Santé et forme

Maigrir du ventre : mythe ou réalité?

Auteur : Elle Québec

Santé et forme

Maigrir du ventre : mythe ou réalité?

Bon nombre de compagnies fabriquant des exerciseurs de toutes sortes affirment haut et fort à coup d'info-publicités pouvoir faire fondre les graisses accumulées en sollicitant les muscles des régions ciblées, comme le ventre, par exemple. Malheureusement, ce n'est pas aussi simple de maigrir de façon si précise et localisée. Pour que ce soit possible, il faudrait que les muscles abdominaux utilisent les gras accumulés dans l'abdomen. Or, lorsqu'un muscle travaille, il permet plutôt de réduire l'ensemble des réserves de graisse du corps.

« J'essaie de m'entraîner de façon intensive pour espérer garder la ligne, mais c'est vraiment difficile depuis que j'ai passé le cap de la quarantaine. J'essaie de faire des exercices pour les abdominaux au moins deux fois par semaine. Je fais ces exercices pour avoir un ventre plus ferme, mais plat, c'est impossible pour moi, confie Josée, 44 ans. Le fait d'avoir eu des enfants a relâché mes muscles abdominaux ainsi que ma peau. Je pense que les exercices musculaires doivent absolument être jumelés à du cardio pour maintenir une bonne condition physique... et un ventre acceptable».

Mais pourquoi est-ce si difficile de maigrir du ventre? Une des coupables de cet inconfort pourrait bien être la Lipoprotéine Lipase (LPL). Cette hormone, responsable d'acheminer les graisses qu'on a dans le sang vers les tissus adipeux, se modifie avec l'arrivée de la ménopause chez la femme. « Avant, la LPL favorise l'apport en graisse au niveau des hanches alors qu'après la ménopause, c'est le ventre qui reçoit le plus de masse graisseuse », note Yvan Campbell, kinésiologue à l'Institut de kinésiologie du Québec. Conclusion heureuse : ce n'est pas tant qu'on prend du poids avec l'âge, mais que les graisses sont distribuées de façon différente et surtout localisée dans la région abdominale.

 

« Mon ventre n'a plus autant de tonus que dans ma trentaine, soutient Loraine, 51 ans. Dès que j'ai un relâchement dans mon entraînement, je vois les dommages sur mon ventre et je dois redoubler d'ardeur. »

Et pour cause, un autre phénomène se manifeste avec l'âge : la diminution de la masse musculaire au profit de la masse adipeuse. On verra bel et bien les muscles disparaître tranquillement pour faire place à des tissus graisseux. Et le seul remède pour éviter que ça se produise est de continuer à stimuler les muscles en les faisant travailler grâce à l'exercice. Ils conserveront ainsi leurs tonus.

Contrairement aux croyances populaires qui vantent les méritent d'exerciseurs et de produits miracles, pour maigrir, la recette est simple : dépenser plus d'énergie qu'on en consomme en prenant soin de changer nos habitudes alimentaires et de bouger davantage. « Notre mode de vie joue un rôle important dans la prise de poids. On a tendance à être plus sédentaire en vieillissant et laisser passer notre entraînement parce que le temps manque ou l'énergie ne semble pas au rendez-vous », souligne M. Campbell.

Ajouter une séance d'exercice à notre emploi du temps, faire une promenade après le souper, utiliser l'escalier plutôt que l'ascenseur ne sont que quelques idées d'habitudes à adopter au quotidien. Il faut aussi s'attarder à ce qu'il y a dans notre assiette. Cette combinaison d'éléments aura assurément un impact positif sur notre silhouette et notre ventre.

 

Commentaires
Partage X
Santé et forme

Maigrir du ventre : mythe ou réalité?