Santé et forme

Danser, c'est bon pour la santé

Istockphoto Auteur : Elle Québec Crédits : Istockphoto

Santé et forme

Danser, c'est bon pour la santé

Les experts en entraînement physique sont de plus en plus nombreux à souligner l'importance d'avoir un noyau central bien tonifié. Mais qu'est-ce qu'un noyau central (core, en anglais)? «C'est l'ensemble des muscles situés dans la région du tronc. Parmi les plus connus, on trouve le grand oblique, le petit oblique et le transverse, qui forment les abdominaux; le long et le grand dorsal; le diaphragme, ainsi que tous les muscles du plancher pelvien», explique Cristina Gonzales, danseuse, entraîneuse et professeure au Club Athlétique Mansfield de Montréal.

Mais attention. Avoir un noyau central fort, c'est bien plus qu'afficher un six-pack comme celui de Ryan Reynolds ou qu'avoir un ventre plat comme celui de Megan Fox. Les muscles du noyau central, enchevêtrés les uns sur les autres, demeurent peu apparents, même lorsqu'ils sont bien développés. Il ne faut toutefois pas les sous-estimer: ce sont eux qui soutiennent notre colonne vertébrale et alignent notre posture.

Selon Mme Gonzales, la danse, peu importe le style pratiqué, exige une grande maîtrise du corps, laquelle est associée à un noyau central fort. «Tous les mouvements, y compris ceux des bras, des jambes et de la tête, prennent naissance dans le noyau central. Les abdominaux génèrent la force, tandis que la région pelvienne et le thorax jouent le rôle de stabilisateurs.» Grâce aux muscles posturaux, les membres bougent, mais le corps, lui, demeure toujours stable.

Or, la danse a pour effet de renforcer ce fameux noyau. En outre, elle nous fait gagner en force, en équilibre et en flexibilité, sans oublier qu'elle améliore notre posture. Au quotidien, un bon alignement du corps, en plus de faciliter l'exécution des activités courantes - soulever des paquets, se pencher, marcher en talons hauts -, prévient les blessures, celles du dos notamment.

 

Selon Manon Levac, danseuse professionnelle, professeure et directrice du programme de baccalauréat en danse à l'UQAM, «un noyau central en santé allonge la silhouette et favorise le bon fonctionnement des organes vitaux. Par exemple, une bonne posture aura une incidence bénéfique sur notre respiration. Alors qu'un dos arrondi ou une poitrine affaissée provoquent l'écrasement partiel des poumons, un maintien adéquat leur permet de se déployer pleinement, ce qui améliore la capacité respiratoire.»

Mme Levac souligne que la danse met tout le corps en mouvement. «Lorsqu'on danse, on utilise chacun des groupes musculaires, même ceux qui sont peu sollicités dans la vie quotidienne. Bien que les muscles ne travaillent pas tous aussi fort, ils sont tous activés.»

La danse ne fait pas que nous dégourdir. Mme Gonzales explique qu'elle nous permet aussi d'augmenter notre conscience corporelle. «Le danseur doit se concentrer sur chacune des parties de son corps. C'est de cette façon qu'il peut effectuer ses mouvements à la perfection.»

On a toujours eu l'impression d'avoir les deux pieds dans la même bottine? Eh bien, avec un peu de patience, la danse nous aidera à améliorer notre coordination. Car derrière chaque pas de danse, il y a toute une gym du cerveau. Pour apprendre une figure, il faut focaliser son attention sur une action, un but précis. Il s'agit d'un véritable travail de concentration. Et de mémorisation! Car il est impossible de reproduire un enchaînement chorégraphique sans l'intervention de la mémoire.

Manon Levac ajoute que «la danse aide également à affiner notre expression artistique. Même si le cours respecte un cadre structuré, il nous invite à faire preuve de créativité dans l'interprétation des mouvements.» Elle donne l'exemple des cours de tango, où tous les élèves doivent présenter les mêmes figures. «C'est dans leur façon d'exécuter les pas que les gens se distinguent.»

Si la danse peut nous aider à renforcer notre noyau central, à éveiller notre conscience corporelle et à améliorer notre coordination, elle doit surtout nous permettre de nous amuser. D'ailleurs, Cristina Gonzales et Manon Levac estiment que la meilleure raison d'enfiler ses chaussons, c'est encore de vouloir avoir du plaisir!

 

 

À LIRE: Cinq types de danse pour garder la forme

Commentaires
Partage X
Santé et forme

Danser, c'est bon pour la santé