Santé et forme
1 mai 2013

On a testé quatre sports nouveau genre

Par Marie-Christine Beaudry et Andrée-Anne Léonard

iStockphoto Auteur : Elle Québec Crédits : iStockphoto

Santé et forme
1 mai 2013

On a testé quatre sports nouveau genre

Par Marie-Christine Beaudry et Andrée-Anne Léonard

Qu’est-ce que c’est? Hybride entre la Zumba et le hip-hop, le Bodyliscious se veut une nouvelle sorte de danse offerte sur l’île de Montréal. «Ça ressemble à la Zumba, mais en beaucoup plus sexy!» raconte Annie, l’une de nos testeuses. Si le but de ce cours est d’avoir du plaisir et d’encourager le laisser-aller, il ne faut pas sous-estimer ses bienfaits sur notre santé. Les mouvements de hanches, les déplacements rapides vers le plancher et le rythme des chorégraphies sollicitent tous nos groupes musculaires et nous donnent chaud!


À LIRE: Cinq applications mobiles pour se remettre en forme

Le Bodyliscious fait un peu penser à un vidéoclip américain. «On se transforme en Beyoncé ou en Rihanna l’espace d’une séance, et ça fait du bien!» lance Mélanie, qui a également testé le cours. Lumières tamisées, musique dans le tapis, entraîneuse inspirante, voilà une combinaison qui donne envie de donner libre cours à sa sensualité et à sa féminité!

Ça s’adresse à qui? À celles qui ont le goût de se déhancher comme dans un bar, mais sans souffrir d’un mal de tête le lendemain! «Pendant notre essai, nous avons rencontré des femmes de tous les âges, et aucune ne se prenait au sérieux, relate Mélanie. Personne ne juge personne; on rigole tout au long de la séance!» Note: une base de coordination est requise pour suivre ce cours.

Où peut-on en faire? Au studio Urbain 3, sur la rue Saint-Denis. urbainstudio.com

 

Qu’est-ce que c’est? Le nom de ce cours correspond à celui de l’objet qui s’y rattache: le ViPR. Ce cylindre lourd doté de poignées se trouve au cœur même de l’entraînement, qui dure une heure. On en offre plusieurs formules partout dans le monde, mais celle que nos rédactrices ont testée se présente sous forme de stations. Sous la supervision d’un entraîneur qualifié, on parcourt le circuit en effectuant les exercices demandés.

À LIRE: Cinq entraînements express pour femmes occupées

«La technique du ViPR respecte le mouvement naturel du corps, explique Mélanie. On reproduit des gestes que l’on pose au quotidien de façon répétée en les amplifiant.» Par exemple, une station peut requérir de soulever le ViPR, alors qu’une autre nous le fera tirer ou pousser. Si l’exercice peut paraître assez pénible à première vue, rassurez-vous: chaque personne y va à son rythme, et on propose des options pour débutants.

Ça s’adresse à qui? Aux sportives qui souhaitent pousser plus loin leurs limites. Cet entraînement est excellent pour celles qui veulent développer leurs muscles stabilisateurs ou… qui aiment avoir chaud! Trente secondes par station sans aucune pause, voici à quoi vous attendre!

Où peut-on en faire? Au Midtown Le Sporting Club Sanctuaire, sur l’avenue du Boisé. midtown.com

 

Qu’est-ce que c’est? Des exercices d’étirement et de renforcement musculaire enchaînés à la façon d’une danse sur nos pièces pop préférées. C’est efficace? Oui. Car pendant qu’on exécute des pliés en s’imaginant être la prochaine Natalie Portman, nos muscles, eux, s’allongent en même temps qu’ils se contractent. C’est cet effort qui, au fil des classes, nous donne une silhouette longiligne, la flexibilité en plus.


À LIRE: Cinq nouveaux jeux vidéo pour se remettre en forme

Cette technique qui se pratique jusqu’à Los Angeles et qui compte parmi ses adeptes l’actrice et mannequin londonienne Lily Cole a été mise au point à Montréal par un duo formé de Miranda Esmonde-White, ancienne danseuse du Ballet national du Canada, et de sa fille, Sahra, sportive émérite qui a poussé son intérêt pour la santé et le conditionnement physique jusqu’à en faire le sujet de son mémoire de maîtrise.

Ça s’adresse à qui? Celles qui visent le juste équilibre entre discipline et divertissement. Il faut savoir que la méthode a fait ses preuves auprès de nombreux athlètes dont Alexandre Despaties, Joannie Rochette et les joueurs du Canadien de Montréal.

Où peut-on en faire? À Montréal : Essentrics, 514 989-0236 ou essentrics.com. À Dorval : Cielo studios, 514 685-9642 ou cielostudios.ca. À Kirkland : Pilates sur mesure, 514 569-0638 ou pilatessurmesure.com.

 

Qu’est-ce que c’est? Le Nia s’inscrit quelque part entre le yoga, le tai-chi et la méditation. Véritable rencontre de la danse et des arts martiaux, ce cours à la fois très zen et progressif nous fait bouger pendant une heure. En plus d’y travailler la tonicité musculaire et le cardio-vasculaire, on prend soin d’y développer la mobilité, l’agilité, l’équilibre, la coordination et la flexibilité, le tout dans un contexte créatif et axé sur le jeu. Comme il ne comporte pas de sauts, cet entraînement se veut aussi excellent pour les articulations.

Le côté ludique prédomine dans le Nia. Par exemple, nos testeuses ont été appelées à parcourir la pièce en imitant un grand oiseau pendant plusieurs minutes. «Comme Mélanie et moi préférons les sports plus actifs dans lesquels nous devons pousser nos limites, je dois admettre que nous ne correspondions peut-être pas au public cible de ce cours», souligne Annie.

Ça s’adresse à qui? Aux gens qui aiment s’exprimer avec leur corps et s’adonner à des activités holistiques. Convient également aux personnes qui ont des problèmes aux genoux ou à toute autre articulation.

Où peut-on en faire? Au Studio Bizz, sur l’avenue du Mont-Royal Est. studiobizz.com

 

À LIRE: 5 entraînements pour femmes occupées

 

 

 

Partage X
Santé et forme

On a testé quatre sports nouveau genre