Soins

10 commandements pour bien se protéger du soleil

Soleil: 10 commandements pour bien s’en protéger

   Photographe : Max Abadian

Soins

10 commandements pour bien se protéger du soleil

L’été, c’est fait pour jouer? Au soleil, bien protégée des rayons UV, oui! Dix règles d’or et une tonne de nouveautés pour profiter du beau temps sans danger.

Règle #1: Ta peau sensible tu protégeras au moyen d’un filtre minéral

D’abord, expliquons la différence entre un filtre minéral et un filtre chimique. «Le filtre chimique est constitué de molécules organiques qui réagissent avec les UV et absorbent le rayonnement à la place de la peau. Il combine généralement de deux à six ingrédients parmi les suivants: avobenzone, oxybenzone, octisalate, octocrylène, homosalate et octinoxate», énumère Anne-Sophie Brillouet, directrice de la recherche et du développement des soins visage et responsable stratégique chez Neutrogena. «Le filtre 100 % minéral, aussi appelé filtre physique ou inorganique, a pour sa part une action différente. Composé d’un assemblage de microparticules de minéraux (le plus souvent l’oxyde de zinc ou le titane), il diffracte la lumière et réfléchit les UV, à la manière d’une boule disco», poursuit l’experte. Si les deux types de filtres protègent avec brio la peau des rayons solaires, le minéral reste une solution de choix pour blinder sans entrave les peaux sensibles, intolérantes ou allergiques aux filtres chimiques. «Les filtres minéraux sont très bien tolérés et permettent d’éviter tout risque d’allergie ou d’intolérance», confirme Marine Dumas, chef du développement des produits pour la gamme de soins solaires d’Avène. À savoir: le filtre minéral a longtemps pâti d’une mauvaise réputation, parce qu’il était composé de particules XXL, qui lui donnaient une texture pâteuse difficile à étendre et qui blanchissait même la peau au passage. Les nouvelles formules sont plus raffinées que jamais: micronisées, leurs particules rendent le filtre minéral hyper performant, fondant et malléable à souhait.

Règle #2: La différence entre les rayons UVA et UVB tu feras

Les UVA représentent environ 95 % des rayons ultraviolets qui atteignent la Terre. «Ils traversent les nuages, le verre des fenêtres et les couches profondes de la peau, altérant les cellules à long terme et accélérant le photovieillissement cutané qui se traduit par l’apparition de rides et de taches pigmentaires, la perte de fermeté, etc.», révèle Kateline Turgeon, directrice de la formation pour la division Cosmétique active chez L’Oréal Canada. Les UVB, eux, n’en constituent qu’une petite fraction. Grands responsables du bronzage, mais aussi des brûlures (coups de soleil) et des réactions allergiques, ils sont généralement bloqués par les nuages et le verre, et ne pénètrent que la couche protectrice de l’épiderme.

Règle #3: La bonne quantité d’écran solaire tu étaleras

«Pour être bien protégée de la tête aux pieds, il faut étaler un peu plus de cinq cuillères à thé de crème sur tout le corps (1/2 cuillère à thé sur le visage et le cou ainsi que sur chaque bras, et une cuillère à thé sur le torse, sur le dos et sur chaque jambe)», estime la Dre Sonya Abdulla, dermatologue à la clinique Dermatology on Bloor, à Toronto. Pour les sprays, on vaporise pendant trois ou quatre secondes chaque partie du corps avant d’étaler la matière avec les mains pour en uniformiser l’application.

Règle #4: Le meilleur moment pour appliquer ton écran anti-UV tu choisiras

Bien que certains filtres minéraux fassent effet dès qu’on les étale sur la peau, les dermatologues s’entendent pour dire qu’il vaut mieux appliquer son écran UV de 20 à 30 minutes avant tout bain de soleil, histoire d’assurer sa pleine pénétration dans l’épiderme. Et on n’oublie pas d’en remettre une généreuse dose toutes les deux heures, ainsi qu’après avoir beaucoup sué, s’être longuement baignée ou s’être épongé la peau au moyen d’une serviette!

Règle #5: Les zones sensibles de ton minois tu protégeras

«Le nez et les oreilles sont les parties du visage les plus exposées aux UV; il est donc essentiel de bien les protéger avec un écran solaire adapté, comme une crème à la texture très riche ou un bâton doté d’un FPS 30 au minimum», préconise Nathalie Pelletier, directrice science et formation chez Jouviance. D’autres zones qu’on ferait mieux de protéger à l’aide de soins spécifiques? Le contour des yeux et les lèvres, car la peau qui les recouvre est fine, sensible et archifragile.

