Maquillage

Les nouveaux codes maquillage de l'automne 2010

Auteur : Elle Québec

Maquillage

Les nouveaux codes maquillage de l'automne 2010

Les non-règles d'Aaron De Mey, directeur artistique du maquillage pour Lancôme

On n'en fait qu'à sa tête. Le maquillage sert essentiellement à deux choses: à nous donner le sentiment d'être belle et à décupler notre assurance. Si c'est ce qu'on éprouve en s'observant dans le miroir, alors l'opinion des autres importe peu.

On revoit ses techniques d'application. On peut transformer son look rien qu'en changeant la façon d'étaler son fard à joues. Pour se donner un teint santé (et dissimuler un peu les cernes!), on dépose la couleur très haut, au centre des pommettes; pour créer une allure raffinée, on fond les pigments sous l'os des joues, de façon à sculpter les traits.

On tombe dans les extrêmes. Soit on adopte le look «zéro maquillage» popularisé dans les années 1990, soit on joue à fond sur les couleurs, comme dans les années 1970 et 1980. On évite à tout prix les entre-deux qui manquent terriblement de personnalité.

On enfreint les codes comme une pro. Le secret est d'appliquer soigneusement le cache-cerne et le fond de teint. Pourquoi? Parce que les looks fantaisistes exigent une peau sans défauts.

On flirte avec la démesure. On pare ses paupières d'ombres aux couleurs de métaux précieux. On s'assure de mettre en évidence ces «fards-bijoux » en les étalant jusque sur les arcades sourcilières et en allongeant le trait au coin externe des yeux.

On détourne l'usage des produits. On donne congé au rouge à lèvres et on colore sa bouche en appliquant une poudre rose nacré avec son doigt. On «scelle» ensuite les pigments avec un baume hydratant. 

 

Photo: Imaxtree.com (Défilé Valentino)

 

Vous cherchez des idées pour cuisiner des plats de Noël? Vous ne savez pas comment vous coiffer pour le réveillon? Vous trouverez toute l'inspiration dont vous avez besoin dans le dossier spécial des Fêtes de Moka Sofa

 

 

 

Les non-règles de James Boehmer, maquilleur en chef de Nars à l'international

On trompe ses fards fétiches. Si on ne sait plus depuis combien de temps on porte le même maquillage, il est temps de revoir sa routine beauté. En restant fidèle à son look trop longtemps, on court le risque d'avoir l'air dépassée.

On se fie à son instinct. C'est un réflexe: on est spontanément attirée par les teintes qui nous vont bien..

On s'amuse avec ses cosmétiques comme on le fait avec ses vêtements. Les fards sont faits pour qu'on s'exprime. Est-on d'humeur «Brigitte Bardot» ou «Joan Crawford» aujourd'hui?.

On puise dans l'héritage rétro. Par exemple, on revisite le look sixties en adoptant le trait d'eyeliner félin et la bouche effacée. La nouveauté? On fait disparaître les sourcils sous une couche de fond de teint..

On met en valeur ses atouts séduction. On ne devrait surtout pas se priver d'associer des yeux charbonneux à une bouche soutenue.

On oublie des étapes. Un maquillage à essayer: le smoky eye inachevé. On respecte la marche à suivre habituelle, en omettant d'appliquer du mascara à la fin.

<On assume ses excès. On a un peu forcé la note? Tant pis! On est moins banale avec un peu trop de maquillage qu'avec rien du tout!

On adopte cette couleur qu'on n'a encore jamais osé porter. Parce qu'elle est entièrement nouvelle, cette nuance peut à elle seule réinventer notre maquillage. On l'applique sur les paupières du haut et du bas avec la même assurance que s'il s'agissait d'un ton neutre.

<On soustrait un élément. Coco Chanel suggérait de terminer son habillage en retirant un accessoire. On fait la même chose avec sa routine beauté: on maquille tout, puis on efface, par exemple, le fard à joues.

On ressuscite un vieux classique. On redécouvre la star des années 1990: le crayon contour des lèvres. On s'en sert pour souligner le relief de sa bouche à gros traits. Ce n'est pas naturel pour deux sous, mais c'est vraiment sexy.

 

Photo: Imaxtree.com (Défilé Valentino) 

Leurs produits chouchous

 

ombres-lancome.jpg

Ombres à paupières Ombre magnétique Black macadam et Urban silver, de Lancôme (47 $ ch. en série limitée).

 

 

 

anticerne-lancome.jpg

 

Anticernes protecteur Effacernes hydrofuge Beige 3, de Lancôme (31 $).

 

 

 

 

 

poudre-lancome.jpg

 

 

Poudre universelle La Rose Déco Rose Selavy, de Lancôme (47 $ en série limitée).

 

 

 

 

 

rouge-levre-nars.jpg

 

Rouge à lèvres Jungle red, de Nars (30 $).

 

 

 

 

 

fard-nars.jpg

 

 

Fard à joues Douceur et ombre essentielle Daphne, de Nars (29 $ et 26 $).

 

 

 

 

crayon-nars.jpg

 

Crayon contour des yeux Black moon, de Nars (25 $).

Crayon à lèvres Jugle red, de Nars (25 $)

 

 

 

 

Photo: Studio André Doyon (produits)

 

À LIRE: Rencontre avec Pat McGrath, la maquilleuse virtuose

 

 

 

 

 

Vous cherchez des idées pour cuisiner des plats de Noël? Vous ne savez pas comment vous coiffer pour le réveillon? Vous trouverez toute l'inspiration dont vous avez besoin dans le dossier spécial des Fêtes de Moka Sofa

 

 

Commentaires
Partage X
Maquillage

Les nouveaux codes maquillage de l'automne 2010