Santé et forme

Stimuler son système immunitaire en automne!

Auteur : Elle Québec

Santé et forme

Stimuler son système immunitaire en automne!

Prendre soin de son système immunitaire, c'est veiller sur sa santé. Et la recette pour maintenir son énergie et renforcer ses défenses tout l'hiver n'est pas très compliquée: il faut manger sainement, bouger régulièrement, bien dormir et prendre la vie avec un grain de sel!

Une alimentation saine

Même si l'arrivée de l'automne nous coupe l'envie de cuisiner, il est important de veiller à consommer quotidiennement des portions suffisantes de fruits, légumes, protéines et bons gras. On ajoute à cela des herbes et des alliacés, comme l'ail, la ciboulette et les oignons, pour leurs propriétés antimicrobiennes.

Geneviève Fournier, chiropraticienne à la Clinique chiropratique Lavaltrie, préconise une diète anti-inflammatoire qui met l'accent sur l'apport en zinc, en magnésium, en vitamines B3 et B6 ainsi qu'en antioxydants, notamment ceux qui sont pigmentés, comme les bioflavonoïdes et les caroténoïdes, qu'on retrouve dans les fruits et légumes colorés. Parmi les meilleures sources de ces antioxydants figurent les petits fruits, les raisins, les poivrons, les tomates, les carottes et les légumes vert foncé. Les champignons, par exemple les shiitakes et les pleurotes, seraient aussi particulièrement efficaces pour stimuler les défenses immunitaires.

On réduit en même temps sa consommation de sucre. Mme Fournier recommande d'éviter les boissons gazeuses - même diètes! -, les pommes de terre, les pâtes alimentaires, le pain de blé entier ou blanchi, de même que les produits laitiers, puisqu'ils inhibent les mouvements des cils broncho-pulmonaires, ce qui empêche l'évacuation des mucosités et des toxines.

Enfin, on augmente sa consommation d'eau.

Dormir suffisamment

Le sommeil permet de récupérer et revigore sur les plans mental, émotif et physique. Il est donc essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire. On se réserve de bonnes nuits de sommeil et on se repose lorsque son corps le demande. Pourquoi ne pas se permettre une sieste le samedi ou le dimanche après-midi?

Éviter de fumer

La fumée endommage les muqueuses du nez, de la gorge et de l'œsophage, ce qui aide les virus à envahir le corps. Il est démontré que le système immunitaire des fumeurs est plus faible et qu'ils sont plus à risque de contracter une infection ou un cancer.

Faire de l'exercice

L'activité physique contribue à fortifier la fonction immunitaire et à réduire le risque de maladie. En améliorant la circulation sanguine, elle permettrait aux diverses substances du système de circuler plus facilement dans le corps. Mais attention aux excès de zèle. Des études démontrent que le surentraînement peut causer des infections respiratoires. On vise une heure par jour d'exercice d'intensité modérée.

Se détendre

Le stress fait augmenter les niveaux de cortisol et d'adrénaline. Ces hormones sont utiles à court terme, mais si elles sont produites sur une longue période, elles affectent à la baisse les défenses immunitaires en inhibant la production de cytokines. Recourir à une méthode de relaxation comme la méditation ou le yoga nous aidera à mieux gérer notre stress. Pour y arriver, on peut aussi se tourner vers la marche, la natation ou tout autre sport qui nous incite à décrocher du quotidien!

Il peut être bon de déterminer quelles situations nous causent du stress pour trouver le meilleur moyen d'y remédier. La consultation d'un psychologue ou d'un psychothérapeute pourrait nous permettre d'y voir plus clair.

Être positive!

On ne peut nier l'influence de l'humeur sur l'immunité. En prenant la vie du bon côté, on aide son système de défense à jouer son rôle.

Lorsque la fatigue de l'automne se fait sentir, nos lectrices ont également leur recette pour se donner de l'énergie. En voici quelques-unes envoyées via Facebook, Twitter et par courriel.

«Je bois un jus de carottes, de pommes et de betteraves tous les deux jours. Je reçois aussi des traitements d'acupuncture des stagiaires du Collège de Rosemont (supervisés par des professionnels). À 20$ la séance, pour un bloc de cinq semaines, c'est très énergisant et pas trop coûteux!» - Denise

«Pour renforcer mon système immunitaire, je fais de la luminothérapie - j'ai une lampe depuis deux ans. Je vais marcher dehors, même lorsqu'il fait gris, et les journées ensoleillées, je sors sans lunettes de soleil. Je consomme beaucoup de potages et de soupes aux légumes parfumés au thym, et je prépare des bouillons de poulet maison, en plus de cuisiner des légumes et des fruits frais.» - Caroline

«Novembre, c'est le mois pyjama avant le rush de décembre! Téléromans, petits soupers tranquilles avec mon mari, un verre de vin et dodo de bonne heure!» - Danielle

«Pour la première année depuis très longtemps, je ne souffre pas du blues de l'automne. D'après un livre que j'ai lu, quatre mois d'exercice aérobique régulier pourraient guérir d'un épisode de dépression ou éviter d'en subir un. Après une dizaine de mois de vie très active et d'une alimentation plus saine, composée principalement de viandes et légumes variés, je suis en mesure d'affirmer que c'est vrai. J'ai aussi déjà pris des suppléments de vitamine B, et ça aidait, mais rien de remplace une bonne hygiène de vie.» - Annie

«Je me lève tôt pour profiter le plus longtemps possible de la clarté, je fais de l'exercice et je me cuisine de bons plats colorés!» - Pascal

«Dès que les journées raccourcissent, je prends de la vitamine D (sous forme de gouttes). Je triple presque la dose recommandée et je ne suis jamais malade. De plus, l'hiver, j'ajoute dans mes jus de fruits maison des graines de lin ou de chanvre germé.» - Véronique

 

Commentaires
Partage X
Santé et forme

Stimuler son système immunitaire en automne!