Cheveux
14 juin 2011

Cheveux: coloration pour une chevelure ensoleillée

Par Angélique Martel

Imaxtree.com Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree.com

Cheveux
14 juin 2011

Cheveux: coloration pour une chevelure ensoleillée

Par Angélique Martel

À défaut d'avoir la silhouette sculpturale des championnes de surf, on peut aisément copier leur chevelure délavée par le vent, le soleil et la mer. C'est même une très bonne idée que de les imiter: les mèches mettent en valeur la coupe, adoucissent les traits du visage et donnent un petit extra de sensualité. En plus, elles apportent un changement bienvenu à la veille des vacances. L'autre bonne nouvelle? Les cuirs chevelus sensibles risquent moins d'être irrités par une coloration des mèches que par une coloration intégrale, car ce procédé ne touche que les longueurs.

Mèches: les tendances

Qui de mieux placé que Patrick Melville, consultant pour Aveeno et coiffeur de Heidi Klum, Mandy Moore, Eva Longoria et Molly Sims, pour nous renseigner sur les derniers courants?

C'est extra

  • Des mèches concentrées autour du visage et clairsemées à l'arrière de la tête.
  • De chauds reflets ensoleillés dispersés sur l'ensemble de la chevelure, façon «souvenir de vacances».
  • Des mèches placées de manière à créer des effets particuliers. Par exemple, un balayage en diagonale donnera à la chevelure une allure très naturelle, tandis que des mèches placées à la verticale rendront l'allure «graphique».
  • Des mèches définies réparties sur une crinière bouclée afin de lui donner plus de luminosité.
  • Des reflets dorés ou cuivrés pour réchauffer une chevelure rousse ou blonde.
  • Des reflets froids (moka ou violacés, par exemple), pour éclairer un teint olivâtre ou raviver une crinière marron ou châtaine.

C'est raté

  • De grosses mèches sur une coupe au carré bien droite ou sur une chevelure fine et raide. Bonjour l'effet zèbre!
  • Un balayage extra pâle sur une chevelure foncée.
  • Des mèches trop décolorées et donc très abîmées.
  • Des couleurs tapageuses (rouge, citrouille ou prune) qui n'ont rien de naturel.
  •  

En mode estival

La bonne idée: mettre notre coloration à l'heure d'été. Alain Larivée, styliste et consultant pour John Frieda, nous fait ses suggestions pour afficher une couleur aussi resplendissante que la belle saison.

1. On donne un effet tridimensionnel à notre coiffure en l'éclairant de mèches claires, comme celles qu'on arbore au retour des vacances.

2. On privilégie les tons cendrés ou platine qui mettent en valeur les peaux hâlées. Les nuances cuivrées et dorées, quant à elles, flattent davantage le teint clair qu'on affiche durant les mois
d'automne et d'hiver.

3. On fuit les colorations uniformes et on balaie le dessus de la tête et les côtés du visage de reflets lumineux qui reproduisent joliment l'effet du soleil.

4. Si on n'a pas de cheveux gris, on prolonge de deux à trois semaines l'intervalle entre nos colorations. Il n'y a pas plus estival que des longueurs pâles juxtaposées à des racines foncées, façon surfeuse californienne.

Coloration: à la maison ou en salon?

Maintenant, il ne nous reste qu'à choisir entre le rendez-vous en salon et la trousse de balayage maison. Les pros nous présentent quelques pistes pour nous aider à trancher la question.

On prend rendez-vous au salon si:

  • On vise un résultat spécifique, comme des reflets d'intensités différentes ou des mèches de largeurs variées et placées de façon à mettre en valeur la coupe ou les traits du visage.
  • On a beaucoup de cheveux blancs. Dans ce cas, il faut colorer l'ensemble de la chevelure avant de réaliser les mèches. Sinon, on risque de prendre 10 ans...
  • On a les cheveux très foncés et on tient à éviter les contrastes criards.
  • On a envie que toute notre crinière soit éclairée de mèches.
  • On a des tifs poreux et abîmés qui réagissent mal aux traitements chimiques.
  • On rivalise de maladresse avec Gaston Lagaffe.
  • On n'est pas trop serrée côté temps et argent. La technique utilisant des feuilles d'aluminium - fastidieuse, mais d'une extrême précision - a la cote en salon et il faut prévoir deux heures pour s'en prévaloir. Par la suite, on doit planifier un rendez-vous chez le coloriste tous les six mois si nos cheveux sont longs et tous les trois mois s'ils sont courts. Bien entendu, il faudra répéter l'opération plus souvent si on a une chevelure poivre et sel.

On s'abonne à la coloration maison si:

  • Nos cheveux sont en santé et s'ils réagissent bien aux traitements chimiques.
  • On cherche seulement à éclaircir le dessus de notre chevelure, à la façon des surfeurs.
  • On souhaite donner du relief à une chevelure de couleur homogène.
  • On désire s'offrir une métamorphose subtile.
  • On est habile et on n'a aucun mal à déchiffrer un feuillet d'instructions.
  • On aime l'idée de pouvoir faire notre colo quand bon nous semble.
  • On a un budget mini.
  • On est disposée à répéter l'opération de deux à quatre fois par an, selon la longueur de nos cheveux.

 

Guide de l'apprentie coloriste

Nicole Dupuis, directrice technique au groupe L'Oréal, nous explique la marche à suivre pour devenir une experte ès crinière californienne!

1. On se lave les cheveux afin de dissoudre les résidus de produits coiffants.

2. On démêle bien le tout, on sèche (l'humidité entrave les propriétés éclaircissantes de la formule) et on se coiffe comme d'habitude, afin de positionner nos mèches de façon stratégique.

3. On lit attentivement les instructions. Elles varient souvent d'une marque de colorant capillaire à l'autre.

4. On se campe devant le miroir et on façonne nos mèches une à une en appliquant la formule à environ un centimètre des racines. Plus près, la chaleur du cuir chevelu accélèrerait trop l'effet éclaircissant du produit.

5. Quel que soit le procédé choisi (bonnet, brosse ou pince), on ne tombe pas dans l'excès. Pour avoir l'air naturelles, les mèches gagnent à être moins nombreuses et bien réparties de part et d'autre du visage. Si on a peur de rater son coup, on peut demander l'aide d'une amie.

6. En général, on recommande de laisser agir le produit de 20 à 35 minutes. Plus le temps de pose est long, plus les mèches seront claires.

7. Avant de rincer l'ensemble de la chevelure, on mouille une seule mèche (on en choisit une qui n'est pas trop apparente, à l'arrière des oreilles, par exemple) pour avoir une idée du résultat. Si on est satisfaite, on file directement sous la douche. Mais si la couleur n'est pas encore assez claire, on prolonge le temps de pose de quelques minutes.

8. Enfin, on rince les cheveux sous l'eau tiède et on enchaîne avec un shampoing doux suivi d'une noisette de revitalisant. Ces dernières étapes permettront de nettoyer et de nourrir les mèches fraîchement colorées.

 

À LIRE: Comment trouver la bonne couleur de cheveux en fonction de sa carnation? 

 

 

 

 

 

Partage X
Cheveux

Cheveux: coloration pour une chevelure ensoleillée