Soins
12 mars 2015

Aerin Lauder, la beauté en héritage

Par Angélique Martel

Aerin Auteur : Elle Québec Crédits : Aerin

Soins
12 mars 2015

Aerin Lauder, la beauté en héritage

Par Angélique Martel

Sa grand-mère

«Je l'appelais toujours "Estée". Il faut dire qu'elle me traitait d'emblée comme une grande, et j'adorais ça. Elle m'emmenait avec elle à l'hôtel Plaza, à Manhattan, rien que pour manger un éclair au chocolat! Et elle me laissait la regarder se faire belle, dans l'intimité de son boudoir. Car aussi occupée qu'elle était, elle ne sortait jamais sans s'être maquillée et coiffée. Tout, à ses yeux, était synonyme de beauté. Elle croyait que l'image qu'on projette influence notre façon d'être. Son crédo, c'était: "La beauté est le meilleur incitatif au respect de soi". Elle respirait la classe et la délicatesse. [NDLR: Aerin a aussi hérité de ces qualités. 
La preuve, le chauffeur qu'elle avait embauché pour nous conduire de l'aéroport jusqu'à Manhattan parlait français.] Je suis fière d'avoir passé autant de temps avec elle, lorsque j'étais petite. Mais je regrette de ne pas avoir pu travailler à ses côtés au quotidien.»

Son label

«J'ai toujours aimé les fleurs, le rose et tous les tons pastel. J'ai donc voulu donner à ma marque un style 
à mon image: féminin, élégant et moderne. J'ai voulu rassembler ces attributs et en faire les piliers d'Aerin. 
Je rêvais aussi d'une marque qui me permette de souligner mon héritage (le domaine de la beauté) autant que ma passion (la décoration). Et je voulais qu'en plus d'être épurée elle soit cohérente. En clair, que mes produits de beauté soient aussi bons à utiliser que beaux à regarder. C'est pourquoi les lancements saisonniers d'Aerin sont limités, les nouveautés sont triées sur le volet et la palette de nuances est restreinte.»

Son style vestimentaire

«J'ai un look classique, mais confortable et sans chichi. Je mise sur des basiques aux tons sobres et passepartouts: ballerines ou escarpins, robe, jean ou pantalon, chemise d'homme 
et veston. [Quand elle nous a reçus, Aerin était tout de noir et de marine vêtue; elle portait un jean et une veste de cuir.] Pas étonnant que les couturiers que je préfère dessinent des pièces féminines et contemporaines. J'aime associer l'ancien et le moderne, les couleurs et les dorures. En ce sens, la vision de Stella McCartney, d'Oscar de la Renta, de Michael Kors et de Derek Lam rejoint la mienne.»

Son bureau

«Comme j'y passe le plus clair de mon temps, j'ai adopté la philosophie d'Estée: rendre mon environnement professionnel aussi attrayant et confortable que possible. [Nous le confirmons: l'immense bouquet de fleurs dans le hall d'entrée, les moelleux sofas de velours vert, la vue imprenable sur Madison Avenue et l'impressionnant miroir antique ayant jadis trôné dans la salle à dîner d'Estée, tout dans le bureau d'Aerin est beau, inspirant et élégant.] Sur les murs, j'aime épingler quantité de tissus, de photos et de dessins intrigants. Et sur mon pupitre, j'aime être entourée d'objets utiles et ludiques: mon MacBook Pro, des magazines de mode, des échantillons de cosmétiques et de fragrances, des coquillages, des bougies parfumées, deux ou trois jouets de mes fistons...»

Aerin-Lauder-ELLE-Quebec.jpg Aerin, en quelques dates

1970 Naissance à New York. Elle est la fille de Jo Carole Knopf et de Ronald Lauder, fils d'Estée.

1986 Le président américain Ronald Reagan nomme le papa d'Aerin ambassadeur des États-Unis en Autriche. Elle fera l'essentiel de son cours secondaire là-bas, et y façonnera son amour pour l'art et les beaux objets.

De 1988 à 1991 Aerin étudie en communications et effectue différents petits boulots au sein du groupe Estée Lauder.

1992 Aerin commence officiellement sa carrière chez Estée Lauder. Elle y gravit lentement les échelons, devenant directrice de la création (elle élabore notamment des cosmétiques Michael Kors et Tom Ford), puis directrice de l'image et du style pour l'ensemble des marques du groupe Lauder.

1996 Elle épouse le financier et homme d'affaires Eric Zinterhofer, qu'elle a rencontré à l'école de communications Annenberg de l'université de Pennsylvanie. Ils ont deux garçons.

2011 Elle brevète le nom Aerin et pose les premiers jalons de ce qui deviendra sa compagnie homonyme. Parallèlement à son rôle d'entrepreneure, Aerin siège à différents comités et conseils d'administration (Metropolitan Museum of Art, Neue Galerie, etc.)  

À DÉCOUVRIR:
Entrez à l'institut Guerlain à Paris
Flower, la marque beauté signée Drew Barrymore
Nos bons plans beauté

Mots-clés
Partage X
Soins

Aerin Lauder, la beauté en héritage