Soins

Faut-il protéger sa peau des UV toute l'année?

Auteur : Elle Québec

Soins

Faut-il protéger sa peau des UV toute l'année?

Pourquoi appliquer un écran anti-UV sur sa peau?

 

«Pour prévenir les risques de cancers cutanés provoqués par l'exposition au soleil et freiner le vieillissement prématuré», répond la Dre Michèle Ohayon, dermatologue à la Clinique de dermatologie esthétique de Montréal et chef du Service de dermatologie de l'Hôpital du Sacré- Coeur. En clair, pour retarder le plus possible l'apparition des rides, des taches brunes (lentigo solaire) et la perte d'élasticité. À ce chapitre, les UVA sont à craindre, car ils sont les principaux responsables du vieillissement cutané. Ils sont présents toute l'année, même par temps nuageux, et ne sont pas bloqués par les vitres. «Les UVA pénètrent dans les couches profondes de la peau et causent des dommages irréversibles au tissu conjonctif et aux vaisseaux sanguins», ajoute la dermatologue. Autre mauvaise nouvelle: les dégâts causés par le soleil sont cumulatifs. Ils s'additionnent à chacune des expositions. On ne s'en aperçoit généralement pas, car ces dégâts peuvent mettre de 10 à 30 ans avant d'être visibles à l'oeil nu.

Doit-on se protéger en ville durant l'hiver?

 

Tout dépend du temps qu'on prévoit passer à l'extérieur. «Il n'est pas nécessaire d'utiliser un écran solaire lorsqu'on part pour le travail tôt le matin et qu'on revient à la maison à 18 h», reconnaît le Dr Jean-François Tremblay, dermatologue et directeur médical de la clinique Médime, à Montréal. «Quand on marche quelques instants dans la rue et qu'on passe de zones d'ombre à des zones ensoleillées, la peau est armée pour gérer ça», ajoute Lionel de Benetti, directeur scientifique chez Clarins. Il en va autrement si on profite de l'heure du lunch pour faire ses 30 minutes de marche quotidienne. «Selon son type de peau, une quinzaine de minutes d'exposition en période de fort ensoleillement répétée jour après jour endommage la peau, et peut parfois générer un cancer et un vieillissement cutané prématuré», rappelle le Dr Joël Claveau, dermatologue à la Clinique du mélanome et des cancers cutanés de l'Hôtel-Dieu de Québec. Rappel: il vaut mieux se protéger si on travaille près d'une fenêtre largement ensoleillée. «Comme les UVA traversent le verre, il faut être très vigilant en ce qui concerne cette exposition solaire sournoise», souligne la Dre Ohayon.

Photo: iStockphoto.com

Lire la suite: À quel moment la protection devient-elle indispensable?

 

 

À quel moment la protection devient-elle indispensable?

 

Et quel indice doit-on choisir? Du début du printemps jusqu'à la fin de l'automne, une protection quotidienne est recommandée. «En hiver, sous notre climat, on doit impérativement se protéger dès qu'on passe plus d'une heure à l'extérieur, particulièrement entre 12 h et 14 h», conseille la Dre Ohayon. On doit faire preuve de prudence et adapter sa protection à son mode de vie et à son type de peau.

«Un facteur de protection solaire (FPS) de 30 et plus est habituellement recommandé pour toutes les activités de plein air, quelle que soit la saison» précise la spécialiste. Pour les courtes expositions au quotidien, un FPS de 15 est généralement suffisant.
 

Une crème de jour avec FPS constitue-t- elle un bon choix?

Tout dépend des filtres qu'elle contient et des activités qu'on pratique. «Une crème de jour avec FPS est une protection de base au quotidien, mais un écran solaire demeure nécessaire pour toutes les activités extérieures», note la Dre Ohayon.

Attention: le FPS indiqué sur le produit nous renseigne uniquement sur son efficacité à bloquer les UVB; on doit donc s'assurer que le soin de jour offre également une protection suffisante contre les UVA. Comment? En recherchant dans la liste des ingrédients les filtres UVA, tels que le Mexoryl XL, le Mexoryl SX et le Parsol 1789. Bon à savoir: même si la technologie évolue, les filtres chimiques risquent fort d'alourdir la texture d'un soin de jour et d'en modifier la formule. «Quand un filtre solaire est incorporé dans un soin antiâge, par exemple, il faut souvent retirer certains des ingrédients actifs de ce soin, parce qu'ils sont incompatibles avec le filtre. Au final, un soin de jour n'est pas tout à fait le même avec FPS que sans FPS, explique Lionel de Benetti. La solution de rechange pour les adeptes de soin ciblés et de petits pots: appliquer au besoin, pendant la journée, un fluide «seconde peau» avec FPS sur - et non pas sous - sa crème préférée.

Le fait d'utiliser un écran solaire tous les jours peut-il être néfaste à la longue?

 

«À ce jour, aucune étude scientifique ne montre que les écrans solaires peuvent avoir des effets nocifs; en revanche, les méfaits des UV sur la peau sont largement connus et documentés », rappelle la Dre Ohayon. Le Dr Jean-François Tremblay ajoute qu'il existe peu de risques liés à l'utilisation d'une protection quotidienne, hormis celui, très faible, de provoquer une réaction d'intolérance ou une allergie. «Cette réaction, très rare, est souvent causée par un ingrédient autre que les filtres chimiques utilisés dans le soin», précise le dermatologue. Rappel: «Même si les filtres solaires sont des molécules chimiques sûres, ils sont conçus pour être appliqués au besoin, précise Lionel de Benetti. En effet, la peau a les moyens de se défendre contre l'exposition normale à la lumière du jour, comme c'est le cas en ville. Et, si on ne la stimule pas, elle finit par perdre sa capacité à réagir, un peu à la manière d'un muscle qu'on cesse d'entraîner.»


Photo: iStockphoto.com

neutrogena-150.jpg

 

Lire la suite: Nos produits solaires coups de coeur!

 

 

 


ÉCRANS SOLAIRES

 

lancaster-150.jpg

 

Antioxydant
Soin solaire antiâge visage FPS 15, de Lancaster (45 $).

 

 

 

 

 

ombrelle.jpg

 

Un classique
Crème visage FPS 30, d'Ombrelle (17 $).

 

 

 

 

 

 

 

 

Neutrogena.jpg

 

Haute protection
Écran solaire visage FPS 45 Ultra sheer, de Neutrogena (10 $).

 

 

 

 

 

 

larocheposay-150.jpg

 

Peaux sensibles
Crème visage et corps Anthelios XL FPS 60, de La Roche-Posay (21 $).

 

 

 

 

 

PROTECTIONS SECONDE PEAU

 

clarins-150.jpg

 

Non gras
Écran jour protection élevée FPS 40 UV Plus, de Clarins (42 $).

 

 

 

 

 

 

lise-watier-150.jpg

 

Toucher soyeux
Écran UV universel FPS 30 Sun smart, de Lise Watier (38 $).

 

 

 

 

 

 

clinique-150.jpg

 

Formule ultralégère
Écran-ville quotidien FPS 40 Super city block, de Clinique (22 $).

 

 

 

 

 

HYDRANTANT AVEC FPS

Olay.jpg

 

 

Hydratante et vitaminée
Lotion peau neuve anti-UV FPS 20 Ageless complet, d'Olay (31 $).

 

 

 

 

 

 

Photos: iStockphoto.com; Studio André Doyon (produits)

 

bichonnage.jpg

 

À lire: Soins beauté pour se bichonner

 

 

 

Commentaires
Partage X
Soins

Faut-il protéger sa peau des UV toute l'année?