Soins

Christopher Brosius, un parfumeur qui déteste les parfums

Auteur : Elle Québec

Soins

Christopher Brosius, un parfumeur qui déteste les parfums

5 QUESTIONS À CHRISTOPHER BROSIUS

Quand on les interroge sur leur sillage, certains clients répondent «I hate perfume». Normal, c'est le nom hyper provocateur qu'a choisi le parfumeur autodidacte new-yorkais Christopher Brosius pour sa maison, qu'il a lancée en 2004. Rencontre avec un nez créatif à la boutique Commissaires, qui propose depuis peu ses créations mi-fragrances, mi-objets d'art.

 

 

Pourquoi avoir choisi le nom I Hate Perfume?

Pour exprimer ma position par rapport aux jus banals qui inondent le marché, mais aussi pour piquer la curiosité. 

TEAROSE.jpgQu'est-ce qu'un bon parfum?

C'est très personnel et ça n'a rien à voir avec le prix ou la finesse des accords. On sait qu'un lien existe entre la mémoire et les odeurs. Un bon parfum éveille des émotions agréables chez la personne qui le porte.

En quoi vos fragrances sont-elles inédites?

Elles ne sont ni masculines ni féminines. Elles superposent des matières traditionnelles de première qualité (jasmin, bois de cèdre) à des effluves décalés (laine mouillée, vernis pour le bois). Ce sont ces senteurs un rien déplaisantes qui rendent mes compositions si vraies. Rien n'est plus artificiel qu'une création trop jolie.


Vos inspirations?

Certains mélanges évoquent des souvenirs heureux (At the Beach 1966), d'autres rappellent des lieux aimés (In the Library), subliment des matières premières (Tea/Rose) ou revisitent de grandes périodes de l'histoire (Patchouli Empire).


Votre jus préféré?

Celui que je n'ai pas encore créé. Quand je l'aurai achevé, il sera temps de prendre ma retraite.  (www.cbihateperfume.com)

Andrée-Anne Léonard

 

 

 

 

back-to-black-150.jpgLire la suite: Le nouveau parfum de Balenciaga, l'événement beauté de la saison

PARFUMS ENIVRANTS

Qu'on s'enveloppe d'un oriental opulent ou d'un boisé unisexe, l'important, dans l'art de se parfumer, c'est le geste. La règle d'or: on cible les points de pulsations, et on s'attarde au cou, à la nuque, à l'arrière de l'oreille et au poignet. On parfume aussi ses vêtements, en particulier son écharpe ou la doublure de sa veste (attention cependant aux tissus délicats). Enfin, on vaporise quelques gouttes dans sa chevelure pour laisser un sillage subtil et envoûtant.

 

balenciaga-paris-150.jpg

 
LE COUP DE CŒUR DE LA RÉDACTION
C'est dans un flacon pur, tout en angles et en rondeurs, que Nicolas Ghesquière nous présente sa toute première création olfactive pour la maison de couture Balenciaga. Au coeur de ce jus, le charme délicat d'un bouquet de violettes, un souffle de fleurs printanières et des notes poivrées sensuelles... Un grand parfum. Classique, féminin, raffiné... tout comme celle qui a inspiré cette fragrance au designer: son amie Charlotte Gainsbourg, qui incarne l'image de Balenciaga Paris devant l'objectif de Steven Meisel. (110 $ le 50 ml d'eau de parfum) C.C.

 

 

ELLE aime

 

 

filleaiguilles-150.jpgFille en aiguilles, de Serge Lutens

Des aiguilles de pin chauffées au soleil, des fruits confits, des bois précieux et de l'encens pour une caresse olfactive ultrasensuelle. (135 $; Ogilvy)

 

 

 

 

 

wanted-150.jpgWanted, d'Helena Rubinstein

Des accords lumineux d'ylang-ylang et des harmonies exaltantes de magnolia et de notes boisées se lient à la volupté de l'iris. (60 $ le 30 ml, 78 $ le 50 ml et 98 $ le 100 ml; Pharmaprix et Sears)

 

 

 

 

 

mandragore-150.jpgMandragore pourpre, d'Annick Goutal

Une interprétation plus chyprée et aromatique de cette plante aphrodisiaque, où le poivre et l'anis s'ajoutent à l'invitant bouquet de la fragrance éponyme. (145 $; Ogilvy)

 

 

 

 

 

back-to-black-150.jpgBack to Black: aphrodisiac, L'oeuvre noire by Kilian Offerte dans un opulent coffret laqué, cette fragrance alanguie et gourmande conjugue la richesse du tabac et du miel à la délicatesse du cèdre et de l'encens. (250 $ le 50 ml d'eau de parfum; Holt Renfrew)

 

 

 

 

Karina Goma

Photos: Studio André Doyon

 

bague-parfum-lola-150.jpgLire la suite: Du parfum aux bouts des doigts

bague-parfum-lola-150.jpgCAPRICE DE FASHIONISTA

N'est pas hip celle qui ne portera pas Lola au doigt... Bague de parfum solide Lola, de Marc Jacobs. (49 $ en série limitée; Holt Renfrew). Clarie Cholley

 

 

 

PÉCHÉ DE GOURMANDISE
Beaux à croquer, ces flacons nous feront un sillage fruité. (DKNY-CANDY-150.jpgEaux de parfum Ripe Raspberry, Sweet Caramel et Juicy Berry. Delicious Candy Apples, de DKNY, 68 $ le 50 ml; Pharmaprix)

 

 

 

 

artisan-parfumeur-150.jpg

 
LE MUST HAVE DE LA SÉDUCTION
Petit nécessaire à parfumer la lingerie, de L'Artisan Parfumeur. Un écrin irrésistible contenant deux coussins parfumés à glisser dans le tiroir à lingerie. (95 $; Ogilvy) K.G.

 

 

 

 

 

 

love.jpgÀ LIRE : Comment choisir et porter son parfum?

Commentaires
Partage X
Soins

Christopher Brosius, un parfumeur qui déteste les parfums