Règle #6: Maquillage et parfum tu t’abstiendras de porter en plein soleil

«Certains agents photosensibilisants contenus dans les cosmétiques et les parfums peuvent induire une réaction cutanée anormale en cas d’exposition solaire, explique Marine Dumas, d’Avène. Cette réaction inflammatoire peut être instantanée ou se produire à retardement. Elle se traduit généralement par l’apparition de rougeurs, de brûlures ou de taches pigmentaires.» Et si on est coquette (lire: qu’on ne sort pas sans fard ni fragrance), quels devraient être nos bons réflexes? Opter pour des produits qui allient maquillage et FPS, et prendre l’habitude, l’été, de parfumer nos vêtements plutôt que notre peau.

Règle #7: Le port du chapeau et des verres fumés tu privilégieras

On l’a lu, vu et entendu: il est primordial de protéger nos cheveux du soleil afin d’éviter qu’ils deviennent secs ou cassants et que leur coloration s’affadisse. «L’objectif des soins capillaires anti-UV est de préserver la kératine et d’empêcher la mélanine de s’oxyder», affirme Lucie Levac, formatrice nationale pour Phyto Paris. On veille donc à enduire notre chevelure d’huile ou de spray protecteur avant de s’exposer au soleil, puis à réparer les dommages causés par les UV en faisant ensuite des shampoings, des revitalisants et des masques SOS nos meilleurs alliés. Pour se protéger les yeux, «le port de lunettes de soleil est essentiel, car les rayons peuvent provoquer des lésions menant à des photokératites (inflammations de la cornée), des rétinopathies solaires aiguës et même des cataractes», prévient Anne-Sophie Brillouet, de Neutrogena.

Règle #8: Les heures de grand ensoleillement tu éviteras

Combien de fois a-t-on entendu dire qu’il fallait éviter de s’exposer, en été, aux heures d’ensoleillement élevé (soit entre 10 h et 15 h)? «Il y a une raison valable à cette mise en garde: le rayonnement UV est alors à son apogée, mettant sérieusement en danger notre santé», indique la Dre Abdulla.

Règle #9: Au salon de bronzage tu n’iras pas (même avant les vacances!)

Ah! qu’il est tentant d’aller faire bronzette sous le soleil artificiel pour afficher un joli hâle doré à la piscine ou à la plage, et ce, dès le début de ses vacances! Beaucoup de femmes croient que le fait de se «faire un fond» dans un lit de bronzage contribue à diminuer de beaucoup les risques de coups de soleil à la plage. «C’est vrai jusqu’à un certain point: le bronzage est bel et bien le système de défense naturel de la peau contre les brûlures. Mais il n’empêche toutefois pas l’accélération du vieillissement cutané, pas plus qu’il ne protège contre le développement de mélanomes», insiste Nathalie Pelletier, de Jouviance. Pour donner à notre épiderme un joli hâle ambré, on privilégie plutôt l’utilisation d’autobronzants ou d’huiles teintées.

Règle #10: Tes coups de soleil tu apaiseras et guériras

Le meilleur moyen de soigner un coup de soleil? «Hydrater la peau qui tiraille, brûle ou pèle plusieurs fois par jour avec une crème apaisante ou un spray réparateur», conseille David Durand, docteur en pharmacie et directeur général du groupe Naos en Amérique du Nord (à qui l’on doit les produits Bioderma et Institut Esthederm). «Ce geste permettra à la fois de réduire la rougeur, de calmer la sensation de brûlure, d’atténuer l’enflure et la douleur, et de recréer le film lipidique nécessaire à la fonction barrière de l’épiderme.»


Se protéger des UV pour... Rajeunir?

Incroyable mais vrai: selon une récente étude menée en partenariat avec Johnson & Johnson, l’utilisation quotidienne d’un écran solaire ne fait pas que protéger la peau des UV, elle atténue aussi les signes de l’âge. D’après les dermatologues qui se sont penchés sur le sujet, 100 % des participantes âgées de 30 à 45 ans qui ont étalé un soin quotidien doté d’un FPS 30 sur leur visage tous les jours pendant un an ont vu une nette amélioration quant à la texture de leur épiderme, à l’uniformité et à la luminosité de leur teint ainsi qu’à l’apparence de leurs ridules et taches brunes. De quoi se motiver à se badigeonner d’écran UV l’été... et toute l’année!

 

 

 

Commentaires

Partage X
Soins

10 commandements pour bien se protéger du soleil