Cheveux
21 juin 2011

Cheveux: protéger notre couleur

Par Angélique Martel

Imaxtree.com Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree.com

Cheveux
21 juin 2011

Cheveux: protéger notre couleur

Par Angélique Martel

L'été est la saison de tous les dangers pour notre coloration capillaire et ce, quelle que soit sa pigmentation. Cela dit, il faut la bichonner 365 jours par année pour éviter qu'elle se ternisse sous l'effet de tout ce qui la menace. Présentation des plus redoutables ennemis de la chevelure colorée.

Les shampoings alcalins

Certains produits qui ne sont pas conçus pour les cheveux colorés sont très astringents. Ils provoquent un dégorgement des pigments et la couleur s'affadit à la vitesse grand V.

Les agressions environnementales

Le vent dessèche et ternit la chevelure, les rayons UV la brûlent et la décolorent, le sel de mer la déshydrate, tandis que le chlore provoque une réaction chimique capable de faire tourner les pigments.

Les lavages trop fréquents

Plus on lave, plus on délave les pigments. D'ailleurs, il est très important de ne pas faire de shampoing pendant les 48 heures suivant l'application de la coloration.

Les rinçages à l'eau chaude

La chaleur a pour effet d'entrouvrir les écailles des cheveux, qui laissent alors fuir les pigments.

La routine de coiffage

Les brossages répétés, jumelés à la température élevée du séchoir et des autres outils coiffants, décapent le film protecteur des cheveux et hérissent leurs cuticules.

 

On ne chouchoute pas une crinière blonde de la même façon qu'on dorlote une chevelure rousse ou brune. On adopte donc sans tarder la routine de soins ciblée d'Alain Larivée.

Coloration: bichonner le blond

«Le blond est LA nuance la plus prisée de la saison estivale», convient Alain. Il ajoute toutefois qu'il est impératif de traiter les crinières dorées aux petits oignons.

1. Protéger
La blondeur est facilement altérée par le chlore, le sel de mer et le soleil. À la plage, on porte nos cheveux en tresse afin de les exposer le moins possible aux rayons UV, on se coiffe d'un chapeau et on applique un soin anti-UV hydrofuge avant la baignade.

2. Assainir
Après une journée de plein air, on élimine les impuretés accumulées (chlore, sel, sable, poussière) dans nos cheveux en les lavant avec un shampoing ultradoux. Une fois par semaine, on utilise une formule purifiante afin de bien les débarrasser des résidus de soins solaires et de produits coiffants qui peuvent ternir leur blondeur.

3. Nourrir
Puisque les cheveux teints en blond sont sujets aux cassures et aux pointes fourchues, on les renforce en utilisant un masque réparateur vitaminé deux ou trois fois par semaine ou même chaque jour s'il le faut. On interrompt toutefois les traitements durant la semaine suivant la coloration. Un trop-plein de vitamines et de protéines risquerait alors de délaver notre couleur fraîchement appliquée.

4. Secourir
Tous les 7 à 10 jours, on utilise un shampoing contenant des pigments violacés afin de prévenir l'apparition de vilains reflets jaunâtres.

Aura glamour

Dans la littérature et dans l'art, les cheveux d'or sont l'apanage des jeunes filles admirées, des premières de classe, des membres de la royauté et des déesses. Depuis les années 1950, le blond rime souvent avec glamour hollywoodien. «Il renvoie l'image d'une femme extravertie et coquette», remarque Marcy Cona, coloriste américaine et directrice artistique de Clairol. Dans l'inconscient collectif, la blonde aime plaire et se faire remarquer. Mais pour faire tourner les têtes, «elle doit absolument faire retoucher sa couleur régulièrement» ajoute Denis Binet, coiffeur-styliste et consultant canadien pour Clairol.

Coloration: rehausser le brun et le noir

«Le marron et le noir absorbent la lumière au lieu de la réfléchir», explique Alain Larivée. C'est pourquoi les chevelures foncées ont souvent un aspect mat et unidimensionnel.

1. Polir
Les sérums, sprays de brillance et revitalisants sans rinçage illuminent les cheveux foncés tout en les protégeant des frisottis causés par l'humidité.

2. Protéger
Pour empêcher la chaleur des séchoirs et des fers de donner aux crinières brunes et noires une texture rêche et un fini morne, on applique un soin thermal avant chaque brushing. En plus de protéger la couleur, cette formule lui donnera un supplément d'éclat.

3. Libérer
C'est lorsqu'ils ne sont pas noués en queue de cheval ou en chignon que les cheveux foncés paraissent le plus brillants. On les porte donc détachés en prenant soin de bien les brosser au préalable afin d'empêcher le vent de les emmêler.

4. Pâlir
Durant l'été, on insuffle de la douceur à notre look en éclaircissant notre marron d'un ton. Pour empêcher les rayons UV de faire émerger d'indésirables reflets cuivrés, on utilise à l'occasion un traitement neutralisateur.

Le charme discret

Le brun et le noir sont sans contredit les couleurs de cheveux les plus répandues sur le globe. Pas étonnant donc que la culture pop les ait souvent attribuées aux personnages secondaires! Les chevelures foncées suggèrent une personnalité naturelle et authentique. «C'est la nuance de la fille d'à côté», soutient Marcy Cona. Les femmes aux cheveux sombres sont perçues comme ayant horreur du tape-à-l'oeil. Leur devise? Demeurer fidèle à la couleur de leur enfance.

Coloration: raviver le roux

«Les pigments rougeâtres sont infiniment petits, note Alain Larivée. Ils ont donc tendance à filer facilement, ce qui ternit la couleur.»

1. Préserver
Les huiles, les crèmes et les sérums dotés de filtres UV sont les meilleurs amis des rousses. En plus d'offrir un bouclier contre les rayons solaires, ils rehaussent la brillance de la chevelure, lui donnant même parfois un fini humide très tendance.

2. Attacher
Plus on mouille sa chevelure rousse, plus elle s'affadit. À la plage, on met nos cheveux à l'abri de l'eau et de la sueur en les ramassant en chignon et en enfilant un serre-tête. On peut également se coiffer d'un «branchissime» turban.

3. Requinquer
Après avoir lavé et revitalisé notre chevelure, on l'enduit d'un lustre capillaire. Cette formule à rincer ravivera et protégera l'éclat de la couleur.

4. Tricher
On espace les lavages en massant notre cuir chevelu avec un shampoing sec qui absorbera le sébum et redonnera du corps aux racines raplapla sans provoquer un dégorgement des pigments.

Mystère et séduction

Le roux enflamme les passions. Dans les contes et les BD, les rouquines sont souvent des héroïnes au caractère bien trempé, des femmes de tête ou des séductrices invétérées. La mythologie, quant à elle, associe cette couleur au pouvoir. Aujourd'hui, on prête aux rousses un caractère félin, sans doute à cause des reflets fauves de leur chevelure. «On attend de la rousse qu'elle nous étonne. La femme qui se teint les cheveux de cette couleur lève ainsi le voile sur sa personnalité flamboyante. En revanche, la rouquine naturelle, elle, est généralement assez réservée», constate la coloriste Marcy Cona.

 

À DÉCOUVRIR: Des sites internet interactifs pour nous aider à avoir de beaux cheveux en un clic!

 

 

 

 

Mots-clés
Partage X
Cheveux

Cheveux: protéger notre couleur