Maquillage
25 mai 2011

Parfum: trouver son essence

Par Elle Québec

istockphoto.com Auteur : Elle Québec Crédits : istockphoto.com

Maquillage
25 mai 2011

Parfum: trouver son essence

Par Elle Québec

Entraîner son nez

Les recherches ont montré que l'odorat de l'être humain - très lié au goût - se forme avant même la naissance, dans le ventre de la mère. Il paraît qu'à sept mois, foetus pourrait déjà profiter des odeurs que transmet liquide amniotique. Pas ragoûtant tout ça? Peut-être pas, non, mais cela nous permet tout de même de naître avec un nez relativement fonctionnel. Le raffinement de l'odorat, lui, vient avec le temps. C'est à force de curiosité et d'entraînement qu'on finit par l'affûter. Jean-Claude Ellena, nez réputé et parfumeur exclusif de la maison Hermès, nous suggère quelques pistes pour ouvrir nos horizons olfactifs et apprendre à décoder les accords les plus subtils.

1. On chérit les parfums

Si on veut réellement préciser ses goûts et accroître ses capacités olfactives, il faut se passionner pour les odeurs, comme on le fait pour le vin, le cinéma, la littérature ou la mode.

2. On hume ce qu'on déguste

C'est en prenant le temps de sentir ce qu'on porte à sa bouche qu'on façonne le mieux sa mémoire des parfums, car l'alimentation joue rôle dans le développement des repères olfactifs.

3. On s'ouvre aux cultures

Il faut savoir apprécier la nouveauté, apprendre à s'aventurer hors de sa zone de confort. Et pas la peine de prendre l'avion pour ça: il suffit d'aller respirer différentes plantes et fleurs exotiques chez le fleuriste ou au jardin botanique, ou de pousser la porte de restos indiens, japonais, africains, européens, etc.

4. On fait preuve de curiosité

Pour devenir un bon nez, il faut avoir une attitude de maraudeur et porter à nos narines - ne serait-ce que quelques secondes - tout ce qui nous passe entre les mains (de nouvelles chaussures en cuir, un morceau de papier, une cigarette, un fruit, un bouquet d'épices...).

5. On se crée des souvenirs

Les odeurs sont rattachées à la mémoire et aux émotions. Pour pouvoir être facilement identifiées, elles doivent être associées à un souvenir, une image, une couleur, un événement... Quand on découvre un nouvel effluve, on s'efforce donc d'enregistrer les moindres petits détails associés à ce moment, comme le lieu dans lequel on se trouve, les gens qui nous entourent, le contexte, etc. Cet exercice nous aidera à distinguer les notes plus aisément par la suite.

ANGÉLIQUE MARTEL

DÉCOUVREZ 5 PARFUMS À SENTIR ABSOLUMENT! 

Comment trouver son parfum?

Et si, plutôt que de butiner de flacon en flacon, on adoptait un sillage qui correspond à notre moi profond? Sylvaine Delacourte, directrice du développement des parfums chez Guerlain, nous aiguillonne.

1. Plonger dans sa mémoire

Nos préférences olfactives ont été façonnées par les moments heureux de notre enfance. L'odorat étant étroitement lié aux émotions, c'est l'odeur des trèfles qu'on cueillait durant nos vacances d'été ou l'arôme sucré du gâteau à la vanille de notre grand-mère qui ont déterminé les notes qu'on aime porter aujourd'hui.

2. Tester à l'aveugle

On se laisse trop facilement séduire par le prestige d'une marque, les courbes d'un flacon ou l'esthétique léchée d'une campagne publicitaire. Pour empêcher ces éléments de fausser notre choix, on fait appel à un service de consultation où, après nous avoir interrogée sur nos goûts, un conseiller nous fera essayer deux ou trois fragrances sans toutefois nous préciser leur nom. Si on a un chouchou, on en demande un échantillon. Il ne faut jamais acheter un parfum sur un coup de tête.

3. S'accorder du temps

Pendant quelques jours, on oublie tous les flacons qui trônent déjà sur notre coiffeuse et on ne se parfume qu'avec l'échantillon obtenu en consultation. Le meilleur moment pour tester une fragrance? Avant d'aller au lit. Comme notre odorat est moins sollicité durant la nuit, il est alors plus facile de déterminer si une odeur nous plaît ou non. Idem au réveil où l'on peut pleinement apprécier l'empreinte des notes sur notre peau.

4. Tenir compte des commentaires

Ce qui rend les parfums aussi fascinants, c'est qu'ils prennent une odeur différente sur chaque femme. Un même sillage se révélera tendrement féminin ou très charnel en fonction de la chaleur, du pH et de l'hydratation de la peau de celle qui le porte. On se montre donc attentive aux réactions de notre entourage. Comme elles ne sont influencées par aucun lien affectif, les remarques qui nous sont adressées par de parfaits inconnus demeurent toutefois les plus fiables. Mais quoi qu'en disent les autres, l'important, c'est d'abord que notre fragrance nous plaise.

 

ANDRÉE-ANNE LÉONARD 

5. Se méfier des idées préconçues

Il arrive parfois que l'image qu'on se fait de soi-même ne corresponde pas tout à fait à la réalité. Or, les parfums nous offrent une merveilleuse façon de découvrir qui on est vraiment. En nous permettant de renouer avec notre côté irrationnel, les odeurs peuvent nous dévoiler des facettes insoupçonnées de notre personnalité. Il ne faut donc pas s'étonner si on craque pour un sillage affirmé alors qu'on se croyait plutôt réservée.

6. Construire sa garde-robe olfactive

On devrait posséder deux déclinaisons de notre fragrance fétiche: un parfum ou extrait, qu'on applique sur la nuque, la poitrine et les poignets pour asseoir les notes de tête, de coeur et de fond, ainsi qu'une eau de toilette dont on s'asperge plusieurs fois par jour afin de raviver notre sillage. Celles qui ne peuvent se résoudre à ne porter qu'un seul parfum s'offriront deux ou trois compositions de la même famille que leur fragrance de prédilection: l'une servira à séduire, l'autre à se rafraîchir, et la dernière apportera le réconfort. Certaines femmes préféreront porter leurs fragrances en alternance, au fil des saisons. C'est un choix propre à chacune.

7. S'ouvrir au changement

En principe, un parfum bien choisi nous suivra toute notre vie. Cependant, il arrive que la prise de médicaments ou les fluctuations hormonales qui se produisent au fil du temps fassent tourner l'odeur de notre fragrance chérie ou encore que nos goûts se modifient avec les années. Dans l'une ou l'autre de ces situations, on se tourne vers des parfums qui déclinent nos effluves préférés dans des versions plus nobles (essence, absolu) ou qui les marient avec des matières inattendues.

Se parfumer autrement

  • Vaporiser un peu d'eau de toilette sur une noisette d'hydratant corporel inodore. n Laver sa lingerie avec le gel douche assorti à sa fragrance.
  • Parfumer sa brosse à cheveux au lieu de vaporiser la composition directement sur sa chevelure.
  • Égayer les jours gris en aspergeant d'eau de toilette l'intérieur de son parapluie.

ANDRÉE-ANNE LÉONARD

 

DÉCOUVREZ 5 PARFUMS À SENTIR ABSOLUMENT!

 

Partage X
Maquillage

Parfum: trouver son essence