Maquillage
23 nov. 2010

Trois tendances maquillage des fêtes 2010

Par Angélique Martel

Imaxtree.com Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree.com

Maquillage
23 nov. 2010

Trois tendances maquillage des fêtes 2010

Par Angélique Martel

Rouge rutilant

Point phare du dernier défilé de Chanel: les lèvres coquelicot. Pour pimenter son look vite fait, c'est le bouquet! Car, qu'on ait un teint de lait ou qu'on soit née avec des iris foncés, le rouge met tout le monde en beauté.

Comment on fait?

On s'assure d'abord de lisser ses lèvres, en les gommant délicatement et en les hydratant régulièrement avec un baume. Puis, avant de colorier sa moue, on l'apprête avec une fine couche d'anticernes ou de fond de teint, afin d'optimiser la tenue et l'authenticité de la couleur des pigments du rouge à lèvres. Avec un traceur, on vient ensuite baliser la bouche en remontant légèrement le trait en dessous des commissures, pour lui donner plus de pulpeux. Puis on crayonne toute la surface des lèvres, avant d'appliquer le rouge au bâton (la couleur sera ainsi plus dense et plus intense que si on utilisait un pinceau).

On évite:

«Les yeux charbonneux ou les joues empourprées. Pour être raffiné, ce maquillage doit être savamment dosé, reconnaît Julie Cusson, maquilleuse pour Chanel. Donc, pour tout ce qui est périphérique à la bouche, on met la pédale douce. Et on troque le rubis contre du rose, si on a les lèvres fines.»

De bons alliés:

  • Rouge à lèvres Rouge Coco Gabrielle, de Chanel, 38 $ dans les grands magasins et chez Murale, chanel.com
  • Baume hydratant protecteur FPS 8 Aquasource Lèvres, de Biotherm, 20 $ dans les grands magasins et pharmacies. 1 866 BIOTHERM;biotherm.ca

 

Vous cherchez des idées pour cuisiner des plats de Noël? Vous ne savez pas comment vous coiffer pour le réveillon? Vous trouverez toute l'inspiration dont vous avez besoin dans le dossier spécial des Fêtes de Moka Sofa.

 

 

Oeil de lynx

Au réveillon, pourquoi ne pas jouer les tragédiennes et emprunter à Gaultier le look théâtral qu'il a donné aux mannequins de son plus récent défilé? Tout à fait de circonstance, pour fouler avec style les planches de la piste de danse.

Comment on fait?

On brosse d'abord ses sourcils, puis on étire leur ligne et on comble leurs trous à l'aide d'un fard de même intensité que leurs poils. On matifie ensuite ses paupières, les couvrant de fond de teint et les saupoudrant d'un nuage de poudre libre. Après coup, en se servant d'un pinceau cylindrique, on vient marquer le creux de chaque paupière avec une ombre satinée anthracite. On remonte le tracé à la pointe des sourcils (en le dégradant légèrement) et, avec le même fard, on vient délimiter les cils supérieurs. On y superpose un fin trait d'eyeliner, puis on applique beaucoup de mascara noir avant de venir galber notre frange naturelle avec des faux cils tape-à-l'œil.

On évite:

«Les faux cils très ourlés. Pour que l'effet œil de biche soit parfait, il faut plutôt miser sur une frange assez raide, dont les poils vont en s'allongeant graduellement, suggère Julie Cusson. De même, si on a l'œil très saillant ou une paupière sans creux, ce maquillage très typé n'est pas pour nous.»

De bons alliés:

  • Boîtier Le Sourcil, de Chanel, 70 $, dans les grands magasins et chez Murale, chanel.com.
  • Frange de faux cils 42, de MAC, 16,50 $ la paire, dans les boutiques MAC, chez Ogilvy et La Baie. 1 800 387-6707; maccosmetics.ca.

 

Cercle polaire

Si on préfère la fraîcheur aux coups d'éclat tapageurs, on s'inspire de Michael Kors. Et pour arborer avec féminité notre étole de fourrure préférée, on fait comme si on rentrait d'une balade au grand air, les joues rosies et le teint givré.

Comment on fait?

On s'applique à faire de notre visage un canevas parfait. Avant de se maquiller, on hydrate sa peau et on prend un soin jaloux du contour de nos yeux, en utilisant une crème ou un sérum sur mesure, idéalement additionné de pigments réfléchissants. On couvre ensuite de cache cerne la portion bleutée de notre paupière. On poursuit en appliquant notre fond de teint aux doigts, l'étirant de la zone médiane vers les contours du visage. Puis on tamponne deux gouttes d'enlumineur liquide sur les zones bombées du faciès. Après coup, en souriant devant la glace, on fait émerger le volume de nos joues, les chatouillant de blush bonne mine (rosé si on a le teint pâle, sinon abricoté). On termine en glaçant le maquillage sous une pulvérisation de brumisateur.

On évite:

«Le blush posé avec trop d'intensité et de rondeur sur les joues, au risque de nous donner l'air d'une poupée russe, remarque l'artiste Julie Cusson. On se tient aussi loin des fonds de teint trop mats ou trop brillants, qui ont tendance à s'agglutiner dans les creux du visage et à mettre nos défauts en relief.»

De bons alliés:

  • Enlumineur nacré Girl Meets Pearl, de BeneFit, 34 $, dans certains Pharmaprix, chez La Baie et Sephora. 1 800 781-2336; benefitcosmetics.com.
  • Blush en poudre Soft Pink, de Make Up For Ever, 22 $, chez La Baie et Sephora. 514 288-4445; makeupforever.com.

 

Merci à Julie Cusson, artiste maquilleuse nationale pour Chanel.

 

 

 

 

 

 

Vous cherchez des idées pour cuisiner des plats de Noël? Vous ne savez pas comment vous coiffer pour le réveillon? Vous trouverez toute l'inspiration dont vous avez besoin dans le dossier spécial des Fêtes de Moka Sofa.

 

 

Mots-clés
Partage X
Maquillage

Trois tendances maquillage des fêtes 2010