Cheveux

Cheveux: les solutions qui nous sauvent la vie

Cheveux: les solutions qui nous sauvent la vie

Défilé Acne printemps-été 2016 Photographe : IMAXTREE Auteur : Angélique Martel et Emilie Villeneuve

Cheveux

Cheveux: les solutions qui nous sauvent la vie

Vos cheveux sont raplapla, pleins de frisottis, en phase de repousse… Bref, ils n’en font qu’à leur tête ? Montrez-leur qui est le maître en suivant ces conseils de pros.

Mes cheveux sont fourchus façon botte de foin
 
La solution Les dompter avec une coupe éliminant les pointes fourchues.
La marche à suivre Direction notre salon de coiffure pour essayer le « dusting ». Cette méthode inspirée de l’Inde consiste à séparer les cheveux en 10 ou 15 sections et à les entortiller sur eux-mêmes; les fourches pointent alors hors de la torsade et sont ainsi faciles à couper.
 
Ma couleur a le moral en berne
 
La solution Faire la guerre au calcaire
La marche à suivre Le calcaire contenu dans l’eau se loge dans l’écaille du cheveu et le ternit. Pour raviver et entretenir notre coloration, il vaut mieux utiliser des produits de coins qui sont formulés expressément pour les cheveux colorés et qui contiennent des agents anticalcaires. Aussi avant d’aller au soleil, les blondes (naturelles ou non) peuvent vaporiser un peu d’eau citronnée sur leur tignasse pour éviter que celle-ci vire au jaune.
 
Mes cheveux sont électriques
 
La solution Les assouplir en les hydratant comme il faut.
La marche à suivre Les cheveux deviennent électriques lorsqu’ils sont trop hydratés ou, à l’inverse, lorsqu’ils ne sont pas assez. Avant de les sécher, on les enduit d’une bruine antifrisottis, un excellent bouclier contre l’humidité. On troque les outils plastique contre ceux en matériaux non synthétiques (poils de sanglier, céramique, tourmaline). Et on ne réserve pas les pommades, les sprays et les sérums disciplinants qu’aux cheveux: pour limiter l’électricité statique, on en enduit aussi ses mains et sa brosse. 
 
Ma frange fait des siennes
 
La solution La rallonger vite fait
La marche à suivre Si on a coupé sa frange trop court, il faut tricher. On demande à son coiffeur d’épaissir la frange en la recouvrant de mèches plus longues. On n’a plus ensuite qu’à la sécher en la plaquant le plus possible sur le front, à l’aide d’un peigne fin et d’une noix de pommade.

PLUS: Oops! J'ai trompé mon coiffeur...
 
Mes racines font tache d’huile
 
La solution Traiter son cuir chevelu aux petits soins. 
La marche à suivre Chaque semaine, on masse son cuir chevelu avec des potions faites d’huiles essentielles aux vertus absorbantes ou équilibrantes (cèdre, thym, géranium, lavande). On ne se lave les cheveux que 2 fois par semaine. Sinon on risque de trop stimuler les glandes sébacées. Au besoin, on utilise un shampoing sec pour absorber l’excès de sébum. À noter que tous les traitements chimiques (coloration, mèches, décoloration, permanente, lissage) tendent à atténuer le problème des racines grasses, puisqu’ils déshydratent légèrement les cheveux.
 
Ma chevelure tombe à plat
 
La solution Jouer avec la couleur et parfaire sa technique de brushing.
La marche à suivre Côté coloration, des mèches multiples et aux tonalités variées donnent l’impression d’une chevelure plus volumineuse, car elles ajoutent de la profondeur plus volumineuse, car elles ajoutent de la profondeur tout en réfléchissant la lumière. Côté coiffure, les experts du brushing peuvent soulever la racine à l’aide d’une brosse ronde en céramique de petit diamètre et en actionnant la séchoir pour qu’il souffle tantôt de l’air chaud, tantôt de l’air froid favorise la tenue de la mise en plis. Bien entendu, on aura appliqué au préalable une mousse ou un spray pour obtenir un volume de longue durée. Pour les moins expertes du brushing, il suffit d’enrouler des mèches (sèches) de 2 centimètres de large autour de l’index, du majeur et de l’annulaire réunis, puis de fixer le tout avec une pince à cheveux et de les vaporiser avec un peu d’eau. Ensuite, on laisse sécher le tout à l’air libre. Juste avant d’ôter les pinces, on vaporise un nuage de fixatif sur les boucles, on défait les « rouleaux », on penche la tête, on secoue sa crinière avec ses doigts, et le tour est joué.
 
