Maquillage
20 déc. 2011

Beauté: les icônes d'hier et d'aujourd’hui

Par Mishal Cazmi, adaptation de Karine Benoist

Auteur : Elle Québec

Maquillage
20 déc. 2011

Beauté: les icônes d'hier et d'aujourd’hui

Par Mishal Cazmi, adaptation de Karine Benoist

La vedette de cinéma

Hier: Anna Karina
L'actrice danoise a été la muse et la femme du cinéaste de la nouvelle vague Jean-Luc Godard dans les années 1960. Née Hanne Karin Blarke Bayer, la starlette a fait ses débuts comme mannequin pour Pierre Cardin et Coco Chanel, qui la rebaptisa Anna Karina. La jeune beauté était aussi connue pour son regard félin et son sourire coquet.

Photo: Getty Images

 

 

 

 

 

 

zooey-deschanel-icone-275.jpgAujourd'hui: Zooey Deschanel
Zooey Deschanel a brisé bien des cœurs dans le film 500 days of summer, et a suscité la jalousie de plusieurs d'entre nous avec sa frange et ses jolies boucles brunes savamment décoiffées. Ses grands yeux bleus et son sourire espiègle lui ont valu le titre de «fille d'à côté» par excellence.

Photo: BANG

 

 

 

 

 

 

 

 

brigite-bardot-icone-275.jpgLa sexe-symbole

Hier: Brigitte Bardot
Brigitte Bardot possédait une sensualité bouillonnante et collectionnait les hommes. Ses lèvres pulpeuses, son fameux trait de ligneur façon œil de biche et son chignon choucroute ont fait d'elle une icône charnelle.

Photo: Getty Images 

 

 

 

 

 

 

 

Lara-Stone-icone-275.jpgAujourd'hui: Lara Stone
La carrière de la mannequin de 27 ans a pris son envol en 2006, et la belle est rapidement devenue l'une des égéries du magazine Vogue (Carine Roitfeld lui a consacré un numéro complet) et une valeur sûre des défilés. Avec ses airs de Brigitte Bardot, elle a été nommée «l'antimodèle» par Cathy Horyn du New York Times en raison de l'espace entre ses dents, de ses sourcils décolorés et de ses courbes incendiaires.

Photo: Imaxtree.com

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ingénue

Hier: Françoise Hardy
Avec sa voix de velours et sa grande classe, Hardy incarnait la quintessence du parisien cool. Dans les années 1960, la chanteuse française est devenue un incontournable de la musique pop française. Ses longs cheveux droits et ses pommettes saillantes ont contribué à son succès autant chez les hommes que chez les femmes.

Photo: Getty Images 

 

 

 

 

 

 

charlotte-gainsbourg-icone-275.jpgAujourd'hui: Charlotte Gainsbourg
Charlotte Gainsbourg est une icône du minimalisme avec ses cheveux naturels et son maquillage sobre. Cette beauté atypique est aussi la muse et confidente de Nicolas Ghesquière et, depuis peu, l'ambassadrice de la nouvelle fragrance de Balenciaga, L'essence. «Charlotte est très douce, mais aussi très forte. Elle n'est pas artificielle», a confié le directeur artistique de la marque au Vogue japonais.

Photo: Getty Images 

 

 

 

 

 

 

 

Diana-Ross-icone-275.jpgLa chanteuse glamour

Hier: Diana Ross
Diana Ross a été l'une des plus grandes interprètes de sa génération. D'abord membre du groupe The Supremes, elle a ensuite entrepris une carrière de chanteuse solo puis d'actrice. Ross était l'incarnation même du glamour: faux cils kilométriques, pommettes hautes, chevelure afro. En 2005, la marque de cosmétiques MAC l'a élue icône de beauté de l'année.

Photo: Getty Images 

 

 

 

 

 

Beyonce-icone-275.jpgAujourd'hui: Beyoncé
Qu'elle se la joue femme fatale comme son alter ego Sasha Fierce ou fille de bonne famille, Beyoncé a tout pour plaire. Ajoutez à cela un sourire étincelant, des jambes interminables et une voix du tonnerre, et vous obtenez la diva la plus redoutable en ville. Elle sait aussi se faire caméléon en se transformant en Audrey Hepburn (voir sa vidéo Countdown) ou en Marlene Dietrich, comme sur la couverture de L'Uomo Vogue.

Photo: BANG

 

 

 

 

 

 

La beauté caméléon

Hier: Jean Harlow
L'actrice des années 1930 a été la première à arborer une coiffure platine au cinéma. Harlow a donc ouvert la voie à plusieurs autres blondes qui ont bâti leur notoriété grâce à leur chevelure d'or, notamment l'archétype en la matière, Marilyn Monroe.

Photo: Getty Images 

 

 

 

 

 

 

 

Gwen-Stefani-icone-275.jpgAujourd'hui: Gwen Stefani
Contrairement à Jean Harlow, Gwen Stefani ne doit pas la signature de son look uniquement à sa fabuleuse blondeur et à sa moue écarlate (le «rouge russe» mat de MAC est sa teinte). Et ce, bien que la chanteuse ait interprété l'actrice mythique au grand écran dans le film The aviator, de Martin Scorsese, et l'ait incarnée sur une couverture du ELLE anglais. Qu'elle adopte la coque rock façon Pompadour ou des chignons à la princesse Leia, c'est le look rétro-glam qui lui sied le mieux.

Photo: BANG

 

 

 

 

 

Rita-Hayworth-icone-275.jpgLa pin-up toute en courbes

Hier: Rita Hayworth
L'actrice et mannequin Rita Hayworth était une beauté mythique des années 1940. Sa fameuse crinière d'un roux flamboyant qui allait devenir sa marque de commerce n'était toutefois pas de sa teinte naturelle. Brune à l'origine, Hayworth changea la couleur de ses cheveux à de nombreuses reprises pour ses rôles (on parle de huit différentes teintes pour autant de films). Elle a aussi participé à des campagnes publicitaires pour Max Factor.

Photo: Getty Images 

 

 

 

 

 

Christina-Hendricks-icone-275.jpgAujourd'hui: Christina Hendricks
Christina Hendricks est connue pour son rôle de Joan Holloway, une secrétaire aux formes affriolantes, dans la série Mad men. Dans la réalité, la plastique d'Hendricks nous rappelle celle des pin-up d'autrefois. Blonde naturelle, elle teint ses cheveux d'un roux incendiaire depuis toujours ou presque.

Photo: BANG

 

 

 

 

 

 

 

 

Partage X
Maquillage

Beauté: les icônes d'hier et d'aujourd’hui