq ans, c'est garanti», promet-elle.

 

 

 

Conseil no 4: le jour du rendez-vous

Pour soulager la douleur, Iryna Richert recommande à ses clientes de prendre deux comprimés d'Advil 30 minutes avant leur séance. «Ou si vous venez stressée après une journée au travail, enfilez-vous un petit verre de vodka! conseille-t-elle en riant. Tout ce qui vous aidera à relaxer fera l'affaire.» Elle suggère aussi aux débutantes de prendre rendez-vous tôt le matin, car c'est au réveil que le corps est le moins soumis au stress. «Tout est plus tendu après une journée de travail», dit la pro, qui ajoute que les muscles contractés bloquent les follicules pileux, ce qui les rend plus difficiles à extraire.
Iryna Richert recommande par ailleurs d'éviter l'épilation les jours de menstruations, car la peau est plus sensible pendant cette période. «J'accepte de recevoir les clientes qui ont leurs règles, mais je leur suggère de porter un tampon et je préfère les avertir qu'elles risquent de ressentir plus de douleur que d'habitude.»

 

Conseil no 5: au spa

Si vous dénuder pour le traitement vous intimide, sachez que la plupart des centres d'esthétique offrent un sous-vêtement jetable à porter lors de la séance. Pour bénéficier d'un maximum de confort, Iryna Richert suggère de porter une vieille culotte. «Évitez cependant le modèle à la garçonne, qui gênera l'esthéticienne dans son travail», prévient-elle. Vous hésitez quant au style à donner à votre zone pubienne? Ritual Spa offre un catalogue répertoriant quelques exemples de «coupes» de toisons intimes pour vous aider à faire votre choix: triangle, ticket de métro, classique... «Ne perdez pas de temps; allez-y d'emblée avec le brésilien», suggère Iryna Richert.

L'esthéticienne, qui préconise l'utilisation de la cire chaude et des bandes de coton, affirme accomplir une ligne de bikini en employant généralement aussi peu que cinq bandes, selon la densité du poil. Elle ajoute même qu'en l'espace d'environ 10 minutes, ses clientes ont le temps de se dévêtir, d'être épilées, et de passer la porte (le soin épilatoire en soi ne dure pas plus de deux à trois minutes). «Si la douleur est un passage obligé, j'essaie de rendre la chose la plus brève possible.»

Iryna Richert dit préférer la cire chaude à la froide, qui est appliquée directement sur la peau et retirée aussitôt durcie. «Selon moi, cette dernière n'est pas aussi efficace que la chaude, car quand elle sèche sur la peau, elle brise le poil en deux au lieu de le déraciner.» L'experte ajoute que si la technique de la cire froide est moins douloureuse, elle tend cependant à favoriser l'apparition de poils incarnés au même titre que le rasage.

 

 Conseil no 6: soins après l'épilation

Aussitôt après avoir retiré chaque bande, Iryna Richert applique une lingette humide pour bébé sur la zone épilée afin de soulager la peau. L'alcool contenu dans cette petite serviette désinfecte les pores que les poils arrachés ont laissés ouverts. Pour permettre au corps de reproduire ses huiles naturelles, évitez de toucher la zone fraîchement épilée pendant au moins 30 minutes. «Attendez de 12 à 24 heures pour appliquer une crème parfumée, qui risquerait sinon de provoquer des démangeaisons.» Iryna Richert conseille aussi de laisser s'écouler au moins cinq jours avant de recommencer à s'exfolier, puisque la cire déloge les cellules mortes. Une fois ce délai passé, allez-y en douceur à l'aide d'un luffa sur une peau fraîchement séchée à la serviette (ou sous la douche, si votre épiderme est sensible).

 

Conseil no 7: avantages hygiéniques de l'épilation

Iryna Richert rappelle que de toutes les zones pileuses du corps, seulement deux se trouvent au même endroit que des glandes qui sécrètent les odeurs corporelles: l'aine et les aisselles. Lorsqu'on extirpe les poils, la glande est endommagée, et les odeurs et la transpiration se font moins présentes. De plus, les pertes féminines sont absorbées directement par le tissu de la culotte au lieu de se coller dans les poils. «Voilà qui fait une grande différence sur le plan de l'hygiène», note l'experte. Et pour entretenir votre ligne de bikini nouvellement tracée, l'esthéticienne torontoise suggère de vous procurer la gamme canadienne de produits hygiéniques végétaliens enrichis d'huiles essentielles I Love My Muff, qui compte un savon, une lotion hydratante, une bruine corporelle et des lingettes destinées à la toilette féminine.

 

 

 

 

Conseil no 8: préparation, épilation, constance

En guise de dernier conseil, Iryna Richert rappelle ses trois recommandations primordiales aux débutantes en quête d'une expérience d'épilation agréable et la moins douloureuse possible: 1. ne pas effectuer de rasage ni de taille entre les rendez-vous; 2. procéder à une exfoliation quotidienne; 3. espacer les séances de quatre à six semaines. «Allez-y sans crainte», ajoute-t-elle pour conclure.

 

 

À LIRE: Épilation: la technique qu'il nous faut

 

 

 

Commentaires
Partage X
Soins

Huit conseils de pro pour une épilation du bikini sans souci