null

IMAXTREE / Défilé Diane Von Furstenberg printemps-été 16


Je pleure, tellement ma coupe est ratée
 
La solution Détourner l’attention en utilisant différents accessoires.
La marche à suivre À défaut de pouvoir s’exiler 5 semaines sur une île déserte, on se rabat sur les solutions suivantes : soit on use et on abuse de différents accessoires (foulards, serre-tête, pinces et barrettes de toutes sortes).
 
Mon crâne perd des plumes

La solution Adopter une coupe trompe-l’œil.
La marche à suivre Avant de se coiffer, on peut donner du volume aux cheveux en u vaporisant un shampoing sec. L’autre option consiste à utiliser une poudre qui camoufle les repousses. En plus d’ajouter du volume, cette poudre, qu’on trouve sous forme de spray, de pinceau ou de crayon, crée l’illusion d’une chevelure plus abondante. On peut aussi changer la couleur de ses cheveux : plus la teinte est chaude et claire, moins le contraste avec la peau du cuir chevelu est apparent. Mais ce qui est encore plus simple, c’est de revoir sa coupe: raccourcie et en dégradé, la chevelure revêt un aspect vaporeux, plus flou, qui met moins l’accent sur les zones clairsemées.

PLUS: Tutoriel cheveux: les vagues «Old Hollywood»
 
Sur mes cheveux fins, rien ne tient
 
La solution Donner du volume à la racine et texturiser les longueurs.
La marche à suivre Après les avoir lavés, on applique un spray volumisant (plus léger et diffus qu’une mousse) sur les cheveux humides. On penche la tête vers l’avant et on sèche sa crinière à 80% en utilisant les doigts pour l’aérer. Puis, pour donner le maximum de volume, on pose des rouleaux Velcro de différents diamètres sur toute la chevelure, en enroulant chaque mèche jusqu’à la racine. Une fois que les cheveux sont secs, on les crêpe et on les attache, si on le souhaite.
 
Ma repousse me fait de l’ombre
 
La solution Faire illusion en misant sur la texture et le mouvement de la chevelure.
La marche à suivre Pour espacer ses visites chez le coloriste, on fuit les couleurs uniformes et on privilégie les multitons. On opte également pour des mèches fines, qui soulignent la couleur naturelle, sans créer de décalage trop prononcé à la racine. Choisir la bonne coiffure peut aussi nous donner un sérieux coup de pouce. Les mises en plis moins fignolées (chignons lâches, longueurs ondoyantes, dégradés froissés) créent un flou flatteur et évitent de mettre à l’avant-plan une repousse peu seyante.
 
Je ne suis pas snob mais j’ai la grosse tête
 
La solution Diminuer le volume avec une bonne coupe et des produits qui détendent la fibre capillaire.
La marche à suivre D’abord et avant tout, il vous faut une bonne coupe. On oublie les techniques à la lame ou au ciseau amincisseur. L’undercut est plutôt de mise, car elle coupe court au volume. Elle consiste à couper les cheveux en dégradé, mais seulement ceux d’en dessous pour enlever de l’épaisseur. Le coiffeur ne touchera pas aux mèches du dessus. Outre la coupe, il est conseillé d’utiliser des produits alourdissants (appliqués sur des cheveux encore humides) et de sécher la chevelure à 80% au diffuseur, en veillant à projeter l’air vers le bas. Ensuite, on laisse sécher sa crinière à l’air libre.

À découvrir:
Coiffure Boho-Chic : 4 étapes faciles par l’Institut de beauté St-Laurent (Vidéo)
Coiffure: quelle coupe à quel âge?
Coiffures et stars: quelle coupe à quel âge?





 
Commentaires
Partage X
Cheveux

Cheveux: les solutions qui nous sauvent la vie