ELLE Quebec
Par
Carmen Jean
  • Imprimer
  • Commentaires
  • Evaluation
  • 2 commentaires
Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

* Champ obligatoire.

jouets extase

Dix jouets érotiques pour atteindre l'extase

Voici dix jouets érotiques pour entretenir sa libido seule ou en couple!

Petite chronologie des vibros

1869 Un médecin américain fait breveter des «machines de massage» qui fonctionnent à l'aide d'un moteur à vapeur. Le but: soulager les patientes souffrant d'«hystérie» (irritabilité, nervosité, fantasmes érotiques) de façon mécanique plutôt que manuelle. En effet, jusqu'à l'avènement de l'ère industrielle, les médecins devaient soulager celles-ci à mains nues: ils avaient constaté que les symptômes du mal s'estompaient après un pénétrant massage des parties génitales, relate Rachel P. Maines dans son livre fascinant Technologies de l'orgasme. En commercialisant le premier vibromasseur à vapeur, le Dr George Taylor prend soin de préciser à ses collègues que les patientes pourraient en devenir dépendantes...

1880 Le premier vibromasseur électromécanique à usage médical est breveté et mis sur le marché à peu près à la même époque que le téléphone et l'ampoule électrique. Le prétexte thérapeutique? «Soulager les muscles endoloris.»

1900 Pour les médecins qui désirent se débarrasser de la tâche «ingrate» de soulager manuellement leurs patientes, les modèles de vibromasseurs se multiplient sur le marché médical. On trouve de tout, des produits bas de gamme actionnés avec une pédale jusqu'à d'élégants prototypes de luxe, livrés avec leurs accessoires.

1915 Plus besoin de prescription! Aux États-Unis, les ménagères peuvent désormais acquérir elles-mêmes un «petit appareil électroménager à usage personnel». «Grâce à lui, vous sentirez palpiter en vous tous les plaisirs de la jeunesse», promettent les réclames dans les magazines féminins.

1918 «Des outils que toute femme apprécie», dit un slogan de Sears, Roebuck and Company, qui présente sous ce titre accrocheur une machine à coudre, un mixeur et... un vibrateur. L'attirail de la reine du foyer serait incomplet sans lui!

1920-1930 Les médecins commencent à comprendre que l'hystérie féminine n'est peut-être pas la maladie qu'on croit, et le public devine bien que les vibrateurs ne sont pas d'anodines machines à masser les muscles endoloris... Les réalisateurs de films pornos, eux, l'ont compris depuis longtemps, comme en font foi leurs scénarios.

1952 L'hystérie féminine est retirée de la nomenclature psychiatrique. Il était temps!

1960-1970 Le mouvement des femmes et la libération sexuelle aidant, le vibromasseur apparaît sous toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les tailles et toutes les textures. Cette fois-ci, personne n'est dupe: un vibrateur, c'est fait pour jouir, et les femmes n'ont plus de complexes à s'en servir. Mine de rien, une révolution a eu lieu...

Informations tirées de Technologies de l'orgasme: le vibromasseur, l'«hystérie» et la satisfaction sexuelle des femmes, de Rachel P. Maines, Payot.



À LIRE: Comment raviver sa libido

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

* Champ obligatoire.

ELLE vous recommande

Publicité

Les articles les plus appréciés sur ELLE

Publicité

La vidéo la plus récente sur ELLE TV

  • Marni: collection printemps-été 2014

    Marni: collection printemps-été 2014

    Evaluation

    0 commentaire