Cheveux

Le retour de la permanente!

Auteur : Elle Québec

Cheveux

Le retour de la permanente!

La permanente, c'est quoi au juste? Une technique de frisage des cheveux qui, comme son nom l'indique, est permanente. Elle est effectuée en salon, par des professionnels.

Ça fonctionne comment? Par l'application de deux traitements chimiques successifs. «Après avoir mouillé et essoré la chevelure, on applique un premier produit dit “réducteur”, qui brise la structure des cheveux (les “ponts”) à l'intérieur du cortex (responsable de leur morphologie naturelle) pour permettre ensuite de leur donner la forme désirée, explique Nicole Dupuis, directrice technique du groupe L'Oréal. On enroule alors les cheveux sur des bigoudis, puis on dépose un deuxième produit, le “fixateur”, qui imprime la forme des boucles de façon permanente.

Il faut prévoir au moins une heure pour le traitement. Le résultat de la permanente dépend de deux facteurs: la taille des bigoudis, qui détermine la grosseur et le style des boucles, et la qualité des produits chimiques utilisés, laquelle aura un impact sur la santé des cheveux après le traitement.» Une permanente de qualité ne brise pas plus de 30 % des “ponts” à l'intérieur des cheveux. Au-delà de ce pourcentage, on sensibilise la chevelure et on risque de l'abîmer. Conclusion: on s'informe auprès de son coiffeur.

À quoi faut-il s'attendre? Une fois frisés, les cheveux le restent tant qu'ils ne sont pas coupés. Que faire alors avec l'éventuelle repousse? «Lorsqu'elle atteint six pouces – pas avant –, il est possible de faire une retouche; c'est ce qu'on appelle la “permanente racines”», précise Nicole Dupuis.

À éviter: les permanentes sur des cheveux décolorés, colorés au henné ou défrisés chimiquement. Quant aux cheveux sensibilisés par les colorations à répétition, les traitements chimiques ou l'utilisation régulière du fer coiffant, on les chouchoute au maximum avec des soins ciblés plusieurs mois avant de les permanenter.

Défilé automne-hiver de Jean Paul Gautier
Photo: Marcio Madeira

 

Autre option pour celles qui craignent d'y perdre leurs cheveux: les semi-permanentes. Elles procurent à la chevelure du volume et des boucles, plus souples qu'avec une permanente régulière, et leur effet disparaît après 20 shampoings. Nos suggestions: Nexture, d'Iso et Texturizer, de Goldwell.

Et l'entretien? On recommande de couper les cheveux tout de suite après la permanente. Même si les formules ont beaucoup évolué et qu'elles sont bien plus douces qu'autrefois, ces techniques (permanente et semi-permanente) brutalisent néanmoins la fibre capillaire. Aussi, il est important de traiter les cheveux par la suite avec des soins adaptés (shampoings, revitalisants et masques traitants, produits coiffants hydratants) qui restaurent l'équilibre de la fibre capillaire agressée, nourrissent les cheveux endommagés, éliminent les frisottis et facilitent la mise en plis.

Combien ça coûte? De 50 $ à 200 $ pour une permanente, et de 45 $ à 90 $ pour une semi-permanente.LES ROIS DU RESSORTS

  • Salon Coupe que Coupe, 573, Grand Boulevard, l'Île-Perrot, (514) 425-2520
  • Salon Orbite, 221 av. Laurier Ouest, Montréal, (514) 271-6333
  • Salon Jumbo Jumbo, 165 rue Saint-Jean, Québec, (418) 525-8626


    Article publié originalement dans le magazine ELLE QUÉBEC

    Oui, je m'abonne en ligne!
  • Commentaires
    Partage X
    Cheveux

    Le retour de la permanente!