Cheveux
12 juil. 2012

Tendance cheveux: les mèches roses d'Aura Friedman

Par Emmanuelle Martinez-Curvalle

Imaxtree Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree

Cheveux
12 juil. 2012

Tendance cheveux: les mèches roses d'Aura Friedman

Par Emmanuelle Martinez-Curvalle

Photo: Collection été 2012 de Peter Som

 

L'inspiration

Lorsque le designer Peter Som a fait appel à Aura Friedman, ambassadrice des produits Wella Professionals et coloriste au salon Serge Normant, à New York, c'était pour lui confier la tâche de trouver le «ton» capillaire de son défilé de printemps-été 2012. Pour accompagner des créations graphiques, colorées et des lignes résolument féminines, il fallait choisir une couleur et un style capables d'exacerber cette féminité tout en soulignant la touche d'indépendance et de rock'n'roll qui caractérise la femme moderne. «Lorsque je lui ai présenté ma palette rose gold, qui joue sur différentes déclinaisons de rose et de blond doré, il a eu un coup de cœur, dit Aura Friedman. On retrouve beaucoup de ces nuances sur son mur d'inspiration, ce qui permet d'assurer une vraie cohérence avec l'esprit de la collection.»

 

La vie en rose

Pourquoi le rose? Cela fait déjà plusieurs années qu'Aura s'intéresse à cette couleur, qu'elle décline dans tous les tons et sur toutes les têtes, même les plus célèbres! La chanteuse MIA a été la première à l'oser, il y a quelques années, suivie plus récemment par l'actrice Blake Lively. Pour la coloriste professionnelle, non seulement le rose est frais et féminin, mais il est aussi très flatteur pour le teint, peu importe le type de carnation. «Avec ma gamme fétiche, rose gold, il me suffit d'équilibrer les dosages pour adapter la coloration à l'envie et aux besoins de la personne», souligne-t-elle. Par exemple, pour un teint olive, Aura met à peu près autant de rose que de doré, mais sa palette comprend aussi des tons qui vont du pêche au saumon, en passant par l'abricot et le mauve. Froides ou chaudes, les nuances s'harmonisent avec la couleur de la peau, des yeux et des cheveux pour apporter une touche de lumière, de fraîcheur, de douceur ou de rock! Rousse, blonde, châtain ou brune, toute chevelure peut se permettre cette tendance. La clé? Placer les mèches au bon endroit pour optimiser leur effet.

Photo: Collection été 2012 de Peter Som

 

Mèches: la technique

Pour l'instigatrice de la tendance, une fois qu'on a trouvé son ton de rose, le plus important est de savoir où et comment l'utiliser afin d'obtenir le meilleur résultat possible. «Habituellement, je ne suis pas fan de la mèche épaisse et franche qu'on plaque sur le dessus de la tête. Je préfère l'effet plus subtil de touffes fines disséminées à différents endroits stratégiques de la chevelure», précise-t-elle. Ainsi, on en peut placer une ou plusieurs sous les cheveux, près de la nuque, afin que la couleur se mêle aux longueurs et dépasse par endroits, au gré des mouvements. Ou encore créer quelques petites mèches sur le dessus de la tête, d'un seul côté ou des deux, pour obtenir un look plus fort.

 

Vraies mèches ou extensions?

Si la tendance du rose nous tente, mais que l'audace nous manque, on peut toujours opter pour la pose d'extensions. En vraie pro, Aura Friedman travaille avec des mèches composées de cheveux naturels qu'elle décolore pour leur donner le ton choisi. Ensuite, elle veille à teindre la base de chacune (sur environ cinq centimètres) de la même couleur que la chevelure. «Il est important que la racine de l'extension se fonde parfaitement dans l'ensemble. Le résultat final est bien plus naturel», explique-t-elle. La beauté de la chose, c'est qu'on peut porter les mèches et les retirer selon l'envie du moment. Et, avouons-le, c'est un peu moins risqué que la coloration!

 

 

À LIRE: Cheveux: on s'inspire des stars!

 

 

 

Mots-clés
Partage X
Cheveux

Tendance cheveux: les mèches roses d'Aura Friedman