Maquillage

Wende Zomir: la femme derrière Urban Decay

Auteur : Elle Québec

Maquillage

Wende Zomir: la femme derrière Urban Decay

Ses études en Belgique: «Dans mon lycée, il y avait des étudiantes d'une foule de nationalités différentes. Toutes exprimaient leur style d'une façon bien personnelle. J'y ai appris à conjuguer la beauté au féminin pluriel, et à oser mille et une excentricités.»

Ses premiers balbutiements en maquillage: «J'ai toujours été folle des cosmétiques. Pour mes 13 ans, ma mère m'a donc offert un coffret de maquillage. C'est à cette époque que j'ai commencé à mixer les couleurs et les finis, bref, à expérimenter. Je me maquillais si lourdement qu'un jour on m'a même renvoyée de l'école pour que j'aille me nettoyer le visage!»

Son style: «Je suis née au Texas, et là- bas, la démesure a force de loi: les coiffures sont volumineuses, et les maquillages, tape-à-l'œil. Moi, j'ai plutôt opté pour un style féminin, doublé d'accents rock and roll, presque rebelles. Pour preuve: j'aime les paillettes, mais aussi le piercing; les escarpins, mais aussi les bottillons de moto.»

Ses designers préférés: «J'adore la variété! Je craque pour les vêtements de Barbara Bui et d'Alexander McQueen , les sacs de Balenciaga, et les chaussures d'Yves Saint Laurent et de Gianvito Rossi.»


Son coiffeur: «Louis, du salon Madison, à Newport Beach. Il me fait des coupes laver-porter, pour que je n'aie jamais à me prendre la tête quand je me coiffe.»

Son rituel de maquillage: «C'est tout ou rien. Soit je mets le paquet: contouring, ombres à paupières, mascara, rouge à lèvres, vernis à ongles. Soit je suis minimaliste: baume sur les lèvres, fard monochrome et trait d'eyeliner.»

Sese parfums et ses soins chouchous: «Quand on m'offre un parfum, j'en vaporise dans la maison, jamais sur moi. Quant à mes produits de soins, ils doivent être spécialisés et performants, comme ceux de la gamme SkinCeuticals.»

Son leitmotiv: «Repenser la beauté en repoussant toujours plus loin les limites. D'ailleurs, mes employés ne sont soumis à aucun code vestimentaire: je les encourage à exprimer leur créativité sous toutes ses facettes, pour faire bouillonner les idées.»

Sa plus grande réussite: «Mes deux fils, qui ont aujourd'hui 9 et 12 ans. Ils sont beaux, intelligents et attendrissants. Qu'est-ce qu'une mère peut demander de plus?»  

À DÉCOUVRIR:
Beauté: les produits cultes et leurs équivalents à bas prix
Ménage du printemps: quels produits de beauté jeter quand?
12 astuces beauté pour un look sexy 

Commentaires
Partage X
Maquillage

Wende Zomir: la femme derrière Urban Decay