Cheveux

Frederic Fekkai, le coiffeur des stars

GRACIEUSET� DE FR�D�RIC FEKKAI Photographe : GRACIEUSET� DE FR�D�RIC FEKKAI Auteur : Elle Québec

Cheveux

Frederic Fekkai, le coiffeur des stars

Mon programme VIP du jour? Rendez-vous au salon de Frédéric Fekkai sur la 5e Avenue, à New York, transport en hélicoptère jusqu'à sa résidence de Millbrook, au New Jersey, et réception en sa compagnie... Oui, ma chère!

Après avoir quitté le bitume de Manhattan et survolé des paysages verdoyants pendant 30 minutes, j'atterris au domaine du célèbre coiffeur. J'aperçois un étang, quelques chevaux, un âne - un cadeau d'Oprah Winfrey, paraît-il! -, de même qu'une superbe villa provençale qui me donne l'impression d'être dans le sud de la France.

Frédéric Fekkai, qui est né à Aix-en-Provence, l'avoue lui-même: il n'imaginait pas que sa vie prendrait un tournant aussi glamour lorsqu'il est débarqué à New York il y a 30 ans. À observer son charme opérer au cours de la soirée, je comprends aisément comment il a pu devenir le coiffeur des stars, au point de tisser des liens d'amitié avec certaines d'entre elles, dont Jessica Lange, Salma Hayek et Leonardo DiCaprio.

Aujourd'hui, le New-Yorkais d'adoption possède huit salons - notamment sur Melrose Place, à Los Angeles, et à St-Barth -, ainsi qu'une luxueuse ligne de produits vendue aux quatre coins du globe. Je lui ai demandé quel était le secret de son succès. Entrevue entre deux gorgées de champagne.

Rien ne vous destinait à devenir un des coiffeurs les plus influents de New York. Quel a été votre parcours? J'aurais voulu fréquenter l'école des Beaux-Arts de Paris, mais mon père a préféré que j'étudie le droit. Je détestais ça! À l'époque, je faisais quelques contrats de mannequinat pour gagner un peu d'argent. Un jour, j'ai rencontré une artiste connue en France dans le milieu de la coiffure. Elle m'a proposé de travailler avec elle et j'ai tout de suite su que c'était un métier qui me plairait beaucoup. J'ai donc décidé d'apprendre la coiffure sérieusement. Par la suite, le groupe pour lequel je travaillais à Paris m'a envoyé à New York pendant un an. J'ai décidé d'y rester, et j'y ai ouvert mon premier salon quelques années plus tard. 

Comment êtes-vous devenu le chouchou des stars? Je pense que c'est parce que je ne me contentais pas de les coiffer. Je les conseillais aussi sur leur style, leur maquillage, et c'est, je crois, ce qu'elles ont apprécié.

Quelles célébrités figurent parmi votre clientèle? Jodie Foster, Scarlett Johansson, Naomi Watts, Meryl Streep, Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Charlize Theron, Heidi Klum, Claudia Schiffer, Stephanie Seymour, Pamela Anderson, Barbra Streisand, Catherine Zeta-Jones, Michael Douglas...

Avez-vous une signature particulière? J'ai toujours évité de faire des coupes trop typées. J'aime les coiffures qui reflètent la personnalité de mes clientes, qui embellissent leur visage, leur silhouette, et qui tiennent compte de la texture de leur chevelure.

Quelle coupe aujourd'hui légendaire auriez-vous aimé inventer? J'aurais bien aimé créer le bob, une coupe qui existe depuis une centaine d'années et qui durera des milliers d'années encore.

Les Nord-Américaines entretiennent-elles le même rapport à la coiffure que les Françaises? Elles préfèrent un style intemporel, tandis que les Françaises sont beaucoup plus attachées aux tendances.

La Provence semble faire partie de vos inspirations. Certains de vos produits contiennent d'ailleurs de l'huile d'olive ou encore du cidre de pomme verte... En fait, je me suis inspiré des recettes de ma grand-mère. Pour rincer ses cheveux, elle avait l'habitude d'utiliser du vinaigre de cidre, qui est un produit super clarifiant. C'est pourquoi ma ligne comprend entre autres un shampoing à base de vinaigre.

Est-ce que la Provence vous manque parfois? Oui, mais j'ai la chance de pouvoir y retourner fréquemment. Ce que je préfère là-bas, ce sont les dîners en famille, la joie de vivre ambiante et l'importance qu'on accorde à l'art. En Amérique, tout est axé sur le rendement, l'argent et la production; en Provence, ça tourne plutôt autour du plaisir.

Envisagez-vous de finir vos jours là-bas? Non. J'ai passé plus de la moitié de ma vie à New York, j'en ai fait ma ville. Je suis maintenant New-Yorkais.

 

À DÉCOUVRIR:
Les stars craquent pour la coupe au carré
Cheveux longs: on fait comme Cara Delevingne
Cheveux: réussite et échecs de stars

 

Commentaires
Partage X
Cheveux

Frederic Fekkai, le coiffeur des stars