Santé et forme
25 janv. 2012

Les régimes amaigrissants à éviter

Par Danielle Verville

Auteur : Elle Québec

Santé et forme
25 janv. 2012

Les régimes amaigrissants à éviter

Par Danielle Verville
Les régimes «détox»
Soupe au chou, cure de pamplemousses ou de citrons, les régimes «détox» nous promettent une perte de poids étonnante en quelques semaines ainsi qu'une purification de notre organisme des toxines liées à notre mauvaise alimentation et à nos habitudes de vie malsaines (tabagisme, alcool, stress, pollution).

De manière générale, il suffit de remplacer les repas par l'aliment purificateur ou d'intégrer celui-ci à un menu déterminé et de boire de deux à quatre litres d'eau par jour. On peut parfois ajouter d'autres fruits, quelques légumineuses et même de la viande à son alimentation après quelques jours. Mais gare: si le régime permet de consommer des légumineuses le lundi, il n'autorise pas à manger des fruits le même jour.

Attention!
La détoxication annoncée est un mythe. Le foie et les reins filtrent naturellement les toxines. S'ils n'y parviennent pas, aucun aliment miracle ne pourra y arriver. Et comme ils se basent sur un seul aliment ou presque, ces régimes procurent un apport nutritif insuffisant. Ils risquent de provoquer des déficits en protéines, qui obligeront notre organisme à puiser dans ses réserves, c'est-à-dire notre masse musculaire.

Les plus connus: régime Hollywood, soupe au chou, cure de pamplemousse, jeûne.

Les régimes des couleurs
Le principe est simple: on maigrit en classant les aliments selon leur couleur. Les pigments qui leur donnent leur teinte auraient des vertus bénéfiques sur la santé.

L'application varie selon le régime adopté. L'un d'eux recommande d'intégrer des aliments blancs, verts, jaunes, orangés et rouges à chaque repas. Un autre les classe selon leur indice glycémique et leur couleur: comme pour les feux de circulation, on évite le rouge, on demeure prudente avec le jaune et on se laisse aller avec le vert. D'autres approches soutiennent que la teinte des aliments influence notre psychisme ou nos chakras (l'énergie du rouge, l'harmonie du blanc, etc.).

Attention!
Il s'agit ici d'une cure de fruits déguisée. Suivie de manière prolongée ou à répétition, elle peut causer des carences en lipides et en protéines. Elle risque de diminuer la masse musculaire, de provoquer une grande fatigue et est antisociale. Si on s'intéresse aux couleurs, on peut toujours se tourner vers l'arc-en-ciel du Guide alimentaire canadien.

Les plus connus: régimes tricolore, d'été et des couleurs.

Les régimes protéinés
On compense la réduction de gras et de sucre en consommant quasi exclusivement des protéines naturelles ou en sachets. Ce type de régime est très séduisant, puisqu'il propose une perte de poids rapide. Comme les protéines sont rassasiantes, elles augmentent la masse musculaire et donnent de l'énergie. Lorsqu'on adopte un régime protéiné, la faim n'existe pas, et on ne se sent pas fatiguée.

Les premiers jours, on coupe les féculents et tous les aliments sucrés, y compris les fruits. Au fur et à mesure qu'on perd du poids, on réintroduit progressivement les féculents et quelques matières grasses.

Attention!
Ce type d'alimentation exclut les hydrates de carbone, ou glucides, ce qui demande aux reins et au foie de fournir un surplus de travail et cause la mauvaise haleine. Si le régime protéiné est restrictif, il peut provoquer des carences en vitamines et minéraux ainsi qu'en acides gras, ce qui risque d'entraîner des baisses de tension, de la constipation, des crampes musculaires et la chute des cheveux.

 

Les plus connus: méthodes Dukan, Cohen et Atkins, régimes hyperprotéiné et antifatigue.

Les régimes dissociés
On peut manger de tout, mais seulement selon des combinaisons précises. Certains régimes préconisent la consommation exclusive d'un seul aliment: une journée consacrée aux protéines, une autre axée sur les fruits, etc. Le Montignac, par exemple, interdit certaines combinaisons alimentaires. On suggère de prendre un repas lipido-protéique ou glucido-protéique, c'est-à-dire qu'on peut manger du fromage, mais sans pain, ou encore un steak, mais sans pommes de terre. On élimine tous les aliments à index glycémique élevé, comme la pomme de terre, le pain blanc et les pâtes.

Attention!
Si ces méthodes nous permettent de perdre du poids sans trop nous priver, le retour à une alimentation normale nous fait cependant vite reprendre les kilos perdus. Et comme ils sont riches en lipides, ces régimes peuvent représenter un certain danger pour les artères et le cœur.

Les plus connus: méthodes Montignac, Shelton et Antoine.

 

Partage X
Santé et forme

Les régimes amaigrissants à éviter